Amnésia: Si vous voulez mourir d'ennui, c'est par ici!

» Critique de l'anime Amnesia par Anon le
24 Août 2013

Une demoiselle qui se réveille amnésique avec un esprit et une pléiade de beaux mecs à ses côtés, voici un énième harem inversé au scénario franchement fumeux.
Tout d'abord, disons-le, il ne se passe RIEN. Un truc de malade.

L'héroine ne dit à personne ou du moins pas intentionnellement qu'elle est amnésique. Totalement passive, elle ne parle pas et suit le courant. Donc, pendant un certain nombre d'épisodes, on la voit qui essaie de refaire sa vie, et qui comprend que quelques secrets dangereux pour elle flottent dans l'air. Bon. Soyons honnêtes, on s'ennuie déjà.
Ensuite, deux trois épisodes ou on ne comprend plus rien: elle se réveille le même jour, se retrouve avec des petits copains différents, on pige rien et elle ne fait aucun effort pour trouver une réponse.
Quand l'explication arrive, le spectateur est plus que déconcerté. Oui, d'accord. Oh, c'est une bonne trame principale, ça. Ou pas.
Parce que notre héroine sort avec ses petits amis en attendant que ça passe et puis c'est tout. Oh, elle a bien quelques voyages mouvementés et des ennemis (mouais....tu parles d'antagonistes) qui vont l'embêter une fois de temps en temps . Ce peu d'action fera régulièrement passer Orion, l'esprit, à la trappe.

Les petits copains, parlons-en. Le brun torturé, le beau ténébreux, l'intello coincé et le blond boute en train (qui s'avère complètement taré) tous aussi rasoirs les uns que les autres, avec des pseudos secrets sans intérêt. Même les personnages secondaires sont plus intéressants (et ils sont moins utile que les décors).

Bref, ça rame, c'est lourd, c'est fade, et ce jusqu'au dernier acte. Ou voici venu le dernier petit copain schizo, et avec lui une histoire mais tellement tordue par les cheveux que s'en est hallucinant, une résolution comme un cheveu sur la soupe et en prime une fin ouverte!

Musique: elle augmente encore l'ennui se dégageant de l'anime...
Chara: correct, mais les couleurs sont franchement ternes. Et je voudrais savoir ce qu'a fumé le dessinateur avant de pondre des looks pareils.

Et THE détail: L'héroine n'a pas de nom. Ce qui arrange encore moins son manque de présence (Kuroko de Kuroko No Basket c'est que dalle à côté).

On ne peut pas mettre zéro...et c'est bien dommage.

Verdict :1/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (1)
Amusante (2)
Originale (0)

3 membres partagent cet avis
2 membres ne partagent pas cet avis

A propos de l'auteur

Anon, inscrit depuis le 28/07/2013.
AK8.1.13 - Page générée en 0.059 seconde - 8 requêtes ★ DB.8.0.182535 ★