Ange Vierge – Critique Schizophrénique

» Critique de l'anime Ange Vierge par Deluxe Fan le
27 Septembre 2016
Ange Vierge - Screenshot #1

Bonjour chers lecteurs d’Anime-Kun (Hein ?)

La critique d’aujourd’hui va concerner un anime de la saison d’été qui est passé sous le radar de la plupart de fans de japanimation (putain, j’ai encore oublié de prendre mes pilules).

Il s’agit de Ange Vierge, nouvelle série du studio Silver Link (ah non, ne me dis pas qu’on va écrire une critique sur ce truc) réalisée par Tamura Masafumi (jamais entendu parler) avec le scénariste Katsuhiko Takayama (lui je le connais, c’est le tocard qui a écrit Aldnoah.Zero) et une musique de Takatsugu Wakabayashi (lol le nom imprononçable).

Cette série fait partie d’un mouvement désormais bien installé de séries animées conçues pour promouvoir un produit dérivé, en l’occurrence un jeu de cartes sur mobiles (en gros une pub de merde pour un jeu à la con). Cela ne doit pas toutefois pas donner de préjugés sur la qualité de la série, les jeux de cartes ayant donné par le passé de très bonnes choses (ah bon, lesquelles ?)

Ange Vierge - Screenshot #2L’univers de Ange Vierge se compose de cinq mondes ; le monde de la magie Darkness Embrace ; le monde des dieux Terra Rubiri Aurora ; le monde de technologie System White Eguma ; le monde militaire Grünewald Silt ; et enfin la Terre (putain ça a l’air compliqué ton machin).

Ces cinq mondes abritent chacun un cristal de pouvoir qui les tiennent séparés des autres ; mais un phénomène appelé le Halo ouvre des portails dimensionnels entre les mondes et créé des monstres appelés les Ouroboros (moi je préfère les appeler Zgegs Géants) qui tentent de réduire la barrière entre les mondes pour les faire entrer en collision et provoquer la fin du monde appelée World End (très créatif comme terminologie).

Pour empêcher cela, l’Académie Seiran a réuni sur une île située sur Terre des filles appelées Progress qui utilisent un pouvoir appelé Exceed pour générer une énergie appelée Extra qui permet de vaincre les Ouroboros lorsqu’elle est utilisée en formant un Link avec un support appelé Alpha Driver (c’est bon je comprends plus rien moi).

Ange Vierge - Screenshot #3Pour s’entraîner au combat conte les Ouroboros, les Progress s’affrontent dans un tournoi appelé Blooming Battle et sont notées selon un rang qui va de C- Common à EXR-Exceed Rare pour évaluer leurs performances (en fait le scénario de l'anime c'est le manuel du jeu quoi).

La série se constitue donc principalement de combats entre les Progress et les Ouroboros, et entre les Progress elles-mêmes (génial une série avec des meufs qui se battent, super original). On suivra particulièrement l’équipe composée de l’héroïne Saya (cheveux bleus), et de ses amies Almira (cheveux violets), Elel (cheveux roses), Nya (cheveux gris) et Code Oméga 77 Stella (sérieux ?). Les cinq amies devront résoudre un incident au cours duquel leur Alpha Driver Amane a été emprisonnée par les Ouroboros (ouh là là là, je me demande si elles vont parvenir à la libérer).

Ce cocktail action-aventure teinté de science-fiction et de fantasy rend un anime particulièrement plaisant (tu déconnes ?) qui n’a pas à rougir face aux nombreuses séries dérivées de light-novel qui pullulent chaque saison (en gros c’est de la merde qui pue un peu moins qu’une autre merde).

Ange Vierge - Screenshot #4Le point le plus intéressant c’est que Ange Vierge ne comporte absolument aucun personnage masculin, et que les dynamiques relationnelles s’opèrent exclusivement entre filles (ah, fallait le dire tout de suite). L’anime comporte ainsi énormément de scènes de développement de personnages lorsqu’elles prennent des bains (parce qu’un personnage féminin ne peut se développer que lorsqu’elle se met à poil visiblement) qui composent au moins 50% de la durée de la série (nan parce qu’en fait les combats on s’en bat les steaks et en plus ils sont mal animés).

Cela permet à la série de se démarquer de la masse en proposant un aspect de romance entre filles qui n’est finalement que peu exploité en animation alors que les fans de yuri sont un public très demandeur (si c’est ça qui t’intéresse je connais des sites de doujins sympas, au lieu de te palucher sur ce truc tellement censuré qu’on y voit rien).

En bref je conseille vivement Ange Vierge, série que j’ai suivi avec plaisir toute la saison (quand je pense que t’as préféré regarder ça plutôt que 91Days ou Mob Psycho 100) et qui signe le renouveau d’un genre très apprécié (apprécié par les beaufs oui).

C’est pour cela que je lui décerne la généreuse note de 8/10 (quoi ?) et une place de choix dans le top des animes de l’année (mais bordel arrêtez-le, déjà que ma crédibilité est en ruine depuis que je l’ai laissé écrire la critique de Bleach). Sur ce je vous laisse en bonne compagnie de vos animes préférés et vous souhaite une bonne journée.

(…)

(…)

(C’est bon il est parti ?)

(Bon normalement je prends des médocs pour éviter ce genre de situation, mais là les choses ne se sont pas déroulées comme prévu. Veuillez nous excuser pour la gêne occasionnée)

Verdict :4/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (19)
Amusante (32)
Originale (17)

6 membres partagent cet avis
3 membres ne partagent pas cet avis

A propos de l'auteur

Deluxe Fan, inscrit depuis le 20/08/2010.
AK8.1.13 - Page générée en 0.056 seconde - 8 requêtes ★ DB.8.0.117116 ★