Bakarina tout est à toi !

» Critique de l'anime My Next Life as a Villainess: All Routes Lead to Doom! par GTZ le
04 Octobre 2020

Well well well, normalement commencer ainsi n'augure rien de bon. En vrai cela est à raison. Pas de synopsis moins de vingt personne l'ont vu sur le site, toujours pas de critique...

Je vous le dis le respect se perd.

Plus personne est là pour critiquer le vrai du vrai, ce qui fait se bousculer les foules. Non, non ne sortez point l'arbalète, en cela j'ai raison. Cette série, cette licence est connu du consommateur avisé, de celui qui mange sainement, équilibré.

Sauf que là, quelques mois après la fin, il n'y a que moi, encore, votre chevalier de papier, pour venir commenter.

Les temps se perdent, les mœurs se dispersent. Heureusement que Camion-kun est là pour créer nos Isekai que nous consommons par dizaines. Camion-kun ? Vous ne le connaissez pas ? Sérieusement ? Mais grâce à lui pléthore de bêtises animées ou de papiers ont été pondus ou déféqués. Pléthore de story, pour taper mon anglicisme, ont existé.

Enfin bon, longue introduction, juste pour souligner que j'ai encore du boulot, que bien des titres phares de ses dernières années n'ont pas encore été critiqué et que c'est bibi qui va devoir s'y coller.

Well, ici on parle de Bakarina. Car en vrai cette série parle de trou noir.

Vous savez un trou noir, ce qu'il y a de plus dense dans l'univers. Y a pas longtemps on a pu l'observer. Mais en réel, ça ressemble à Bakarina, plus dense qu'elle, cela n'existe pas. Elle attire la lumière, toute matière, même vous spectateur, vous vous mettez à l'aimer, sans même l'accepter, une fois visionner, dans son harem vous avez été capturé.

Voilà est cette série. Shojo classique, trope connu maintenant, fil bien géré, la "villainess" enfin la perfide du quartier du jeu d'harem inversé, où l'héroïne de base va se réincarner. Depuis quelques années de nombreux récits fonctionnent sur ce concept. C'est l'Isekai au féminin, un autre style mais même esprit. Sauf que là, dans notre cas ici présent, musique à l'appui, armée de charme et de qualités, vous vous retrouvez enchanté en un épisode si ce n'est deux.

Qualité j'entend dans la surutilisation de poncifs classique qui d'un coup paraissent nouveau alors qu'ils ont été rincé voir éreinté. Et la non, fraicheur j'entend, Bakarina capture les cœurs, foule l'histoire, bouscule les émotions, une vraie pirate, elle vole les sentiments.

S'en suit une série somme toute classique et à la fois originale pour le non éclairé de ce genre nouveau qui a déjà inondé le marché papier.

Mais comment résister à Bakarina ? Comment ne pas succomber ? Sa bienveillance, sa musique, sa véritable beauté, pousse même les meilleurs à déraper. Dans leur rêve en sérial lover ils se sont transformés.

Abandonné tout apriori, laissez vous tenter, cela n'est pas fou, cela ne changera rien, mais que de plaisir et de douceur, que de tendresse et de bonheur.

Bakarina, sa bêtise en fait l'arme de destruction la plus massive que la japanimation s'est plu à créer.

Verdict :7/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (6)
Amusante (3)
Originale (2)

2 membres partagent cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

GTZ, inscrit depuis le 09/06/2010.
AK8.1.13 - Page générée en 0.057 seconde - 8 requêtes ★ DB.8.0.195849 ★