Black Cat : une bonne idée ne fait pas tout.

» Critique de l'anime Black Cat par Equinox le
14 Mars 2018
Black Cat  - Screenshot #1

Alors que j'allais de déception en déception avec cette nouvelle vague d'animes, l'envie de revoir Black Cat me prit et ce pour une raison : le souvenir que j'en avais était vague, je n'avais pas spécialement trouvé ça mauvais mais ça ne m'avait pas vraiment marqué non plus.

Donc, pour poser le contexte : Black Cat raconte l'histoire de Train Heartnet, assassin de sang froid qui ne ratte jamais sa cible et en parallèle celle de Swen, un chasseur de prime fauché qui se défini comme un gentleman, et nul besoin d'aller plus loin pour dire que ce postula de base est génial car il confronte deux visions diamétralement opposées : d'un coté Train, une homme froid qui tue sans pitié et ne croit pas en l'être humain, de l'autre Swen qui choisit de laisser en vie ses cibles et a une certaine bienveillance.

Le gros problème de cet anime et de ce manga étant que d'un postula simple et efficace qui promettait d'être vraiment intéressant si il était bien exploité et que ça ne partait pas sur de la branlette intellectuelle, on en arrive à quelque chose de bordélique qui part dans tous les sens au point que ça en devient lassant...

Il a pourtant de bonne idée comme Saya qui révèle un peu le coté humain de Train, bon ça ne va pas chercher bien loin non plus mais l'idée était bien venue. Ensuite vient Creed, un espèce d'abruti qui ne sert à rien, fasciné par Train et qui va pourtant être au centre de l'histoire.

Black Cat  - Screenshot #2Je ne vais même pas parler d'Eve pour ne pas hurler tant ce personnage est mal écrit, mention spéciale pour le moment où elle rend sa liberté de "chat sauvage" à Train en lui attachant un collier au tour du coup...

Ensuite c'est open-bar et ça devient vraiment n'importe quoi, pour vous la faire courte ça part sur une chasse aux hommes-mutants sortis de nul part pour démanteler une organisation de mes-deux.

Pour ne pas être que négatif, on peut admettre que le doublage en VF est excellent surtout sur Train et Swen et que ça aide légèrement à avaler la pilule bien qu'il faille vraiment s'accrocher pour terminer les 24 épisodes.

Coté OST à part l'opening qui est sympa c'est tout simplement absent, on est dans quelque chose qui ne marque pas et s'oublie vite.

Pour finir on peut dire que même avec une bonne idée de départ, ça ne suffit pas à faire le taffe si le scénario ne suit pas et c'est le cas pour Black Cat, certains diront que dès le départ avec le chara-design on pouvait s'attendre à un plantage et peut-être ont-ils raison, à méditer...

Verdict :3/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (4)
Amusante (0)
Originale (0)

0 membre partage cet avis
1 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Equinox, inscrit depuis le 31/03/2015.
AK8.1.13 - Page générée en 0.053 seconde - 8 requêtes ★ DB.8.0.145042 ★