Esprits vengeurs, morts surnaturelles et autres joyeusetés

» Critique de l'anime Junji Ito "Collection" par Sacrilège le
27 Mars 2018
Junji Ito

Etant obligée de repasser sur certains points marquants de la série, je vais toutefois tâcher de ne pas plagier mon précédent article du webzine sur la série, à l’époque en début de diffusion.

Adolescents complètement barrés, personnes psychologiquement fragiles, étudiants histrioniques ou à penchants pervers, adultes mal dans leur peau … une bonne partie des maux de la société et leurs conséquences sur la population sont représentées au fil des épisodes. L’impact psychologique de certains événements sur les individus est d’autant plus un point central de la série, puisque cette dernière présente plusieurs degrés de lecture. Certains épisodes sont clairement du domaine du fantastique (je pense notamment à la Femme Limace), où nous sommes bien obligés de croire en ce qui nous est présenté, à moins de faire appel aux hallucinations collectives, ce qui serait ici encore plus tiré par les cheveux que ce qu’on veut nous montrer. Merci Chris Carter pour le syndrome Scully. D’autres épisodes peuvent au contraire être appréciés de façon plus terre-à-terre (comme Le Mort Amoureux, Ecrasé ou les aventures liées à Sôichi), en remettant en question ce qui nous est présenté, en raison du caractère instable du personnage qui subit les événements. C’est à mes yeux ce juste milieu qui représente le mieux le succès de l’auteur au travers de ses œuvres.

Junji Ito Jouant avec les anciennes traditions japonaises, Junji Itô Collection reprend certains rites funéraires, des légendes anciennes, des cultes de tribus décimées, ou encore des habitudes de la vie quotidienne qui servent très bien le propos dans leur manière de dérouter le spectateur, qu’on les connaisse de près (concernant le public japonais) ou qu’ils soient synonymes d’inconnu (pour le public occidental). Toutefois sans s’enfoncer dans le cliché et en gardant un certain recul pour ce qui est du contexte, car aucun élément de temporalité n’est précisé.

L’anime est à réserver pour un public averti car il reste assez réaliste au niveau du gore, bien que nous soyons dans le thème du surnaturel. Les causes des événements sont donc le plus souvent surréalistes mais leurs conséquences physiques et mentales sont mises en avant sans équivoque (comme c’est le cas dans l’épisode 10, pour ne citer que lui, qui présente des pustules sur le visage peu ragoûtantes et bougrement saisissantes). Un bon point également pour le doublage, qui parvient à transmettre une réelle émotion, ne serait-ce que pour les dizaines de cris d’effroi qui parsèment la série et qui sont eux aussi empreints de réalisme.

Cette série a cherché à calquer le matériau original et l’a donc reproduit de la manière la plus flatteuse (et peut-être la moins innovante) qui soit, en ne changeant rien, ce qui en fait un bel hommage vis-à-vis de l’œuvre de Junji Itô dans sa globalité.

Verdict :8/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (4)
Amusante (0)
Originale (0)

0 membre partage cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Sacrilège, inscrit depuis le 27/10/2005.
AK8.1.13 - Page générée en 0.054 seconde - 8 requêtes ★ DB.8.0.138320 ★