Critique de l'anime Fractale

» par beragon le
29 Décembre 2011
| Voir la fiche de l'anime

Fractale fait parti des petits achats compulsifs de la période de Noel, surtout au vu du prix de la compilation.

On peut en effet assimiler cela aux petites mignardises que l'on grignote sans trop y penser; cela flatte le palet de prime abord avec des saveurs fortes puis les sensations se dissolvent dans le palais sans trop vous impressionner ni laisser un souvenir mémorable, c'est bon dans l'instant en somme.

Vous m'excuserez cette analogie, j'ai d'ailleurs du l'utiliser dans une précedente critique, mais cela décrit tout à fait Fractale.

L'anime avait une accroche forte dans les deux premiers épisodes mais on n'atteindra pas hélas le rang du chef d'oeuvre mémorable sur le reste. Je ne dénigrerai pas plus loin cette anime qui n'a pour tout tort que de ne pas sortir des sentiers battus ni de se poser en oeuvre de référence.

L'histoire est bien construite, correctement rythmée et pour une fois suit une progression, on peut la ranger dans la grosse catégorie des voyages initiatique et d'armaggedon.

Au regard de l'histoire, la trame est établie dans un context futuristique et SF bien qu’assez classique. Le monde décrit est toutefois cohérent et crédible. La narration expliquera en détail les tenants et aboutissant du système Fractale en montrant chaque facette, utilisateurs et opposants. Il y a quelques péripeties mais on n'assistera à une apothéose guerriere que vers la fin. Je suis demeuré un peu perplexe devant le manque de décision et de parti pris du protagoniste principales Clain vis à vis de ce système. La conclusion sera à la mesure de ce manque de tranchant, franchement tiéde. . l’on peut regretter le manqué d’approfondissement des Doppels (qui est le seul point inovant du récit (quoique j’ai déjà vu quelque chose de similaire chez Assimov dans la chronique des robots)

L'autre pilier du récit les personnages n'est pas non plus extraordinaire. Pour une fois, le personnage principal n'est pas un shonen boy typique et obstiné. Clain le petit blondinnet un peu falot qui n'a pour toute caractéristiques qu'une passion immodéré pour les technologies anciennes, une tiedeur philosophique et morale assez prononcée qui traduit néanmoins une certaine sagesse assez surprennante chez un adolescent. Les deux autres pendants féminins du casting principal sont plus hauts en couleur, Phrynne et Nessa, bravache et plus obstinée pour la premiere mais partageant l'aspect affirmé et extraverti de la deuxieme.

Il est à noter que seul Clain, le héro de l’anime connaitra un semblant d’évolution au cours de ce récit mais à la limite, vu la durée du récit (cela ne dépasse pas les trois semaines), on ne peut s’attendre à de grands revirement psychologique de la part des personages.

Le reste du casting est assez peu marquant voir banal avec notamment une tsundere horripilante épaulée de comparses idiots, qui ne resteront pas sur le devant de la scène pendant longtemps fort heureusement. Exception notable, Dias, un des leaders du lost millenium qui est bien construit.

Niveau réalisation, cette histoire est servie par une excellent animation, un bon charadesign et une bonne mise en scène. La bande son est anodine voire trop discrete. Fort heureusement, on nous a épargné les scènes de fan services usuelle et les blagues loliconnes.

En conclusion, c'est une bonne anime, correct et j'ai passé un bon moment devant mais c'est loin d'être un chef d'oeuvre.

Verdict :6/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (1)
Amusante (0)
Originale (0)

0 membre partage cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

beragon, inscrit depuis le 28/03/2008.
AK8.1.13 - Page générée en 0.033 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.171063 ★