Full Baseball Alchemist

» Critique de l'anime Ace of Diamond (TV 2) par Afloplouf le
19 Mai 2019

J'aimerai dire que j'ai re-regardé la première année de Sawamura et ses coéquipiers en pure conscience professionnelle et pour préparer la nouvelle saison. Sauf que c'est loin de la première fois que je re-regarde Ace of Diamond. Comme d'habitude, une bonne dose de flemme m'a empêché de rédiger une critique. Mais il y a plus que ça.

Ace of Diamond est un anachronisme. Afin d'éviter le manque de matériel de base, pour maintenir aussi bien la qualité technique que le rythme et la nouveauté, la plupart de séries d'animation récente désormais des formats courts, découpés en saison. Ace of Diamond garde le découpage en saisons mais longues qui courent sur au moins une année. Ce choix n'est pas sans apporter son lot de problème. Comme attendu, la technique est parfois inégale et l'animation opte bien trop souvent pour le service minimum, sans parler de quelques raccords en 3D mal venus. Elle compense cependant par la qualité des plans fixes, sur les personnages notamment, qui, couplés à une utilisation particulièrement maline du son, plonge le spectateur dans l'action, ou plutôt son anticipation. La série utilise presque toujours le même thème qui devient entêtant et parfois plus intelligemment encore, la série se tait. Le seul silence accompagnée du bruitage nous met à côté du terrain est des joueurs.

Pour autant, Ace of Diamond reste moderne. Si les premiers épisodes peuvent laisser croire au schéma classique du héros qui va à lui seul ou presque porter son équipe au sommet, Daiya no A choisit rapidement la voix collective. La série n'est pas la première à faire ce choix. Rien que dans le domaine du baseball, OoFuri avait brillamment fait le choix de suivre une équipe normale. Celle de Seido est elle composée de joueurs au dessus du lot dont la plupart rêvent même d'un avenir professionnel. Cela rend d'autant plus difficile et d'autant plus beau de voir ces fortes personnalités abandonner leurs illusions (toute identification serait bien sûr fortuite) et apprendre à compter les uns sur les autres.

Comme souvent, je sens que j'ai du mal à transcrire en mots le plaisir répété à regarder cette série alors je vais sortir les grands mots : Ace of Diamond est au sport collectif ce que Ippo est au sport individuel. Et non je ne fais pas ce parallèle pour un rendu visuel parfois raté mais cet effort au long court de nous faire plonger à côté des joueurs.

C'est là que la durée prend tout son sens. Sawamura est peut-être le fil narratif de la série mais c'est loin d'être le seul protagoniste. Il faut cette quantité d'épisode pour détailler Furuya isolé dans son talent brut, les ambitions de Miyuki, les doutes de Maezono, la timidité de Kominato qui n'ose pas sortir de l'ombre de son frère... C'est un véritable kaléidoscope et surtout, si Ace of Diamond n'échappe pas certains poncifs du shonen auquel il appartient, il évite son plus célèbre : l'amitié. Les joueurs de Seido ne sont pas amis. Ils ont souvent des moments de complicité ; avec une telle proximité le contraire serait étonnant. Ils se soutiennent mais avant tout ils sont rivaux.

Les entrainement sont déjà durs mais la compétition interne est encore plus féroce. Sawamura et Furuya visent tous les deux la même place. Et ils ne sont pas les seuls dans ce cas. Imaginez, toutes proportions gardées, la relation Ippo/Miyata mais pour tout les personnages, tout le temps. Car si les entraînement sont difficiles, les compétitions le sont bien plus. Il faut voir les exploits individuels possibles grâce au support de ceux avec qui vous avez sué jusqu'au cœur de la nuit et ces accomplissements collectifs (le mot n'est pas trop fort) car vous avez confiance en vos équipiers. Une confiance qui n'est pas née du pouvoir magique de l'amitié mais parce que vous êtes battus contre ces mêmes équipiers. Cette alchimie indescriptible est le cœur de Ace of Diamond.

Verdict :9/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (6)
Amusante (0)
Originale (0)

3 membres partagent cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Afloplouf, inscrit depuis le 14/05/2008.
AK8.1.13 - Page générée en 0.036 seconde - 8 requêtes ★ DB.8.0.171041 ★