Critique de l'anime Giant Killing

» par Karasa le
03 Août 2011
| Voir la fiche de l'anime

Tout d'abord, je tiens à préciser que je ne suis pas fan de foot, je ne suis aucune équipe et je serais incapable de vous donner les noms de l'équipe de France. Vu comme ça, difficile de savoir pourquoi j'ai regardé cet anime. Tout simplement en voyant certains commentaires sur la Toile qui indiquait que ce n'était pas simplement un anime sur le foot, en effet le personnage principal de l'anime est l'entraineur, ce qui peut laisser entrevoir quelques passages mélant de la statégie dans un contexte « footballeux »/ À partir de ça j'ai pensé que l'anime serait intéressant, je me suis donc lancé dans l'aventure.

L'anime tourne autour de l'équipe ETU (East Tokyo United) qui est comme son nom l'indique, le club tokyoïte : une équipe très faible techniquement et dirigée par des entraineurs pas assez expérimentés. Leur situation en devient limite anarchique à telle point que les supporters ne croient plus en leur équipe. Le manager décide d'engager un nouvel entraineur, il se nomme Takeshi Tatsumi et est un ancien joueur de foot de l'ETU à l'époque où cette dernière pouvait se prétendre forte, et c'était justement dû à son départ que l'équipe a commencé à déchoir.

Dernier point, on dit de Takeshi qu'il a été capable de transformer une équipe britannique très faible en Giant Killing, une équipe pouvant rivaliser avec les plus forts.

Le début de l’anime est donc pas mal concentré sur Tatsumi qui tente d’imposer son style de travail à ses joueurs qui n’ont au départ aucune confiance. La suite se concentre plus sur les matchs de championnat.

Cette série se caractérise par son réalisme. D'une part, oubliez ce que vous avez vu sur les bicyclettes acrobatiques et autres tirs spéciaux de Captain Tsubasa, ici, c'est du football pur. L'équipe perd, gagne, a des match nuls. Ce n'est pas du tout le scénario auquel on croirait que Takeshi arrivera a faire progresser l'équipe d'un coup de pinceau ! En effet, j'ai trouvé que les persos étaient travaillés. Nous avons Sera, un attaquant qui doute de ses capacités et se demande s'il est vraiment capable de jouer en tant que titulaire ; Murakoshi, surnommé Mr.ETU par les supporters, le capitaine de l'équipe qui a su la motiver lorsque le moral tombait ; Tsubaki, un membre très rapide mais qui se met rapidement la pression, il n'arrive pas à gérer cette dernière ; Natsuki, un autre attaquant qui ne rêve que de marquer, il pense qu'un attaquant est le joueur d'une équipe qui doit marquer. Mais l'on s'attarde aussi sur les adversaires ! Comme le trio brésilien qui ont la grosse tête à tel point qu'ils jouent entre eux ; Kubota et son air absent, qui devient extrêmement fort lorsqu'il est placé en avant-centre... Je regrette un peu que certains personnages, comme Gino le meneur de jeu et Dori le gardien de but n'ont pas été développés.

D'une autre part, les joueurs se fatiguent, s'essoufflent, transpirent, se motive grâce aux encouragements des supporters. Et justement les supporters ! On notera qu'ils sont vachement présents dans l'anime, et ne servent pas à rien, ils chantent, ils encouragent, ils s'interrogent sur l'équipe qu'ils soutiennent, confectionnent des bannières aux noms des joueurs de l'ETU. J'ai été ravi de voir que ces personnes font partie intégrante de l'anime.

Comme je l'ai dit plus ou moins explicitement, le foot est un sport international et afin de contribuer au réalisme de l'anime, on peut y voir des personnages internationaux, des brésiliens, des français, des hollandais, des allemands. Le seul petit bémol reste leurs voix (j'en parle un peu plus bas).

Concernant le fameux rôle d'entraineur de Takeshi, je pensais vraiment qu'au départ, on aurait le même principe que GTO. À savoir des personnages rebelles qui ne soumettrons pas au nouveau chef, et que ce dernier devra les convaincre de le suivre. On pourrait penser que Takeshi se fiche un peu du championnat puisqu'au lieu d'entrainer ses joueurs, il lui arrive de leur faire participer à des activités qui n'ont pas de rapport avec l'entrainement en lui-même (préparer du curry, tennis avec les pieds), de plus il parait souvent pas impliqué par le championnat. Mais comme la plupart des personnages de shonen, il sait parfois être sérieux et de dire des choses censées.

Et puis il a souvent un plan pour battre l'équipe adverse, donc finalement ces fameuses stratégies que j'attendais à voir sont présentes... je m'attendais à que ce soit plus nombreux mais ça ne m'a pas gêné.

D'un point de vue bande-son, j'ai beaucoup adoré l'opening ! The Cherry Cokes nous propose un titre vraiment entrainant et qui donne la pêche tel un chant de supporter, avec une pointe de celtique, les scènes illustrant l'opening sont bien choisies et le tout constitue un générique d'enfer ! Ça faisait longtemps que je n'avais pris mon pied à la vue d'un opening ! L'ending est moins marquant et plus classique dans son genre. Je ne le retiendrai pas, ainsi que les musiques en général dans les épisodes, j'ai plus l'impression que ça s'y prêtait pour un match de tennis... Ça s'écoute mais ça ne me marque pas.

Je tiens à signaler que les voix des étrangers sont doublés dans leur langue maternelle mais doublé par des japonais ! Ce qui fait que c'est parfois marrant de voir M.Blanc (l'entraineur de l'équipe nationale du Japon) parler français et massacrer la langue de Molière. Par contre, les pensées de ces même personnes sont doublés en japonais et dans leur langue, j'ai pas compris ce choix : Pourquoi ne pas avoir tout simplement doublé (dans la langue maternelle) les pensées d'un étranger et de le sous-titrer en jap comme ce qui fait pour les paroles ? Au lieu de ça, on entend les pensées d'un étranger en jap mais aussi dans leur langue ! Bizarre comme choix mais ça reste audible, c'est déjà ça.

Sur la réalisation technique, on remarquera la modélisation en 3D des joueurs lorsque l'on passe à des vues aériennes ou éloignées, ça arrange le studio puisque c'est plus facile que de dessiner des personnages en 2D en mouvement... par contre ces mouvements, lors de ces scènes, ne sont pas assez diversifiées... en clair, on verra souvent plusieurs joueurs bouger de la même façon : ce genre de scènes reste quand même très peu nombreuses. Les joueurs ont un visage assez différent mais force est de constater que l'on peut quelques ressemblances entres des joueurs. Enfin je terminerais par le public un peu mollasson par moments, on verra souvent qu'une seule personne s'animer tandis que le reste sera fixe. Dommage.

Au final j'ai passé un très bon moment sur cette série. Même moi qui ne suit pas un fan assidu de foot, il faut avouer que l'anime possède des qualités qui font que cet anime est à regarder.

Verdict :7/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (2)
Amusante (0)
Originale (0)

2 membres partagent cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Karasa, inscrit depuis le 01/08/2011.
AK8.1.13 - Page générée en 0.049 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.171087 ★