OBSOLETE — Aujourd’hui on a plus le droit, d’être un affamé de mecha

» Critique de l'anime Obsolete par Deluxe Fan le
08 Décembre 2019
Obsolete - Screenshot #1

Tel le voyageur mort de soif perdu dans le désert du Sahara qui rampe à terre à la recherche désespérée de la moindre goutte d’eau, le fan d’anime de mecha en 2019 est obligé de creuser le sol tel un chien galeux pour trouver de quoi satisfaire ses besoins essentiels de robots géants. Et parfois, la chance sourit même aux plus défavorisés.

Obsolete est une mini-série de six épisodes de dix minutes produits entièrement en CG et diffusés sur Youtube Premium ; en termes de production on situe donc au plus bas niveau possible, quand ton anime est diffusé sur « Youtube Premium » plutôt que n’importe quel autre service de streaming c’est qu’ils veulent vraiment que personne regarde. Toutefois on peut remarquer quelques noms familiers au générique. Le scénario est écrit par Gen Urobuchi, auteur connu pour plusieurs animes à succès (Madoka Magica, Fate/Zero, Psycho-Pass). Le chara-design est signé Akihiko Yoshida, très connu dans le monde du jeu vidéo (Nier Automata, Bravely Default), et le producteur délégué n’est autre que Ryosuke Takahashi, grand maître du real robot avec Votoms, Garasarki et Flag entre autres. Alors certes producteur délégué ça veut simplement dire que Takahashi a perçu un chèque pour que son nom soit mis au générique, mais cela veut aussi dire que l’anime se réclame d’une certaine idée du real robot que pas grand-monde d’autre n’est capable d’incarner.

Obsolete - Screenshot #2Le concept de base de l’histoire est, je trouve, assez excellent. En 2014, des extraterrestres appelés les Marchands apparaissent dans l’orbite lunaire. Ils ne veulent pas envahir la Terre ni même avoir le moindre contact avec les humains ; ils ne cherchent qu’à faire du commerce. En échange de quelques tonnes de minerai, les aliens s’engagent à partager leur technologie avancée. Notamment, des robots bipèdes appelés Exoframes qui disposent d’une autonomie illimitée, d’une mobilité inégalable et qui répondent à la moindre réaction du pilote via une interface neuronale.

Le truc c’est que les aliens ne font aucune différence entre les humains en termes de nationalité, d’ethnie ou de croyance. N’importe qui leur envoyant du minerai, même de quoi remplir un simple camion, peut recevoir une Exoframe. Et le souci c’est que tu peux faire ce que tu veux avec ; de la manutention, du transport, ou alors lui attacher un blindage et un AK-47 et faire des attentats terroristes avec.

Très rapidement le monde est envahi par les Exoframes et des nations autrefois pauvres et faibles se retrouvent subitement avec des capacités militaires rivalisant avec les pays les plus développés. Des groupes paramilitaires se développent et les conflits se généralisent à l’échelle mondiale. Du jour au lendemain les notions d’ordre mondial, de diplomatie et de dissuasion sont devenues obsolètes…

Obsolete - Screenshot #3Cette idée du conflit qui naît à partir d’une violente rupture technologique revient assez souvent chez Urobuchi ; il l’avait notamment utilisée dans des séries telles que Suisei no Gargantia ou même Aldnoah/Zero. Ces animes n’étaient toutefois pas parvenus à aller plus loin que leurs concepts à cause des mauvaises habitudes de l’animation japonaise qui privilégie le mélodrame et le fan-service plutôt que l’intégrité narrative. En se plaçant sous l’égide du real robot, école Takahashi qui plus est, Obsolete évite la vulgarité ordinaire de la japanime et propose un récit de science-fiction simple et concret. Peut-être pour la première fois de sa carrière, Urobuchi a écrit quelque chose de véritablement intéressant.

La série n’a pas vraiment de protagoniste, chaque épisode suit un personnage différent placé à un endroit et à une époque donnée. Cette manière de raconter l’histoire permet de traiter beaucoup de sujets en peu de temps ; la découverte de la technologie alien, ses premiers usages militaires, le développement des SMP, l’usage des enfants-soldats… Une méthode qui convient bien à une production qui est plus thématique que dramatique, comme la plupart des animes d’Urobuchi d’ailleurs. En revanche il est certain que six épisodes de dix minutes soit une heure d’anime au total, c’est assez peu pour raconter quelque chose de grandiose même si en l’espèce cela ne m’a pas dérangé. Un anime thématique n’a pas besoin d’accorder beaucoup de temps à du développement de personnages ou ce genre de chose, puisqu’on s’en fout. Obsolete présente ses idées rapidement et les met à exécution tout aussi succinctement, si la série avait duré plus longtemps sous ce format-là ça aurait probablement été lourd à regarder. A vrai dire, au bout des six épisodes je pense qu’on avait déjà fait le tour du sujet.

Obsolete - Screenshot #4L’anime est intégralement réalisé en CG, mais le studio a été assez malin pour faire en sorte que ça passe plutôt bien. D’un part, l’animation est principalement réservée aux machines, les humains ne bougent pas trop et la 3D est donc moins choquante – les robots en 3D dans les animes c’est devenu une normalité, on y est donc plus habitué. D’autre part les designs sont plus élaborés que la moyenne, avec un mecha-design de grande qualité qui emprunte beaucoup aux animes de Takahashi, et le chara-design de Yoshida qui se rapproche plus de la bande-dessinée occidentale que du manga. Les décors, que ce soient les scènes de guerre ou les bases militaires secrètes, ont bénéficié de plus de détail et de travail que bon nombre d’animes "officiels". C’est ce genre d’astuces, d’efforts et de choix artistiques qui différencient les animes en CG réussis et ceux qui ressemblent à une bouillie de polygones dégueulasses.

Dans l’absolu il est clair que Obsolete est une au mieux une anecdote vaguement sympathique, mais c’est aussi le dernier écho d’un genre, le real robot, qui a été pratiquement éradiqué de la surface de la japanime. En cela, et même si le nom d’Urobuchi n’a probablement plus autant de valeur qu’il y a quelques années, difficile de ne pas conseiller cette micro-série aux fans de mecha qui gisent en état de malnutrition avancée comme aux curieux de passage. Et puis vous aurez appris l’existence de Youtube Premium, c’est déjà pas mal.

Verdict :7/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (9)
Amusante (1)
Originale (2)

0 membre partage cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Deluxe Fan, inscrit depuis le 20/08/2010.
AK8.1.13 - Page générée en 0.057 seconde - 8 requêtes ★ DB.8.0.176450 ★