Critique de l'anime Oreimo (TV 2)

» par Down le
22 Août 2013
| Voir la fiche de l'anime

Oreimo, série de light novel très populaire dont la première adaptation animée n'a pas manqué de faire exploser les ventes, a fait un sacré buzz il y'a quelques semaines lors de la sortie de son douzième et dernier volume. Maintenant que la deuxième série TV s'est achevée par la diffusion des 3 ONAs adaptant cette fin qui a tant fait parler d'elle, attaquons nous à expliquer pourquoi c'est nul.

Oreimo à la base, c'est du fan-service débordant jusque dans le titre, le plaisir coupable par excellence. Un animé qui va s'adresser uniquement aux otakus, et qui ne faisait même pas l'erreur d'essayer de forcer tout les stéréotypes et de rassembler tout les fandoms, presque une réussite de ce point de vue là. Zéro ambition, zéro scénario, zéro inventivité, on se roule avec complaisance dans cet amas de culture otaku moderne comme seuls de vrais geeks peuvent le faire.

En résulte donc une comédie plaisante qui sait où frapper pour nous faire continuer à regarder un truc d'apparence aussi naze, et qui contient quelques passages réellement plaisants qui sonnent presque justes. L'insupportable Kirino mise à part, la galerie de personnages est même plutôt réussie.

Ce jusqu'à la saison deux. Malheureusement, l'auteur n'est pas auteur de light novel pour rien. Un mélange de tarissement d'idées et de volonté de faire une romance un peu sérieuse l'a donc fait se casser la gueule en beauté.

Les premiers épisodes de la saison deux sont nuls. La saveur du début est perdue, et on tourne en rond sur des gags pas drôles et du fan-service devenu idiot et racoleur.

Il n'y a guère que pendant quelques épisodes que l'auteur arrive à faire la romance et le character-story sérieux qu'il semble ambitionner. Cependant, quand on voit ce qu'est le reste, on se dit que ces moments de réussite sont plus de l'ordre du coup de bol hasardeux que d'un quelconque talent d'écriture.

Parce qu'après ça arrive la fin. Et là, c'est la rigolade assurée tant c'est mauvais. Je pense que même en le faisant exprès, il n'était pas possible de plus mal écrire les évènements de ces derniers épisodes. Je ne voudrais pas vous gâcher le plaisir (…), mais il est probable que n'importe quel scribouillard de 14 ans aurait trouvé un meilleur moyen de faire.

Cette fin change en plus le sens de la série, et d'une comédie très otaku-pandering, on nous révèle qu'il s'agit d'un vulgaire harem-avec-imouto, chose pourtant annoncée dès le titre mais qu'on pensait plus ou moins évitée au vue de la première saison.

Ajoutons enfin que l'auteur n'a même pas les boules d'aller jusqu'au bout, les nombreux qui connaissent déjà la fin savent de quoi je parle…

Cette fin cosmico-merdique plonge dans les abîmes cette saison deux déjà pas glorieuse.

Oreimo, comme tant d'autres animés, n'a pas su se contenter de rester dans sa médiocrité, et en voulant faire plus s'est ramassé lamentablement au point de désoler même un certain nombre des fans de la série. Ce qui ne l'empêchera pas de bien se vendre, naturellement.

Verdict :3/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (4)
Amusante (2)
Originale (0)

4 membres partagent cet avis
2 membres ne partagent pas cet avis

A propos de l'auteur

Down, inscrit depuis le 08/02/2012.
AK8.1.13 - Page générée en 0.051 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.201637 ★