Oreimo (TV 2)

Oreimo (TV 2)

Kyôsuke continue a essayer de vivre normalement ses années de lycéen. Mais Kirino, sa petite soeur, continue à lui mener la vie dure. En effet, si elle a l'air gentille et sage lorsqu'elle est en public, en privé elle s'avère être une otaku fan de jeux vidéos érotiques. C'est donc son frère, qu'elle ne cesse pourtant de traiter de pervers qui va continuer à l'aider dans la recherche de son équilibre.

Synopsis soumis par dahu

Ayana Taketatsu (Kirino Kôsaka), Yûichi Nakamura (Kyôsuke Kôsaka), Akeno Watanabe (Yoshino Kôsaka), Fumihiko Tachiki (Daisuke Kôsaka), Hitomi Nabatame (Saori Bajiina), Kana Hanazawa (Ruri Gokô/Kuroneko), Saori Hayami (Ayase Aragaki), Satomi Satou (Manami Tamura), Yukari Tamura (Kanako Kurusu/Meruru)

  • Licencié : oui
  • Titre français : NC
  • Editeur: Wakanim (VOD)

Critiques des membres

#Par dahu le 04-01-2014

3
Le triste constat d'un échec cuisant

Ore no Imôto ga Konnani Kawaii Wake ga Nai, sortie en 2010 m'avait laissé un plutôt bon souvenir. Sans être une excellente série, Oreimo avait susciter mon intérêt pour plusieurs raisons. Tout d'abord, cet anime semblait vouloir dresser un tableau (bien moins brillant que Genshiken évidemment) assez lucide de ceux que l'on appelle les hotakus , mais qui correspondent peut-être tout simplement à l'inavouable perversité contenue en chacun de nous. C'est me semble-t-il, ce que disait en substance (et parfois avec maladresse), la première saison des aventures de Kyôsuke. Ce dernier par exemple, très vite présenté sous son aspect lubrique mais finalement banal se révélait par la suite bien [...] Lire la critique

#Par Down le 22-08-2013

3

Oreimo, série de light novel très populaire dont la première adaptation animée n'a pas manqué de faire exploser les ventes, a fait un sacré buzz il y'a quelques semaines lors de la sortie de son douzième et dernier volume. Maintenant que la deuxième série TV s'est achevée par la diffusion des 3 ONAs adaptant cette fin qui a tant fait parler d'elle, attaquons nous à expliquer pourquoi c'est nul. Oreimo à la base, c'est du fan-service débordant jusque dans le titre, le plaisir coupable par excellence. Un animé qui va s'adresser uniquement aux otakus, et qui ne faisait même pas l'erreur d'essayer de forcer tout les stéréotypes et de rassembler tout les fandoms, presque une réussite de ce [...] Lire la critique

AK8.1.13 - Page générée en 0.04 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.168694 ★