Ouvrez vos cahiers, les 9h de cours de magie théorique du futur vont commencer.

» Critique de l'anime The Irregular At Magic High School par Kanade Kyoshiro le
18 Mai 2017

Mahōka Kōkō no Rettōsei, il y a pas mal de choses à dire mais en même temps est ce que ça vaut bien le coup ? Parce que soyons limpide cet animé restera dans les abîmes de la mémoire de tout ceux qui tomberont dessus. Et je n'apporterai rien de plus que tout ce qui a déjà été dis sur cet animé, on m'avait prévenu que c’était mauvais, c'est pas une surprise, mais après 26 épisodes très long j'ai bien le droit de me défouler un peu.

Je vous laisse bien lire la case synopsis pour vous mettre dans le bain parce que je ne vais pas détailler le scénario en lui même mais plutôt la manière dont il est abordé. L'animé est découpé en 3 axes principaux. Le 1er l'intégration au lycée et la discrimination des classes. Un moyen simple d’introduire les personnage et de présenter l'univers au spectateur. Jusque la ça va, ça se laisse regarder on découvre. Le 2eme axe porte sur un concours entre plusieurs lycées, il était temps de voir un peu d'action et le 3eme axe aborde un sujet plus militaire.

Le principal défaut est très simple, à part pour le premier axe les débuts sont trop lents. Mais lents d'une force... On rame... On patauge... Vraiment... Avec insistance... Pendant des heures... Et on explique des choses... Et on explique des choses... Et on explique encore des choses... Bien dans le détail... Sur de longues scènes... Des scènes de dialogues appuyées... Longuement... Systématiquement... Inévitablement... Totalement... C'est chiant n'est ce pas ? Si vous avez lu jusqu'ici normalement je devrais vous avoir soûlé en 3 lignes. Et ça n'a duré que quelques secondes. L'animé fait 26 épisodes. Vous vous faites à peu près l'idée du calvaire que c'est de regarder tout les épisodes de cet animé sans rusher un peu quelques passages. On perd en motive au bout du 3ème épisode de chaque axe et ceux ci n'ont même pas de réel répercussions les uns sur les autres. La problématique mise en place dans l'axe 1 est oubliée des qu'on passe à l'axe 2 et pareil pour l'axe 3. A ce niveau la on se demande au final quel était l’intérêt de ce qu'on vient de voir dans le récit général ? Et bien si on se réfère à la fin de l'animé la réponse est évidente : à pas grand chose. Le propos est au final assez simple. Vous avez un monde "technomagique" futuriste avec un Héros ultra balèze dans tout les domaines et des situations mises en place dans l'unique but de montrer à quel point le héro est ultra balèze dans tout les situations. Et ce héros, ce personnage principal est le 2eme gros défaut de cet animé.

Le personnage principal est trop froid. Mais surtout il est froid de la mauvaise manière. Prenons un exemple d'un animé qui n'a rien à voir. Dans Nabari No O le héros est totalement inexpressif, il est à la fois neutre, blasé, stoïque et nihiliste. Mais on sent qu'il y a quelque chose derrière. On se dit pas qu'il ne ressent rien, on se dit qu'il enfouis profondément en lui même ses émotions. Car dans l'animé on entend ses pensées et on l'entend se justifier de pourquoi il ne veut rien ressentir et ça fonctionne. Dans Mahōka Kōkō no Rettōsei. Ce n'est pas que le héros ne veut rien ressentir c'est vraiment qu'il ne ressent rien. C'est un genre de robot qui a l'émotivité d'une porte et ça ne fonctionne pas du tout parce qu'on ne peut pas s'attacher à un personnage qui donne l'impression d'etre un meuble émotionnel tout le long de l'animé. Ça fait vite fait son effet le 1er Axe mais sur le reste il est juste chiant. Et les seuls moment ou il sort de cette systématique c'est pour avoir des réactions inappropriées, quand il fait une vanne un peu salace on a vraiment l'impression que ça lui va pas. Parce que c'est pas un personnage qui fait des blagues de cul pour mettre les gens mal à l'aise. Vous pouvez pas prendre le héros badass et lui donnez des répliques de side kick ça n'a aucun sens. Même si il fait ses remarques salace en mode beau gosse ça reste un humour qui ne correspond pas à ce que vous nous avez montré du personnage.

Pour le reste, vous avez de la magie technologique, c'est cool c'est plutôt bien fait sauf les explications inutilement longues et "précises". L'animé se passe en 2095 je crois, la technologie est futuriste à mort. En vrai, Ça ne sert à rien de nous expliquer pendant des heures comment sa fonctionne, on y pige rien et on s'en fout surtout. On s'en fout d'une force cataclysmique. Vous êtes des mages de combats, arrêtez de m'expliquer comment fonctionne votre truc et foutez vous sur le melon. C'est une règle tacite de l'animé ou du cinéma, si vous pouvez le faire : n'expliquez pas, ne racontez pas, montrez le. Je m'en fout de savoir que certaine forme de magie invoque des esprit et d'autre marche par ondes de spions alternatives transitoires je sais même pas ce que c'est un spion les mecs. Vous l'avez peut être expliqué mais vous avez expliqué trop de truc j'ai oublié, du coup les explications d'après j'ai perdu le fil du truc et je comprend plus rien. J'attend que ça passe et je m'emmerde. Je regarde un animé la actuellement je n'assiste pas à un cour de physique futuriste.

Vers l'épisode 20 la série s’essouffle vraiment et il faut drôlement du courage pour terminer l'anime (quand je dis que ça s’essouffle c'est par rapport au rythme déjà chiant d'avant, soyons clairs). C'est vraiment parce que je voulais pas abandonner à 6 épisodes de la fin que je suis allé au bout. Et puis avec l'épisode 21 c'est festival. Je vais mettre un 1er petit point noir bonus sur la 2eme moitié de l'épisode 21. Cet épisode est blindé de gags ecchis du genre "j'ai touché ta poitrine sans faire exprès", "je t'ai vu nue dans la douche" qui sortent complètement de nul part et font totalement tache avec le reste de l'anime. Juste, pourquoi ? C'est gratuit ça sort de nul part, ce n'est pas utile au scénario ça ne correspond ni à l'animé en général ni aux personnages impliqués, ça n'a aucun sens. Et déjà que le scénario rame n'en rajoutez pas s'il vous plait, libérez moi de cette souffrance.

Et je mettrai un 2eme point noir bonus sur la bande son, autant l'OST reste discret, autant certains effets musicaux sont vraiment désagréable à l'oreille. A un moment donné j'ai cru que le bruit venait de mon frigo donc j'ai mis l'animé en pause pour aller voir mais non, cet espèce de grincement qui couine venait de l'animé pendant une scène de dialogue. Un vrai plaisir. J'ai déjà vu des Bandes son chiantes, hors sujets, ou trop peu présentes ou trop présentes au contraire. Mais la bande son irritante c'est une première.

Et enfin dernier point noir bonus pour la route. Le brother/sister complex. Déjà de base je suis pas réceptif mais ajouté à tout les défauts que cet animé à déjà c'est vraiment la goutte d'eau de trop dans le pichet.

L'animé à quelques qualités. Ses 2 derniers épisodes, ses tentatives d'aborder des sujets de société comme la discrimination et l'élitisme, ou le rapport à la violence. La réalisation est très soignée sur certains points, globalement l'animé est très beau visuellement. J'ai bien aimé la systématique froide du bleu vert violet pour appuyé le coté technologique et poser sa propre ambiance. Mais même avec ça, il est tellement difficile de regarder cet animé sans s'ennuyer profondément... La HD et les jolies couleurs ça ne sauve pas tout. Pour moi cet animé est un échec cuisant, passez votre chemin très vite et oubliez que vous êtes tombé (surement par mauvais hasard) sur la fiche de cette perte de temps. "Fuyez pauvres fous".

Verdict :3/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (15)
Amusante (6)
Originale (1)

6 membres partagent cet avis
10 membres ne partagent pas cet avis

A propos de l'auteur

Kanade Kyoshiro, inscrit depuis le 17/02/2014.
AK8.1.13 - Page générée en 0.051 seconde - 8 requêtes ★ DB.8.0.129376 ★