Hunter x Hunter 2 : Entre Ombre & Lumière

» Critique de l'anime Hunter x Hunter - The Last Mission par Equinox le
26 Mai 2015

Après avoir vu Phantom Rouge, et pour continuer cette série de réécriture de mes critiques, c'est tout naturellement au tour de The Last Mission d'y passer.

Petite piqûre de rappel sur la production en général des œuvres portées à l'écran avant de commencer cette critique : la logique veut que l'on finance les futurs projets avec l'argent engrangé par les précédents, et Phantom Rouge ayant raflé environ 10 millions d'euros au box office, ce qui est certes beaucoup moins qu'un One Piece qui prend 7 fois plus; c'est tout de même loin d'être un plantage total et amplement suffisant pour financer un second long-métrage sans faire de compromis drastiques sur l'animation.

Bref, tout cela est bien gentil mais de quoi ça parle The Last Mission ?

Bah, pour faire simple : Gon & Kirua se baladent dans la ville de la tour céleste sans raison précise, quand ils tombent sur Zushi accompagné de son Maître Wing et Biscuit qui leur annonce alors que le "Battle Olympia" (une compétition regroupant la crème des combattants de la tour) a lieu en ce moment et comme Zushi y participe, ils se voient donc traînés de force pour y assister aussi.

Evidemment des vilains vont venir y foutre le bordel, et les deux devront régler le problème accompagnés indirectement de Leolio et Kurapika qui sont bien évidemment de la partie.

Rien de foudroyant en somme, mais pas non-plus de quoi démolir ce long-métrage sur ce simple postulat.

Là où ça se complique, c'est sur le fond : sans trop spoiler, il veut mettre en lumière le côté sombre de l'organisation Hunter et de ses membres qui n'auraient pas les mains si propres que ça...

Génial ! Mais de mémoire : dès le premier épisode de la série ou page du manga, on nous disait déjà que les Hunters n'étaient pas des anges. Qu'ils étaient égoïstes et sacrifiaient souvent des choses ou personnes pour arriver à leur objectif : Gon en étant le plus bel exemple !

De plus, bien que la tâche d'un Hunter soit honorable sur le papier, le manga montrait que dans les fais, cela pouvait bien souvent être proche du mercenariat voir carrément un contrat d'assassinat comme dans l'arc Kimera Ants. Certes, il arrive après ce film chronologiquement parlant mais quand même !

Enfin, à mon humble avis : cette trame de fond montre un secret de polichinelle qui paraissait évident : une entité aussi puissante que l’organisation Hunter qui de surcroît fait pratiquement office de régulateur dans ce monde a forcément ses dérives...

Pourtant, elle n'est pas le problème majeur de ce film qui est qu'on se fait souvent chier !

En dehors des scènes de castagne habituelles propres à Hunter x Hunter, il n'y a que des dialogues de dépressifs un peu victimaires ou des longues tirades sur l'amitié...
Ah non, il y a aussi un moment marrant, ainsi qu'une phrase sympa joliment placée par Nétéro, et Hisoka qui se la joue Spider-Man.

D'ailleurs, en parlant de ce dernier, ses seules apparitions sont pour faire part d'une remarque hautement philosophique : tabasser quelqu'un à quatre, c'est beaucoup plus rigolo que tout seul :)

Mais, pour en revenir purement et simplement au scénario : je trouve que le dérouler dans une tour n'est pas la meilleur idée qui soit pour les mêmes raisons que Deadman Wonderland : on ne peut placer l'action qu'en vase clos et ça finit par "enfermer" le spectateur dans cet endroit.

Passons à l'animation et la musique.

Du côté de l'animation, je n'ai pas grand chose à dire à part peut-être que je ne comprends pas pourquoi Kirua est le seul a avoir subit un lifting visuel si marqué.

De celui du son, une piste se démarque et est bien appropriée au moment en question. Le reste donne dans la grande symphonie pour afficher une impression de gigantisme à la hauteur de la situation. Pari à moitié réussi.

En conclusion : ce film pourrait passer sur un mal entendu, mais pas aux yeux des fans de la franchise habitués à largement mieux. Allez, ne soyons pas sans-cœurs, un point en plus pour le plan final qui est classe.

Verdict :4/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (4)
Amusante (4)
Originale (0)

1 membre partage cet avis
5 membres ne partagent pas cet avis

A propos de l'auteur

Equinox, inscrit depuis le 31/03/2015.
AK8.1.13 - Page générée en 0.055 seconde - 8 requêtes ★ DB.8.0.172251 ★