Pokémon The Origin - Un jour je serai...

» Critique de l'anime Pokémon - The Origin par Deluxe Fan le
05 Octobre 2013
Pokémon - The Origin - Screenshot #1

Pokemon The Origin, un titre bien sérieux pour ce qui n’est pas grand-chose de plus qu’un placement de produit supplémentaire dans la gigantesque campagne de promotion de Pokémon XY, la sixième génération qui sort mondialement le 12 octobre. Une campagne qui, de manière tout à fait remarquable, s’est énormément concentrée sur la fibre nostalgique des vieux joueurs de Pokémon en multipliant les références et appels du pied. Game Freak est allé jusqu’à profaner notre enfance en incluant une "méga évolution" supplémentaire pour certains vieux Pokémon qui n’avaient rien demandé. Mais on laissera l’aspect vidéoludique pour plus tard, pour discuter animation.

Je ne pense pas qu’il soit faux de dire que la série télé principale de Pokémon n’est plus que l’ombre d’elle-même depuis une demi-douzaine d’années au moins. Elle qui autrefois soulevait les foules et rendait fous les gamins de la cour de récré (je sais, j’y étais), est aujourd’hui un sujet de rigolade et le symbole de l’industrie déshumanisée et purement mercantile que peut parfois être la japanime. A mon avis, la faute est à imputer au manque de courage des producteurs qui n’ont jamais voulu se séparer de Sacha et de son Pikatruc, forçant la franchise à tourner en rond autour de personnages dont on a de plus en plus rien à faire, alors même que la licence regorge de possibilités (le fameux manga Pokémon Spécial le prouve aisément). Le constat est acerbe lorsque l’on voit que les autres grandes franchises pour gosses contemporaines (Digimon, Yu-Gi-Oh, Inazuma Eleven) n’hésitent pas à changer de décors et de castings et survivent tout aussi bien.

Pokémon - The Origin - Screenshot #2Encore une fois je digresse totalement mais Pokémon est un univers tellement géant que conserver le fil est un défi en soi. Pokémon The Origin, puisque c’est de lui qu’on parle, est un téléfilm produit comme dit plus haut dans le cadre de la promo de XY, et financé par la chaîne TV Tokyo qui bientôt fêtera son cinquantenaire et qui diffuse Pokémon depuis le tout départ. Ce téléfilm présente au moins deux particularités : la première, d’ordre technique, et que les quatre parties composant le produit ont été supervisés chacun par des studios et des réalisateurs différents. Ainsi c’est Production IG et Xebec qui s’occupent des trois premiers avant que le vénérable OLM ne signe le quatrième.
Mais surtout, comme son nom l’indique, The Origin relate les évènements de la première génération, celle des jeux Rouge et Vert (Bleu chez nous), en reprenant à la lettre le script des jeux originaux. Ainsi le héros n’est pas Sacha mais bien Red ; ce n’est pas la première fois qu’un anime Pokémon n’utilise pas Sacha comme perso principal mais c’est trop rare pour ne pas faire la une. De plus, il ne s’agit pas non plus d’une adaptation du manga Pokémon Spécial, qui même s’il est excellent prenait pas mal de libertés avec le jeu passé un certain moment. Ici, l’anime colle au cul du jeu comme aucune adaptation ne l’a fait récemment.

Pokémon - The Origin - Screenshot #3Véritable concentré de fan-service, The Origin raconte l’aventure la plus géniale de l’histoire du jeu vidéo sur un ton léger pour plaire au jeune public, mais sans occulter les touches de noirceur qui émaillaient l’aventure. Ainsi la Team Rocket est ici bel et bien une organisation malfaisante et pas la bande de débiles de l’anime. De même les combats sont plus proches dans leur mise en scène de ce que proposent les jeux, et les décors sont directement inspirés des maps originales de la Game Boy.

En termes de réalisation proprement dite, on a droit à une direction artistique très lisse et assez fade et impersonnelle, en tout cas plus que la série de Sacha qui elle a toujours été très colorée. L’animation est d’un niveau sans aucun rapport avec la série télé, ce qui est normal compte tenu de la durée de celle-ci ; toutefois il faut noter une forte baisse de régime dans les deuxièmes et troisièmes épisodes réalisés par Xebec, qui s’avèrent assez moches par rapport à celui d’IG Prod.

Mais au bout d’un moment on ne pouvait énoncer que des qualités sur un anime Pokémon et il est donc temps d’aborder la raison pour laquelle ce téléfilm se plante. C’est tout simple : il est trop court. Sacha avait mis 81 épisodes et un film pour terminer la Ligue Indigo, en brodant pas mal il est vrai, mais son aventure était complète. Ici, quatre épisodes de vingt-cinq minutes pour boucler toute la trame de Rouge et Vert est bien trop peu, et on se retrouve avec des ellipses énormes qui frustrent le spectateur qui aurait aimé voir plus en détail certains passages cultes.
En réalité, les seuls moments vraiment exposés seront (attention spoil) : le départ évidemment, la première arène de Pierre, la Tour de Lavanville, la Sylphe Sarl, le combat contre Giovanni, l’ultime affrontement contre le Champion de la Ligue et enfin Mewtwo. Le reste sera simplement mentionné via des cartons en début et fin d’épisodes. Frustrant et un peu décevant : pour une fois qu’un anime adapte sérieusement un jeu, il faut qu’il en évacue 50% du contenu.

Je ne pense pas vraiment qu’une nouvelle série eût été opportune, d’autant que Sacha et compagnie reviennent dès cette semaine, mais en l’état The Origin ressemble surtout à une offrande faite au vieux fans pour les supplier de s’intéresser à nouveau à la franchise. Ces vieux fans qui n’auront aucun mal à combler les trous avec leurs souvenirs émus, en attendant peut-être que Production IG ne décide de lancer un Kickstarter pour financer un OAV sur Or/Argent racontant les évènements de la meilleure génération avec une animation de ouf et se terminant sur l’ultime combat Ethan/Red au Sommet du Mont Argenté avec les sakugas qui vont bien. On peut rêver, mais Game Freak en serait capable.

Les "c'est super efficace"
- Adaptation carrée et ultra-fidèle
- Pas d'édulcoration du propos
- Les combats qui dépotent
- Pas de Sacha

Les "ce n'est pas très efficace"
- Animation globalement bonne mais inconsistante entre les épisodes
- Direction artistique insipide
- Scénario amputé, mutilé

Verdict :6/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (5)
Amusante (0)
Originale (0)

5 membres partagent cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Deluxe Fan, inscrit depuis le 20/08/2010.
AK8.1.13 - Page générée en 0.113 seconde - 8 requêtes ★ DB.8.0.174886 ★