Critique de l'anime Prism Ark

» par beragon le
27 Juin 2008
| Voir la fiche de l'anime

Prism Ark ou comment faire de la mauvaise pub à un jeu en sombrant dans les conventions et en laissant le scénariste se prendre des tournées gratuites au bar.

Le pire dans tout cela, c'est qu'il y a une trame assez dense en fond. Si si, il y en a une, même si c'est relativement classique, elle existe mais est complètement massacrée par une narration des plus déplorables.

Le premier épisode laissait croire que nous allions avoir quelque chose d'un peu différent, évitant l'obligatoire phase initiatique des héros, car le spectateur se retrouve plongé directement dans l'action. Il déchantera rapidement. Les personnages apparaissent les uns après les autres, confirmant qu'on a encore une fausse série de type harem (un gars, plusieurs filles mais pas plusieurs possibilités).

Le début est donc assez mouvementé, rapide, le spectateur s'attend à avoir quelques explications par la suite via une petite série de flashback...

...et bien il aura le service long et roboratif. La scène du début est carrément mise de coté pour nous infliger une longue introduction de onze épisodes. On se retrouve à suivre les mésaventures collégiales du groupe de larrons. Non seulement c'est maladroit au niveau de la narration car les poncifs s'enchainent mais en plus cela regorge de scènes mal exploitées ou de non-dits incompréhensible. J'ai dit plus haut qu'il y a une trame mais le souci c'est qu'elle n'est exploitée que de façon parcimonieuse, des bouts de trame étant dévoilés ici et là. Tout reste trop centré sur le groupe pathétique de collégiens-chevaliers et leurs petites histoires de relations. C'est aussi exaltant que les batifolements d'une bande de lagomorphes. L'ambiance pseudo collège lasse très mais très rapidement. Les protagonistes ne sauvent pas l'ensemble, ils manquant de charisme excepté la "princesse" qui a certains dilemmes à affronter.

L'histoire ne se lance pas, on continue d'enfiler des perles en prenant son mal en patience. L'introduction de Sister Hell ravive un peu l'ensemble mais c'est un beau soufflé au fromage. Le summum réside comme même dans la fin de cet série qui s'achève sur un cliffhanger monstrueux, rien n'étant conclut, l'histoire ayant juste un peu avancé sur le dernier épisode.

On se retrouve avec une anime baclée, ces douze épisodes sont une "trop" longue introduction, rien n'est accompli, rien n'est achevé et donc on en ressort un peu frustré. Le douzième épisode s'achève sur une scène qui semble encore largement antérieure à l'action du première épisode c'est pour dire.

Ce n'est pas sauvé par sa réalisation. Animation passable à médiocre, chara design kawaii amusant deux secondes mais sans plus.

Un beau navet.

Verdict :2/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (0)
Amusante (0)
Originale (0)

0 membre partage cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

beragon, inscrit depuis le 28/03/2008.
AK8.1.13 - Page générée en 0.045 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.217180 ★