Critique de l'anime School Rumble

» par Scalix le
02 Février 2007
| Voir la fiche de l'anime

School Rumble, c'est un petit peu le renouveau de la comédie lycéenne, avec comme thème central l'amour. Là où les mièvreries et le sentimentalisme puant des protagonistes étouffaient les spectateurs, jusqu'à les répugner du genre, School Rumble mise tout sur l'absurde et la stupidité des différents protagonistes. Au menu : gags grossiers mais hilarants, malentendus omniprésents et irrécupérables, déclaration d'amour foireuses et incomprises.

Harima Kenji, castagneur benêt, tombe raide dingue amoureux de Tsukamoto Tenma, lycéenne maladroite et tête en l'air, qui elle même tombe raide dingue amoureuse de Karasuma-kun, l'être humain le plus inexpressif, le plus incompréhensible au monde. Voila le point de départ de cette série qui va à 100 à l'heure, et ne s'arrête que très rarement. Le sérieux est inexistant, la série se consacre exclusivement à l'humour, qu'il soit raffiné ou non. L'important, c'est de trouver des situations hallucinantes de débilité, auxquelles personne n'aurait pensé. Et sur ce point là, l'anime est une réussite pure et parfaite. Les clichés sont très présents, et la plupart des situations dans lesquelles se retrouvent les différents personnages sont tout simplement inimaginables. On se laisse porter par la stupidité hilarante de la série, et on se marre vraiment.

Visuellement, on est très très loin des "super-productions" sauce Death Note, Gankutsuou et autres. C'est propre, soigné, mais les couleurs ne sont pas numérisées et la 3D n'est pas omniprésente. Cela dit, même si l'on n'assiste pas à une explosion permanente de couleurs flashy bossées à mort, le character-design et la qualité apportée à l'animation servent très bien School Rumble.

Les personnages façon SD sont légions, et le staff de l'anime est parvenu à leur faire des visages et corps à la fois extrêmement simples et extrêmement drôles. Les couettes de Tenma et les lunettes et moustaches de Harima sont d'excellentes trouvailles. A côté de ça, les phases de dessin style "bad-boy" d'Harima sont elles aussi franchement drôles.

Bref, rien que le traîtement visuel permet de rendre la série bien plus drôle que celle qui prétendent être délirantes.

Le scénario n'est qu'un enchaînement de petits éléments de train-train quotidien des lycéens. Il est rare qu'il y ait une réelle suite logique d'un épisode à l'autre. Seule l'évolution des sentiments des différents protagonistes est là pour montrer la progression du scénario. Personnellement, j'adhère totalement à ce système. Au moins, on se tappe pas les très chiants résumé des épisodes précédents, on peut revoir plusieurs fois certains épisodes particulièrement drôles, sans ressentir le besoin de se tapper l'ensemble de la série avant pour se remettre dans le bain. De plus, on a pas de problème de trame ; au contraire, la série donne l'impression d'aller tout le temps très vite. La psychologie des personnages est elle aussi particulièrement bien bossée pour une série "légère". J'ai tout de même un gros coup de coeur pour Hanai, personnage éclatant qui possède jusqu'à son thème musical perso (en gros, dès qu'il intervient, la même musique l'accompagne). Les autres membres du "groupe" sont tous plus ou moins bien travaillés, et les rapports qu'ils ont les uns envers les autres sonnent très vrai. Bref, c'est très agréable de suivre cette série, légère, rafraîchissante, et qui ne prétend pas révolutionner quoi que ce soit. Elle tente, modestement, de remplir de manière efficace notre temps libre. Sur ce point, c'est une réussite totale : on ne s'ennuie jamais.

Pour le reste....Eh bien à vrai dire le reste n'a que peu d'importance. Le travail des doubleurs est tout de même excellent. Certaines intonations de Tenma ou de Kenji sont tout simplement poilantes. On sent très clairement que chaque "voice-actor", pou reprendre le terme pro, s'est réellement imprégné du caractère du personnage qu'il allait doubler. Cela contribue à la qualité générale de School Rumble. Rien n'est exceptionnel, mais tout est très bien fait. Les musiques conviennent très bien à l'anime, mais inutile de les écouter toutes seules, à moins d'être un hardcore-otaku tout particulièrement dingue de cet anime.

Je termine cette critique en réalisant que je n'ai finalement pas dit grand chose sur cette série. Mais finalement, pour effectivement comprendre le délire de School Rumble, il ne suffit pas de lire une critique, il faut se laisser tenter et voir ne serait-ce que le premier épisode. L'ambiance dégagée par la série est tellement subjective qu'elle est intraduisible à l'écrit en employant un vocabulaire pragmatique. Vous n'avez donc plus le choix, vous devez vous procurer cette série, et croyez-moi, il y a peu de chances pour que vous regrettiez de l'avoir fait.

Verdict :8/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (2)
Amusante (1)
Originale (0)

2 membres partagent cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Scalix, inscrit depuis le 05/04/2004.
AK8.1.13 - Page générée en 0.039 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.189647 ★