Critique de l'anime Terra e... - Toward the Terra

» par Afloplouf le
11 Novembre 2009
| Voir la fiche de l'anime

S'il y a bien quelque chose à porter au crédit de Terra e (entre autres), c'est certainement sa bande son. Je ne suis certes pas converti aux quelques pistes aux teintes "techno" et je trouve que ça manque de chansons mais si cette OST n'a que des instrus' à son actif en dehors des génériques, l'ensemble est de bonne facture et surtout très bien utilisé. Si la série compte autant de scènes aussi poignantes, elle le doit pour une bonne partie aux musiques composés par Yasuharu TAKANASHI.

Mais le reste de la facture technique ne dissone pas. Je lis ici ou là que le chara-design est qualifié d'old school. Si par ce qualificatif, on entend que les visages sont bien proportionnés, qu'ils expriment des émotions, bref qu'ils ressemblent à quelque chose, alors oui, c'est old school. Mais j'ai pas trouvé ça vieillot, loin s'en faut. L'animation est de qualité et les décors réussis quoiqu'un peu vide. Le mecha-design en 3D ne m'a franchement pas convaincu lui en revanche.

Mais alors, tiendrons-nous là un excellent anime de SF devant de si belles qualités techniques ? Malheureusement, Terra e trébuche sur les plus hautes marches du podium à cause de son scénario. Je ne lui reproche pas de reprendre des ingrédients connus, ici "Big Brother" renommé en Grand Mother pour l'occasion et le mythe du surhomme et son corollaire usuel de la coexistence, mais de ne pas avoir su les mettre à sa sauce. Tous les auteurs ne sont pas des découvreurs de nouveaux parfums mais ils doivent alors à tout le moins travailler la recette. Je suis en train de lire La zone du dehors, Alain DAMASIO y a retravaillé sous un nouvel angle l'ingrédient "Big Brother" pour en faire un plat nouveau et qui a de l'intérêt en lui-même. Terra e ne peut pas se vanter de ce vent de fraicheur et je pense qu'il le doit beaucoup à son format trop ramassé.

24 épisodes pour attaquer de front non pas un mais deux canons de la SF ? Le pari était perdu d'avance même si Osmau YAMAZAKI a su se donner toutes les cartes de son côté. Les ellipses narratives en début de série ont réussi à créer une base solide à la fois pour les personnages principaux et l'univers même si, mais je reconnais que c'était inévitable, le tout peut manquer de liant. Ce tissu décousu s'étiole complètement dans la deuxième partie où, certainement pour réussir à caser toute l'adaptation sur 24 épisodes, l'absence de transitions se fait douloureusement sentir. Je n'ai pas lu le support original mais j'ai vraiment eu le sentiment en regardant la série que, sous couvert de ne vouloir zapper aucun moment clé, les animateurs se sont retrouvés piégés dans une fuite en avant. Malheureusement cette précipitation dessert les thématiques de fond.

Dommage. Je ne peux m'empêcher de regrette ce que aurait pu être la série Terra e si elle avait su se donner (ou plutôt si on lui avait donné) le temps de respirer.

Verdict :7/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (1)
Amusante (0)
Originale (0)

0 membre partage cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Afloplouf, inscrit depuis le 14/05/2008.
AK8.1.13 - Page générée en 0.047 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.198384 ★