The Lost Village - Le village est perdu, le scénario aussi

» Critique de l'anime Mayoiga par Anon le
27 Juin 2016

Mayoiga, allons droit au but, est une déception. J'irai même le qualifier d'échec, tant il n'a pas réussi à aller au bout de quoique ce soit au long de son histoire.

Pourtant, je n'attendais rien de cet anime, et n'aurais donc pas du être surprise. Déjà, quand on m'annonce qu'il y a carrément une trentaine de personnages pour une douzaine d"épisodes, je vois déjà le problème majeur qui s'annonce. Ensuite, dans la forme, l'anime ne m'a pas plu; le chara design avec ses grosses têtes et ses corps frêles ne tient correctement un plan sur deux, et on doit probablement admirer à l'écran la pire CGI de l'année. Niveau musical c'est le vide, malgré des génériques corrects.

Malgré tout, Mayoiga commençait plutôt bien. Les premiers épisodes, tout à fait prometteurs, mettent en place une ambiance bien glauque et une atmosphère pesante, mais ce qui est certainement sa plus grande qualité, c'est le recul et l'ironie dont l'anime fait preuve envers ses personnages. Plus clichés les uns que les autres et surtout absolument imbuvables, ils sont traités sans pitié par l'histoire qui souligne volontiers la chimère à laquelle ils se raccrochent tous - trouver un mystérieux village où ils pourront vivre dans une utopie parfaite, loin de la société qu'ils détestent.

Après quelques épisodes, on aurait tendance à penser que la série prend la direction d'un "navet horrifique", dans le sens où on avait clairement une volonté de faire peur, mais sans pour autant se prendre réellement au sérieux. Et si la série avait continué ainsi, le résultat final aurait pu être tout à fait correct.

Cela étant, arrivé à la moitié, force est de constater que l'idée ne tient pas. Tout d'abord, l'horreur ne prend plus : tout ce qui est censé être effrayant est, d'une part, totalement frontal, sans aucune subtilité ou souci de mise en scène; de l'autre, les éléments horrifiques le sont pour les personnages tout particulièrement, pas pour le spectateur. Ils ont peur pour des raisons bien spécifiques que nous ne partageons pas.

De même, on commence à savoir, pour une partie des protagonistes, les raisons qui les amènent à fuir le monde, et c'est aussi là que ça coince. Les passés, ou plutôt les événements traumatisants qui les ont poussés à vouloir une autre vie, sont relativement convaincants; pour la majorité, je comprenais sans mal le désir d'évasion du personnage. Or, cela entre en totale contradiction avec la moquerie sous-jacente qu'avait instauré l'histoire dans un premier temps. Est-ce qu'on peut trouver ça débile de monter dans un bus en espérant trouver un nouveau départ paradisiaque ? Oui. Mais après les premiers flashbacks, on peut comprendre qu'ils aient envie de tenter leur chance.

Puisqu'on parle des personnages, outre l'inévitable problème du trop grand nombre de figurants pour qu'on en retienne ne serait-ce que la moitié, ça devient insupportable : aucun charisme, des réactions totalement illogiques, un manque de crédibilité total. Ca allait bien tant que la série restait quelque peu décalée, mais à présent qu'elle commence à vouloir prendre son sujet au pied de la lettre, ça devient complètement incohérent. De plus, les flashbacks et les développements psychologiques, faute de temps, sont soit forcés, soit inexpliqués.

Or, ce qui découle de tous ces problèmes, c'est la fin. La fin, c'est le vide. Le néant le plus total. Nous ne sommes pas dans un anime d'horreur, il n'y a aucun climax sous tension. Pire encore, tout ce que le final aurait pu avoir de psychologique, car c'était clairement le but, passe à la trappe car nous n'apprécions pas les personnages, c'est à peine si nous les connaissons. L'explication ne vaut rien, parce qu'elle n'explique rien : ça fait déjà cinq épisodes qu'on a compris ce qu'affrontent les personnages, et la résolution n'apporte rien si ce n'est quelques noms et précisions sur le phénomène. Il y a un réel manque d'escalade dans l'intrigue, de suspense, de n'importe quoi qui aurait pu rendre la conclusion palpitante.

L'idée de base de Mayoiga n'est pas mauvaise. Après tout, isoler des personnages dans un village abandonné pour les confronter à leurs pires terreurs, c'est un classique. Mais la série ne sait pas ce qu'elle veut, à osciller entre toutes les idées possibles, et finit par se perdre complètement et n'arriver à rien. Il y a trop de personnages pour qu'on se sente concernés, si bien que finalement, plus la série avance et plus la seule motivation qui nous reste, c'est de savoir le pourquoi du comment. Le pire, c'est que la série partait dans de tels délires que j'étais prête à faire face à une conclusion aussi aberrante et improbable que le reste; et finalement, cette fin était d'une platitude absolue.

Donc Mayoiga - The Lost Village, ce n'est ni un anime d'horreur, ou de mystère, ni de psychologie. C'est un anime qui a voulu être un peu trollesque, avant de se prendre au sérieux et d'essayer de finir de manière philosophique. En clair, c'est raté.

Verdict :2/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (13)
Amusante (1)
Originale (0)

8 membres partagent cet avis
4 membres ne partagent pas cet avis

A propos de l'auteur

Anon, inscrit depuis le 28/07/2013.
AK8.1.13 - Page générée en 0.033 seconde - 8 requêtes ★ DB.8.0.141825 ★