The perfect insider:

» Critique de l'anime The Perfect Insider par dulboi le
17 Mai 2019
The Perfect Insider - Screenshot #1

Une bonne histoire de détective à mon sens ne doit pas essayer de surprendre coûte que coûte, mais bien de définir des règles claires et tangibles pour le lecteur, comme pour un jeu. La vérité est le point culminant du récit, l'atteindre est le but poursuivi par le détective, ainsi que le spectateur. Il est normal alors que soit fourni un effort de vraisemblance et de minutie dans la démarche.

A cet égard, The perfect insider n’est pas malhonnête. Beaucoup de choses peuvent être déduites par le spectateur seul. Les indices ne sont pas amenés de façon grossière, et peuvent en général être glanés pendant des dialogues, et dans quelques cas, lors de flashbacks. La promesse est tenue, la vérité n'apparaît pas aberrante dans le contexte de l’histoire, et les chemins qui y mènent sont adéquatement tortueux, sans tricher. L'exception étant le mobile du crime, beaucoup trop abstrait. Selon moi, une des faiblesses narratives du récit.

Les détectives dans cette histoire (ils sont deux) sont des enquêteurs de fortune. Non pas qu’ils soient idiots, comprenez par là qu’ils ne sont pas détectives de profession, simplement deux personnes piquées par la curiosité. Leurs échanges sont d’ailleurs surprenants de naturel, quand ils ne se décident pas à philosopher, et à me perdre par la même occasion.

The Perfect Insider - Screenshot #2C’est souvent là que l’écriture devient lourde et inconséquente. Au moins, les personnages ont le bon sens de ne pas camoufler leurs digressions, et admettent volontiers que leurs envolées philosophiques n’ont pas d’importance.

Si la série flirte avec la prétention, le relativisme général qui imprègne l’histoire l’empêche de tomber dedans à pieds joints. Il n'est jamais question d'absolus, simplement de points de vue. Ce qui pousse le spectateur sur des pistes de réflexions qui touchent à la nature humaine, dans toute son ambiguïté, et ses contradictions. Un aspect à louer, même si The Perfect Insider est une œuvre bien trop verbeuse à mon goût. Un manque de retenue trop facilement justifié par l’intelligence démesurée des personnages. Un en particulier.

The Perfect Insider, en plus d’être une histoire de meurtre en chambre close, est également une plongée dans la psyché d’un personnage énigmatique. Le professeur Shiki est une épée à double tranchant. Avec son caractère tortueux, et sa nature atypique, elle fait le ton et la personnalité de la série. Seulement, le personnage apparaît parfois plus incompréhensible qu’insondable. Une personne moins indulgente qualifierait la moitié de ce qui sort de sa bouche de charabia.

Le mystère est tout de même de bonne facture, solide de bout en bout. A l'image de Magata Shiki la série peut être envoûtante et intéressante. Elle tombe néanmoins vite dans un fatras philosophique inextricable.

Verdict :6/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (8)
Amusante (0)
Originale (0)

0 membre partage cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

dulboi, inscrit depuis le 17/05/2019.
AK8.1.13 - Page générée en 0.054 seconde - 8 requêtes ★ DB.8.0.171041 ★