Vous cherchez un shonen comique, à la romance légère et saupoudré d'ecchi ? Vous êtes servi avec celui-ci !

» Critique de l'anime Motto To Love-Ru -Trouble- par TonyTrip le
12 Mars 2014

Sachez que ma critique va parler des 2 séries (soit, plus précisément, de "To Love-Ru" et sa suite "Motto To Love-Ru -Trouble-") !

To Love-Ru est le genre d'animes qui m'attire, non pas forcément grâce à son coté "sexy" (l'ecchi quoi), mais plutôt dû à une atmosphère légère et "chaleureuse" (les gags étant légions, bien que lassants parfois...). Ainsi, de par son humour omniprésent (amenant souvent à des situations "dénudées") ça m'a pas mal plu : je passais quelques bons moments en compagnie de personnages tel que notamment l’impudique et un peu puérile Lala (s'ajoute à cela par exemple l'assassin timide Yami/Ombre dorée, l'incompris(e) Rin/Ren,...) et ses inventions décalées ! Ces dernières sont d’ailleurs synonymes en général de problèmes néfastes au quotidien, normalement ordinaire, de Rito Yûki (déjà assez mal barré avec cette histoire de succession en tant que prochain roi de Deviluke et ses futurs ennemis) et demeurent quelques fois des prétextes à des scènes purement ecchi !

Bon, il est vrai qu'on n'échappe malheureusement pas aux stéréotypes du genre (la "tsundere", la riche antipathique et/ou hautaine, etc...) et Rito risque d'en agacer plus d'un à cause de son insouciance vis à vis des opportunités qui s'offrent à lui (un faux vrai "harem" se crée autour de lui !), pourtant cela ne m'a pas empêché de trouver la plupart des personnages sympathiques ! Par contre, le scénario étant maigre au final (l'histoire évoluant peu...), il ne faut pas s'attarder dessus au risque de passer à coté du principal: une adaptation de shonen drôle, "coquine" et remplie de quelques personnages plus ou moins attachants !

Non content de rester à une seule saison, To Love-Ru remet de ce fait le couvert avec une deuxième, qui, à l’instar de son prédécesseur, n'apporte rien de vraiment inédit. Car, autant le dire franchement, c'est surtout l'ajout d'autres protagonistes (féminins naturellement...), dont Momo et Nana, qui apporte un peu de "nouveauté" dans le second anime !

En effet, le semblant de scénario semble se faire davantage discret, puisqu'il faut savoir que les épisodes (à l'exception du dernier) se divisent en 3 petites histoires généralement indépendantes entre elles (et toujours basées sur le manga d'origine): résultat, on se contente de visionner un enchaînement de scènes (n'oubliant guère la part d'ecchi leur étant réservée) qui n'apporte franchement rien de réellement pertinent à la "trame scénaristique" !
Heureusement, la suite directe du manga, nommée To Love Darkness, est censée rajouter à l'ensemble une histoire plus développée, bien que paradoxalement l'ecchi est bien plus poussé qu'auparavant (profitant du passage mensuel de prépublication de ses chapitres, l'auteur s'est "lâché" de coté-ci) !

Regarder cette dite suite en anime près de certains membres de ma famille s'avéra sans doute "compliqué"/embarrassant (si vous savez ce que je veux dire)...

6,5/10

Verdict :6/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (1)
Amusante (6)
Originale (0)

3 membres partagent cet avis
1 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

TonyTrip, inscrit depuis le 03/07/2013.
AK8.1.13 - Page générée en 0.084 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.174192 ★