L'anime qui parle aux fans d'animes

» Critique de l'anime Watamote par dahu le
27 Octobre 2013

Watamote était l'une des séries les plus attendues de l'année 2013 du fait de son matériel de base, de par son sujet mais aussi par son réalisateur : Ônuma Shin. Attendue comme l'une des grosses comédies de l'année, cette série faisait aussi peur à certains quand à la qualité de l'adaptation du manga d'origine.

Dès les premiers épisodes, j'ai été frappé par deux aspects de la série que je qualifierai de défauts. Le premier d'entre eux est la réalisation très voyante mise en place par l'équipe de Silver Link.
On a en effet droit à la plupart des gimmicks habituels du réalisateur Ônuma, comme les effets de cadrage ou l'utilisation très stylisée des idéogrammes. Cette accumulation d'effet visuels n'est pas inintéressante d'un point de vue plastique mais nuit gravement à l'immersion du spectateur.
Deuxième travers : le caractère pervers de la protagoniste qui est fréquemment mis en avant. Si cela m'a gêné, ce n'est pas par pudibonderie mais plutôt à cause de cette fâcheuse impression d'avoir encore une fois le droit à ce bon vieux fan service bien gras.
N'ayant pas lu le manga d'origine, je ne sais pas si ces passages ont été rajoutés lors de l'adaptation mais cet humour en dessous de la ceinture m'a gâché une bonne partie de l'ambition comique de la série, et cela est bien dommage.

Car Watamote est une série très ambitieuse qui tente de mélanger humour et gravité. Ce mélange des tons est basé sur le fait que la protagoniste Kuroki applique dans sa vie de tout les jours les mécanismes sociaux qu'elle connait le mieux : ceux des jeux vidéos et des animes.
C'est là que réside pour moi la plus grande force de Watamote : ces références.
Entendons-nous, je ne parle pas là des différents clins d’œils fait à plusieurs titres célèbres (même s'ils sont appréciables), mais au fait que le spectateur se retrouve confronté à des situations habituelles dans la japanimation mais qui vont se transformer en véritable fiasco dans le monde assez réaliste de Tomoko Kuroki. Si on ajoute à cela, une bande son très bien utilisée, on est constamment balancé entre les moments d'espoir dans lesquels l’héroïne échafaude ses stratégies de sociabilisation et ceux de tristesse et de pitié lorsqu'elle réalise son incapacité à communiquer.
En plus de ça, on voit souvent les péripéties de la jeune fille du point de vue de sa famille, qui la voit simplement comme un boulet sans prendre totalement conscience de son état. C'est pour moi ce dernier détail qui rend le personnage de Kuroki véritablement bouleversant.

Bilan : Watamote est un anime qui nourrit l'ambition de faire l'état des lieux d'une certaine catégorie de la jeunesse japonaise.
Pleine de petits défauts, mais aussi dérangeante et émouvante, cette série reste à mon avis un titre plein de qualités et d'intelligence.

Verdict :7/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (3)
Amusante (1)
Originale (0)

3 membres partagent cet avis
2 membres ne partagent pas cet avis

A propos de l'auteur

dahu, inscrit depuis le 26/04/2010.
AK8.1.13 - Page générée en 0.051 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.180416 ★