Wotakoi - Viens, otaku !

» Critique de l'anime Otaku ni Koi wa Muzukashii par Duna le
19 Novembre 2018

Viens, otaku ! Viens faire l'expérience d'une :

> tranche de cake (c'est plus des PV que de l'XP, je sais)
> tronche de rire
> tranche de no-life
> fuite face à mes jeux de mots plus pourraves que sauvages
> fuite impossible ! :cheat: en fait si, dans l'absolu...

Bon, O.K. Alors comment t'expliquer, bro' (bro' = terme unisexe pour frère ou sisteure, si t'es pas content(e) tu sors).
Regarder cette série, c'est comme :
> atteindre le bout du pont avec un Mario TM rabougri et une seule vie, face à un Bowser TM qui lance des marteaux, la barre de feu en bas et les briques et la passerelle flottante en haut qui font bien yeash ;
> attraper un Mewtwo TM sans la Masterball TM parce que t'es un vrai (panier percé) ;
> découvrir le dernier scan de Berserk (ou autre, m'enfin) ;
> découvrir le dernier scan de Kingdom après une demie-journée de cours à tes lycéens (dédicace !) ;
> découvrir une pépite papier/animée avant le reste de la communauté AK et la recommander à clavier déployé ;
> enfiler ton premier cosplay et comprendre que tu te fais héler par des bro' des vrais qui t'ont reconnue (ou plutôt, ont reconnu ton héroïne fétiche), alors que tu subis une attaque brouillard occasionnée par tes lentilles couleur qui te font un malus de chien.

Et j'en passe. A ce stade de lecture, tu te diras :
[quote='Astaroth']Ne me fais pas rire ![/quote].

Et puis, après avoir lancé le premier épisode sur une frame autre qu'openload, tu te reconnaîtras dans au moins l'un des persos, ainsi que tes autres ami(e) otak' (voir le P.S. en bas de critique).

Tu réaliseras plus instantanément que des râmen déshydratés que l'un des seiyuu EST Sakata Gintoki, et que Celty Sturleson lui donne la réplique - si tu as l'ouïe fine/le cheat facile, un autre perso dernier-du-carrossaire de Gintama ; les autres, si tu as des goûts qui ne sont pas les miens, te seront peut-être familiers. Accessoirement, tu te feras la réflexion que Tomokazu Sugita a probablement inscrit le mot "oppai" comme étant une condition nécessaire à sa signature en bas d'un contrat de doublage.

A l'issue du premier épisode, tu marmonneras :
> c'est pas juste, ça m'arrivera jamais I.R.L. (me M.P. pour qu'on se boive une pinte de Kirin TM ensemble)
> j'ai la bouche bordée de râmen, putain ouais c'est trop ça qui m'est arrivé (me M.P. pour que je te noie dans une piscine de Hite TM)

Au choix,
> ton œil de lynx (je te fais de la lèche, là)
> ton oreille d'Américain natif (soyons corrects)
> ton syndrome N.H.K. TM (soyons réalistes)
... te permettra de repérer avec une facilité déconcertante les multiples références même pas déguisées servies au geekotakugamer que tu es dans l'âme (ou plus encore).

Et, soudainement...

Un combo (X) : LOL + (□) : XD > (O) : MDR + (△) XPTDR + (( [ LR ] )) : Laissez-moi Respirer

mit le [Player 1] DUNA K.O.!!! PERFECT !!!

[quote='Cervantès']C'est plus amusant que je ne l'avais imaginé...[/quote]

Bref ; cela m'apprendra de rédiger une critique au tiers du visionnage de la série, ce que je considère d'ordinaire comme un crime presqu'aussi capital que la lecture prématurée (voire immédiate !!) d'une fin de chapitre, roman ou autre production littéraire.

- GENERAL ADVERTISEMENT -

Cette série s'adresse à un public immature et averti - PEGI 3 (en années d'otakage intensif)

- PERSONAL ADVERTISEMENT -

L'auteur de ce contenu se réserve tous droits de modification à l'issue de son visionnage complet, et décline toute responsabilité en cas de déconvenue & sentiment de perte de temps précieux de son lectorat influençable potentiel. L'auteur se fera une joie de condamner par contumace le staff de production de Wotaku ni Koi wa Muzukashii si sa déception est à l'aune de son enthousiasme actuel.

Ouais, je les mets à la fin, parce que sinon ça foire ma phrase d'accroche. Et que c'est moi qui décide. (Bon, et les modérateurs... Yo, les copains ^_^).

______________

P.S. : mon meilleur ami/amoureuse Archange-Roy je TM, c'est un peu un combo de la fille aux cheveux roses avec ses rougissements assortis, et du rouquin à qui j'arriverai un jour à faire lire du yaoi (un truc mignon, quoi), et votre serviteur (SERVANTE ?? Tu veux une tarte à la crème dans ta poire ???), du quatre-yeux pince-sans-rire avec la clope au bec et de la fille aux cheveux verts qui aime les yaoi et les cosplays de mec. Juste pour confirmer que l'amour entre otakus, c'est très compliqué. Genres...

Re:Critic

Alors, la suite et fin est toujours aussi chouette, mais moins désopilante que le premier tiers. En plus, voir une gameuse apparaître à l’antépénultième épisode, de nouvelles possibilités se dessiner avant une clôture brutale de l'anime, c'est pas cool. Du coup, je retranche un point d'endurance à cette critique, qui était un peu overcheatée, de toute façon.

Verdict :9/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (3)
Amusante (5)
Originale (6)

0 membre partage cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Duna, inscrit depuis le 29/07/2011.
AK8.1.13 - Page générée en 0.06 seconde - 8 requêtes ★ DB.8.0.148234 ★