Abenobashi

Abenobashi

Rien ne va plus dans le quartier commercial d'Abenobashi... Des projets commerciaux de grande envergure poussent les petits magasins à fermer les uns après les autres. Sasshi Imamiya, un jeune Otaku de 12 ans, apprend avec stupeur que le restaurant tenu par les parents et le grand-père de sa meilleure amie Arumi va également fermer. Cette dernière va donc déménager pour Hokkaido.
Mais Sasshi et Arumi vont découvrir qu'Abenobashi est un portail vers de nombreux mondes parallèles dans lesquels leur quartier prend des formes diverses...

Matsuoka Yuki (Arumi) , Saeki Tomo (Sasshi), Akemi Okamura (Imamiya Sayaka/Little Goblin), Aya Hisakawa (Mune Imamiya/Munemune)

  • Licencié : oui
  • Titre français : Abenobashi
  • Editeur: Déclic Images
  • Abenobashi - Screenshot #1
  • Abenobashi - Screenshot #2
  • Abenobashi - Screenshot #3
  • Abenobashi - Screenshot #4
  • Abenobashi - Screenshot #5
  • Abenobashi - Screenshot #6
  • Abenobashi - Screenshot #7
  • Abenobashi - Screenshot #8

Critiques des membres

#Par Yabuki le 27-03-2011

4

Je n’ai vraiment pas trouvé cette série enrichissante. En fait, j’ai beau y réfléchir, et je ne sais toujours pas à qui elle est adressée. Ce n’est réservé à aucune catégorie d’âge, no identité, et il est difficile d’être attaché aux personnages, là aussi peu élaborés. L’histoire principale ne rime à rien, et on sent que tout ça a été vite imaginée. Les parodies sont super mal foutus, et personne ne peut y trouver son compte à moins d'être en super manque. Mais bon, la série comporte un nombre restreint d’épisodes et laisse peu de place à l’ennui. L’animation est correcte, alors on arrive à la fin sans être gros perdant. Un animé extravagant, mais manquant pourtant de bon sens [...] Lire la critique

#Par Tristouille le 06-08-2009

9

Abenobashi n'est pas une série comme les autres. En fait le terme de série serait presque de trop, en tout cas pour les premiers épisodes, car le seul lien entre eux sont les personnages. Le scénario est peu exploité mais c'est tout simplement que l'intérêt est ailleurs. Il se situe dans l'aspect parodique. Tous les genres sont passés au crible, à raison d'un genre par épisode. Que ce soit le médiéval, le mecha, le policier, ou même hollywood, chacun est repris et détourné pour faire rire. Les codes des genres sont exploités à fond et le rire s'ensuit. Surtout si vous avez vu les références explicitement reprises comme la musique d'évangelion dans l'épisode mecha ou le physique de Ken [...] Lire la critique

#Par ColorLife le 26-03-2009

8

Dans un quartier de Tokyo, se situe la galerie marchande d'Abenobashi où vivent Sasshi, un garçon otaku de 12 ans et sa meilleure amie, Arumi, une jeune fille toute mignonne avec la tête sur les épaules. La famille de Sasshi gère un établissement de bain public, surmonté d'une statue de tortue et la famille d'Arumi tient un restaurant, surmonté d'une statue de Pélican. Mais la galerie marchande est menacée par de grands projets commerciaux qui pousse ou fait partir les petits commerçants. La famille d'Arumi décide de quitter la galerie marchande d'Abenobashi pour aller ouvrir un restaurant dans un hôtel sur l'ile d'Hokkaido (très loin de Tokyo), ce qui est très loin de plaire à [...] Lire la critique

#Par beber le 18-02-2007

7

Le studio Gainax aime fabriquer des séries portant l'analyse et la réflexion à des degrés plus élevés qu'ils ne le paraissent de prima bord. Ce qui fut le cas pour un Evangelion l'est il pour Abenobashi Mahou Shotengai ? Certes oui dans un sens. Alors premier point à évoquer: le scénario. Certains fustigent son manque de profondeur, ou tout du moins l'absence d'un fil conducteur permettant de légitimer le sens du terme "histoire" pour cette série. D'autres n'y voient qu'un divertissement à prendre au premier sens du terme. Et enfin certains dont moi, estiment que la série cache sous un [...] Lire la critique

#Par AngelMJ le 13-10-2005

5

Abenobashi est vraiment une série à part, vu qu'elle n'a pas de style particulier. En effet, chaque épisode utilise des codes graphiques et d'animation différents, le seul lien entre eux étant les deux héros et, au final, un drôle de scénario.      Vu que tous les épisodes sont très différents, ça donne du très bon, comme du très mauvais. Par bon, je pense à l'épisode RPG, à l'épisode Collégienne, ou l'épisode Policier. Par mauvais, je pense à l'épisode Préhistoire, à l'épisode Guerre, à l'épisode Espace. En gros, il y en a pour tous les styles et tous les goûts. Donc selon chacun, un épisode est apprécié ou détesté. Perso, c'est un pari très dangeureux, surtout lorsque, en ce qui me [...] Lire la critique

#Par Circé le 01-01-2005

8

Dans toutes les discussions que j'ai pu lire sur internet et qui parlaient d'Abenobashi, il y avait à chaque fois 2 camps bien distincts : ceux qui adorent, et ceux qui détestent. Ceux qui détestent "attaquent" principalement la Gainax (le fameux studio qui créa entre autres Nadia, Evangelion, FLCL...) et ses intentions. La Gainax (depuis Evangelion) s'est un peu lancée dans une critique des otakus. Abenobashi en est la grande illustration : Sasshi, le "héros", est un pur otaku qui tout au long de la série, se servira de son imagination pour fuir la réalité. Le message que veut faire passer la Gainax est le suivant : être un otaku n'est pas mauvais en soi, mais il faudra quand même [...] Lire la critique

AK8.1.13 - Page générée en 0.069 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.147025 ★