A Silent Voice

A Silent Voice

L'histoire commence lorsque Shouko Nishimiya intègre en cours d'année la classe de primaire de Shouya Ishida. La jeune Shouko est une sourde-muette et Shouya est un élève assez turbulent. qui commencera à la brutaliser, ne sachant pas comment s'y prendre avec elle.

Seulement un jour, le garçon dépasse les limites et le directeur demande qui a cassé les appareils auditifs de Shouko. Shouya, dénoncé par ses camarades réalisera qu'il se retrouve tout seul car tout le monde lui tourne le dos. Shouko est transférée dans une nouvelle école et Shouya se rend compte qu'elle souhaitait juste être son amie.

Les années passent : Shouya est désormais un lycéen de dernière année. Rempli de remords, il ne peut penser à autre chose qu'à se repentir de ses actes envers Shouko. Il a même décidé d'apprendre la langue des signes pour qu'elle puisse comprendre ce qu'il a à lui dire. Le hasard fait que Shouya est dans le même lycée que lui, mais il ne sait pas encore que ces retrouvailles vont bouleverser son destin.

Synopsis soumis par flo.vincy

Miyu Irino (Shōya Ishida), Saori Hayami (Shōko Nishimiya)

  • Licencié : oui
  • Titre français : A Silent Voice
  • Editeur: Kazé

Critiques des membres

#Par Minuit le 28-11-2018

5
A Silent Voice - L'extravagance silencieuse

Naoko Yamada est une des fiertés de Kyoto Animation, le signe de l’aboutissement final de la méthode initiée maintenant depuis plus de quinze ans : concevoir la production d’anime comme une exigence absolue et une formation interne de nouveaux talents. Après avoir réalisé K-On puis le très sirupeux Tamako Market, Naoko Yamada s’oriente vers le cinéma. KyoAni affiche délibérément ses ambitions : après avoir gagné ses lettres de noblesse dans la production de séries, c’est un public plus large qui est visé, le grand public international. Le film adapte un manga assez réussi de Yoshitoki Ohima : le personnage principal, après avoir harcelé et molesté sans vergogne ni remords une jeune fille [...] Lire la critique

#Par flo.vincy le 04-06-2017

10
Un drame donnant l'envie de vivre...

Koe No Katachi.. Ou l'animé m'ayant le plus marqué L'histoire nous plonge dans la relation entre Shouko Nishimiya, une jeune sourde et muette arrivant dans la classe de l'autre protagoniste, Shouya Ishida, jeune enfant turbulent. Le jeune homme ayant fait les 400 coups pour faire souffrir notre héroïne, se retrouve seul après que ses amis l'aient abandonné. Mais réduire ce chef d'œuvre à cette unique phrase serait extrêmement réducteur aux louanges qu'il mérite (je tiens à préciser que je n'ai pas lu le manga.. donc je serai dans l'incapacité de faire un parallèle avec l'animé) Les personnages sont tous bien développés. Nishimiya nous surprend par sa douceur et son envie d'être acceptée [...] Lire la critique

AK8.1.13 - Page générée en 0.06 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.148236 ★