Megazone 23

Megazone 23

Shôgo Yahagi est un jeune motard qui vit à Tokyo dans les années 80. Après son boulot au McDonald's du coin, il n'hésite pas à courir la route sur sa bécane, si possible avec une jolie fille à l'arrière.

Sa dernière conquête, Yui Tanakata, est danseuse pour des shows télévisés. Alors que leur relation se concrétise, il découvre un prototype de moto capable de dépasser les 300km/h. A peine a-t-il le temps de mettre la main dessus que de mystérieux agents tuent un de ses amis et le prennent en chasse à travers la ville.

Par provocation, Shôgo décide de se montrer partout à la télé à bord de sa fameuse moto ; avant de se rendre compte que les médias sont verrouillés. Quels secrets cachent ces agents mystérieux ? Y-a-t-il un rapport avec cette fameuse moto, qui peut se transformer en robot géant ?

Synopsis soumis par Deluxe Fan

Kawamura Maria (Takanaka Yui), Kubota Masato (Yahagi Shougo), Shiozawa Kaneto (B.D.), Toriumi Katsumi (Chombo), Takagi Hitoshi (Coco), Mitsuya Yuuji (Morley), Tominaga Miina (Murashita Tomomi), Sawaki Ikuya (Nakao), Miyasato Kumi (Tokimatsuri Eve), Shou Mayumi (Yumekanou Mai)

  • Megazone 23 - Screenshot #1
  • Megazone 23 - Screenshot #2
  • Megazone 23 - Screenshot #3
  • Megazone 23 - Screenshot #4
  • Megazone 23 - Screenshot #5
  • Megazone 23 - Screenshot #6
  • Megazone 23 - Screenshot #7
  • Megazone 23 - Screenshot #8

Critiques des membres

#Par Deluxe Fan le 20-05-2014

7
Megazone 23 - la pilule bleue

La démarche d’une lecture historique de l’animation japonaise ne saurait éviter une des périodes de ce média les plus importantes quoique méconnue des jeunes générations ; l’Age d’Or de l’OAV. Les OAV, chacun sait au moins ça, sont des animes distribués directement en vidéo sans passer par la case télé ou ciné. Ce format prit son essor au milieu des années 1980, alors que se consolidait un public de jeunes passionnés d’animation – les otakus – autour des grandes séries de SF telles que Yamato ou Gundam. Ce public était demandeur d’animes plus provocateurs et sombres, plus adolescents en somme. Et pour contourner les limitations de la diffusion télé (censure, formats étriqués, délais de [...] Lire la critique

AK8.1.13 - Page générée en 0.033 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.163286 ★