Midori no Hibi (Midori Days)

Midori no Hibi (Midori Days)

Seiji est CELUI qui est craint de tous et de toutes dans son école au point où on le surnomme "la main droite du diable".
Sa réputation ne l'aide évidemment pas à se caser, jusqu'au jour où, en guise de main droite (comme par hasard), c'est une fille (Midori) qui se trouve au bout de son bras !(??)
Commence alors pour Seiji un quotidien pas si évident à gérer, surtout lorsque Midori s'avère être folle de lui...

Synopsis soumis par zil

Kishô Taniyama (Seiji Sawamura), Mai Nakahara (Midori Kasugano)

  • Licencié : oui
  • Titre français : Midori Days
  • Editeur: Beez

Critiques des membres

#Par azorni le 08-02-2010

7

"Midori no hibi" est un anime au concept pour le moins audacieux : un adolescent fait un jour le voeu d'avoir enfin une petite amie et se réveille le lendemain avec une de ses camarades de classe en lieu et place de la main droite. « Une petite amie en guise de main droite » : j'ignore si je suis le seul à y voir une allégorie à connotation sexuelle à peine voilée, mais en tout cas le moins qu'on puisse dire c'est qu'il fallait oser ! Quoi qu'il en soit malgré l'incongruité d'un tel scénario, et l'aspect pour le moins scabreux du sujet, le résultat est un anime des plus rafraîchissants, très drôle et touchant. Le personnage féminin, même si son attirance pour Seiji n'est pas très [...] Lire la critique

#Par Heloisa le 26-12-2009

7

La première question qui m'est venue à l'esprit une fois le dernier épisode terminé était de savoir pourquoi cet animé était si court... Je reste un peu sur ma faim et c'est là qu'entre en jeu la version papier que je vais m'empresser d'aller lire. Néanmoins, Midori No Hibi est un très bon animé pour qui veut passer un bon moment. L'histoire, bien que fantastique (comprennez par là qu'il se produit un phénomène inexplicable) est intéressante et très belle. En revanche je trouve la gestion du temps assez mal gérée, on est toujours un peu déconcerté de voir que l'épisode précédent était en réalité la veille dans l'animé alors qu'il s'est produit tant de choses ou encore de savoir que [...] Lire la critique

#Par AngelMJ le 04-11-2009

6

Midori no Hibi se veut une adaptation fidèle du manga du même nom. Et elle est, du moins dans la partie qu'elle illustre. Car allez savoir pourquoi, alors que cette adaptation a été faite quasiment à la fin de la parution de l'intégralité du manga, elle choisit de n'en illustrer que les 3 premiers tomes... Mais pourquoi?!! Alors que tout part très bien. Le Studio Pierrot a (pour une fois) fait un excellent travail pour illustrer le plus fidèlement la comédie romantique de Inoue KAZURO. Le trait de l'auteur est d'ailleurs largement amélioré dans cette adaptation, rendant ses personnages encore plus attachants. En effet, l'un des gros attraits de cette série est le côté kawai attitude du [...] Lire la critique

#Par Baka le 29-08-2005

8

Vous aimez les comédies sentimentales, Midori no Hibi est fait pour vous.    Les personnages sont vraiment attachants (autant les personnages principaux que secondaires) et   le comique est varié et fait très souvent mouche (et contrairement à un avis précédent, je ne trouve pas qu'il y ait beaucoup de fan-service).    L'alternance comique / sérieux est parfaitement dosé, c'est beau et bien animé, les musiques sont jolies et la fin n'est pas trop ouverte comme souvent dans ce style.    Je ne saurais que trop vous conseiller cette série qui est en vente pour un prix correct et en plus doté d'une VF très réussie.  Lire la critique

#Par Lord Otaku le 17-12-2004

7

Voila une serie qui m'a étonné. Déjà l'histoire reste assez dejantée:  Sawamura Seiji, un voyou plutôt violent, et dont toutes les filles ont peur, a touché le fond après son vingtième rateau consécutif. Mais, par un miracle (?) inexpliquable, il se réveille un matin avec une fille à la place de sa main droite. Cette fille se nomme Midori, et elle est quasiment la seule à aimer Seiji-kun. Et les ennuis de Sawamura ne font que commencer: il tente tant bien que mal de cacher Midori, mais la malchance et la maladresse lui font accumuler les gaffes !   Ensuite, le style graphique n'est pas transcendant, mais assez correct. La musique est par contre assez bien, et se fond bien à [...] Lire la critique

AK8.1.13 - Page générée en 0.036 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.154489 ★