Mushishi Zoku Shô

Mushishi Zoku Shô

Au sein de la nature, il existe une autre existence que celle de la faune et de la flore : ceux que l'on appelle Mushis, les plus proche de l’énergie vitale qui coule en chaque chose vivante. Ni malveillants, ni bienveillants, leur étrangeté et leurs mystères peuvent toutefois se révéler néfastes ou gênants pour les humains. C'est là qu'entrent en scène Ginko et ses confrères Mushishis, afin de permettre la cohabitation avec ces êtres insaisissables qui vivent aux limites de notre perception...

Synopsis soumis par Zankaze

Yuto Nakano (Ginko), Mika Doi (Narrator)

  • Licencié : oui
  • Titre français : Mushishi Zoku Shou
  • Editeur: Crunchyroll (Simulcast - VOD), Wakanim (VOD)
  • Mushishi Zoku Shô - Screenshot #1
  • Mushishi Zoku Shô - Screenshot #2
  • Mushishi Zoku Shô - Screenshot #3
  • Mushishi Zoku Shô - Screenshot #4
  • Mushishi Zoku Shô - Screenshot #5
  • Mushishi Zoku Shô - Screenshot #6
  • Mushishi Zoku Shô - Screenshot #7
  • Mushishi Zoku Shô - Screenshot #8

Critiques des membres

#Par StraightDown le 21-12-2014

10
Si tu veux être international, chante ton pays.

Peut-être que le nom de Yuki Urushibara n'est pas le plus parlant dans le petit monde de l'animation japonaise. Mushishi, son œuvre la plus connue, s'est pourtant assez rapidement imposée comme une référence dont la renommée n'a de cesse de croitre. Que ce soit le prix de l'excellence du Japan Media Arts Festival (2003), celui du meilleur manga de l'année (2006) décerné par la maison d'édition Kodansha, ou tout simplement par l'accueil critique qui lui est accordé ; le succès de Mushishi n'est plus vraiment à prouver. Il aura pourtant fallu attendre une demi-douzaine d'années pour que la première partie du manga soit portée sur les écrans, puis pratiquement huit autres de plus afin [...] Lire la critique

#Par Duna le 02-07-2014

9
Mushishi millésime 2014 : une bonne cuvée

Mushishi, c'est comme un verre de kouki : c'est brillant, ça se vide trop vite et on en voudrait encore. La première saison m'avait laissée sans mots pour la décrire. Un univers où la nature et ses forces invisibles ne sont pas soumises à l'homme, où le vélo n'existe pas encore et que le plus expérimenté et hardi des randonneurs peut s'égarer totalement. C'est lénifiant dans le bon sens du terme, on se sent au creux d'un matelas d'ouate à la fin d'un épisode. Pourtant, le drame et même la violence extrême ne sont pas exclues. Cet animé n'est pas simplement contemplatif, il est une fable. Moralité, philosophie et fatalité plus choisie que subie sont au cœur de sa réflexion. Les [...] Lire la critique

AK8.1.13 - Page générée en 0.058 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.169636 ★