Otome wa boku ni Koishiteru

Otome wa boku ni Koishiteru

Mizuho est confronté à un choix assez particulier lors de la lecture du testament de son grand-père. Ce dernier exige afin de valider la succession qu'il s'inscrive dans une école prestigieuse et élitiste, celle dans laquelle sa défunte mère acheva ses études.

Cela ne serait point excentrique si il ne s'agissait d'une école pour jeune fille. Il accepte et n'a d'autre choix que de se travestir, ceci à la plus grande joie de son amie d'enfance Mariya.

Synopsis soumis par beragon

Miyu Matsuki (Shion Jyuujyou), Yui Horie (Mizuho Miyanokouji), Akemi Kanda (Kana Suouin), Ayano Matsumoto (Yukari Kamioka), Chiaki Takahashi (Takako Itsukushima), Kei Shindou (Kei Takanashi)

Critiques des membres

#Par Kanapeach le 05-12-2011

3

Otome wa boku ni Koi Shiteru, une petite sans prétention qui n'aura pas crée la surprise à laquelle j'ai été confronté face à d'autres animes partant du même point de départ. M'étant ennuyé tout le long, ça risque d'être difficile de conserver un peu d'objectivité. Ma première critique concernera le scénario et tout ce qui s'en suit. Honnêtement, un grand-père meurt et demande dans son testament à ce que son petit-fils aille dans une école de fille, bien que l'on soit dans un anime, je veux dire... C'est quoi cette sombre blague? Qui pourrait gober ça? Et même si les raisons de cette demande seront révélées au cours des 12 épisodes, elles sont loin d'expliquer une telle absurdité. Ceci [...] Lire la critique

#Par Nakei1024 le 17-06-2008

5

Après lecture du synopsis, on serait en droit de s’attendre à une énième série harem créée dans le seul but d’attirer un maximum d’otakus. Grosse erreur, car il s’agit plutôt d’un shojo ciblant davantage un public féminin. Le graphisme est agréable sans être tape à l’œil, les couleurs sont sobres, de même que le chara-design des différents personnages. Loin de s’enfermer dans les clichés du genre, on suit simplement le quotidien de Mizuho, forcé (pour respecter les dernières volontés de son grand père) de se travestir et de suivre les cours dans une école pour filles. Loin d’un Love Hina (ou d’une autre série du même acabit), le rythme est finalement assez lent et calme, idéal pour se [...] Lire la critique

#Par beragon le 15-06-2008

4

Parfois on se sent coupable en reprenant une sucrerie, c'est mauvais pour soi et tutti quanti.. c'est un peu ce que l'on ressent à enchainer les épisodes de cet anime. Le synopsis met en avant une énième histoire de travesti (histoire de faire original tiens). Est ce suffisant pour combler ou construire une histoire me direz vous ? Non mais quelle histoire en fait, je la cherche toujours en fin de compte. Nous avons plutôt une chronique de vie, très, mais alors très très tranquille avec le développement de la psychologie des protagonistes principaux. Rien d'exagéré ni de transcendant, on vient saupoudrer un peu de magie et de féerie (par le biais d'un personnage) afin de rajouter en [...] Lire la critique

AK8.1.13 - Page générée en 0.029 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.175283 ★