Porco Rosso

Porco Rosso

Dans l’Italie de l’entre deux guerres en proie au banditisme aérien et à l’expansion du fascisme, un ancien pilote des forces aériennes s’est mué en chasseur de prime afin de subvenir à sa vie de bohème. Il est peu à peu devenu une réelle célébrité auprès de la population, d’une part pour son habileté en tant que pilote d’hydravion mais aussi et surtout du fait qu’il se soit transformé en porc. Nous suivons donc les pérégrinations de ce héros pas comme les autres mais néanmoins charismatique, bourreau des cœurs, entre ses turpitudes avec la police italienne, les pirates de l’air et son passé qu’il cherche à enfouir.

Synopsis soumis par Descartes

Shûichirô Moriyama (Porco Rosso), Akemi Okamura (Fio), Akio Ôtsuka (Curtis), Tokiko Kato (Gina), Hiroko Seki (Gramma), Sanshi Katsura (Le vieux Piccolo), Tsunehiko Kamijo (Le chef des Mamma Auito)

  • Porco Rosso - Screenshot #1
  • Porco Rosso - Screenshot #2
  • Porco Rosso - Screenshot #3
  • Porco Rosso - Screenshot #4
  • Porco Rosso - Screenshot #5
  • Porco Rosso - Screenshot #6
  • Porco Rosso - Screenshot #7

Critiques des membres

#Par Kanapeach le 01-01-2012

8

Porco Rosso, le Ghibli qui en a dans le lard. Sorti en 1992, ce n’est que 20 ans plus tard que je lance ce classique du célèbre studio. C’est plein d’espoir et d’attente suite à mon visionnage de Princesse Mononoke que mon doigt appuie sur play et me voilà parti pour près d’une heure trente de plaisir. Premier point qu’il me tient à cœur d’évoquer, l’aspect technique. Et là énorme claque car la seule chose que je pourrai reprocher à cette œuvre (et encore la version Blu-Ray a du y remédier), ce sont les couleurs un peu ternes, rien de bien choquant cependant. Pour le reste c’est du tout bon. Il s’échappe une certaine magie de l’univers présenté, magie à laquelle Miyazaki a fini par nous [...] Lire la critique

#Par Scalix le 07-05-2008

9

Nom d’un chien, Porco Rosso a seize ans cette année. Seize ans ! Et ce n’est pas pour autant que le vieux cochon vieillit mal ; au contraire, il se porte encore très bien, pour notre plus grand plaisir, ou du moins, dans le cas présent, pour le miens. Les Ghiblis sont généralement basés sur des schémas assez similaires, et très rapidement, on s’y retrouve sans jamais constater de similitudes trop frappantes. Porco Rosso n’est pas tout à fait un Ghibli comme les autres, dans le sens où le personnage principal est un ancien pilote militaire, bien usé par la vie et frappé de lassitude constante. Tel un ermite désabusé, il se replie sur sa petite île déserte, avec comme compagnons son [...] Lire la critique

#Par Starrynight le 20-07-2006

8

Porco Rosso est un héros assez atypique chez Miyazaki. Tout d'abord, il est un adulte mûr au lieu de l'habituel enfant ou adolescent. Ensuite, il n'est plus tout à fait humain (ou du moins il occupe une place à part dans l'humanité), en raison de la malédiction qui l'a transformé en cochon. Porco met d'ailleurs volontiers à profit sa particularité pour échapper à beaucoup de contraintes. Il s'est habitué à son aspect et ne cherche pas vraiment à rompre le charme. Son pendant féminin, Fio, est plus classique mais néanmoins sympathique : jeune fille énergique et déterminée avec un grand coeur, un caractère bien trempé et teinté d'humour. Comme dans beaucoup de ses films, Miyazaki nous [...] Lire la critique

AK8.1.13 - Page générée en 0.034 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.175484 ★