Rémi Sans Famille

Rémi Sans Famille

Rémi coule des jours paisibles aux côtés de sa mère à Chavanon, petit village du Massif central, jusqu’au jour où il découvre la vérité sur ses origines dans des circonstances dramatiques. Victime d’un grave accident sur un chantier où il travaille à Paris, son père a besoin de beaucoup d’argent pour intenter un procès à son employeur, en vain. De retour au pays et aigri, celui-ci constate avec colère la présence de l’enfant qu’il avait trouvé puis recueilli huit ans plus tôt, songeant alors le confier à un orphelinat. À l’insu de sa femme, il décidera de le vendre au Signor Vitalis, un comédien ambulant, plongeant la malheureuse dans un profond chagrin.

Ainsi commence pour Rémi un très long périple qui le conduira sur les traces de sa vraie famille…

Synopsis soumis par birdy

Masako Sugaya (Remi), Yousuke Kondou (Vitalis), Hiroko Suzuki (Baruburan), Jukichi Uno (Narrator), Junpei Takiguchi (Dorisukoru), Kaneta Kimotsuki (Patricia)

  • Licencié : oui
  • Titre français : Rémi Sans Famille
  • Editeur: Déclic Images

Critiques des membres

#Par Cloud93 le 21-01-2010

9

Un anime culte que j'ai pris plaisir à redécouvrir en DVD. C'est le genre d' anime qu'on ne voit plus aujourd'hui, ce genre d' animes à la Lady Oscar ou Ashita No Joe qui ont quelquechose en plus que d'autres séries. Un truc "poétique", notamment par la patte graphique. Même si le style fait vieux, à l'instar d'un Lady Oscar, je n'ai pas eu de mal à m' immerger. L'histoire est vraiment prenante, elle s'adresse aux petits comme aux grands. Remi sans famille, c'est une histoire qui ne fait pas de concessions: elle est dure, parsemée de moments tristes mais aussi de moments de joies et d'espoir. C'est un récit vraiment touchant. L'évolution de Remi est très intéressant et toutes les [...] Lire la critique

#Par birdy le 22-10-2009

10

Si vous aviez comme moi une dizaine d’années dans la première moitié des années 80 et que vous consultez ce site, il est probable que vous conservez un souvenir ému des animations nippones diffusées alors à la télévision, dont quelques unes sont devenues des références incontournables – ou « cultes » : je traduis pour les plus jeunes ! Pour ma part, ne vivant pas en France à cette époque, je les ai découvertes avec grand plaisir ultérieurement, et même à l’âge adulte. Fort heureusement, échappant à un vide existentiel – d’accord, j’exagère ! –, il y en a au moins une que j’ai pu regarder et apprécier à l'occasion d’une rediffusion dans l’émission « Croque Vacances » sur TF1, durant l’été [...] Lire la critique

AK8.1.13 - Page générée en 0.068 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.190618 ★