Sola

Sola

Yorito est passionné par le ciel et passe son temps à le photographier sous différents angles. Un matin, alors qu'il essaie de prendre un lever de soleil, il tombe sur une jeune fille, Matsuri, qui s'acharne sur un distributeur de boisson. Il l'aide à déloger sa boisson mais Matsuri disparait. Le lendemain, il part faire des courses le soir et tombe à nouveau sur la jeune fille, toujours au même endroit. Intrigué, il la suit jusqu'à une église où elle semble habiter. C'est alors qu'un homme entre dans l'église et tente de tuer Matsuri.....

Synopsis soumis par kuchiki byakuya

Mai Nakahara (Aono Morimiya), Mamiko Noto (Matsuri Shihou), Nobuhiko Okamoto (Yorito Morimiya), Ai Shimizu (Koyori Ishizuki), Ami Koshimizu (Sae Sakura), Keiji Fujiwara (Takeshi Tsujidou), Ryoko Ono (Touko Uehara), Sayuri Yahagi (Chisato Mizuguchi), Tomoko Kaneda (Mayuko Kamikawa), Youko Honda (Mana Ishizuki)

Il existe également 2 épisodes spéciaux présents dans l'édition DVD : Akeru Sora e se déroulant avant l'épisode 1 et Betsu Rûto se déroulant entre les épisodes 4 et 5.

Critiques des membres

#Par beragon le 12-07-2008

8

Dans le paysage de la Japanime, parfois plombé par un soleil lourd sous un ciel nuageux de fan-service et scénario mal achevé, il est des éclaircies qui enchantent le spectateur. Sola est un de ces petits rayons de soleil qui chassent les nuages et offrent un magnifique panorama. Naoki Hisaya nous conte avec maestria un histoire captivante sur treize épisodes. A l'instar de la voûte céleste qui se pare de couleurs changeante au fil du voyage diurne du char d'apollon, Hisaya utilisera une palette variée, allant de l'innocence à la tristesse, de l'amitié à l'amour et la haine. Il y a une touche de magie et de lyrisme dans l'obnubilation de Yorito sur le ciel et sa rencontre avec [...] Lire la critique

#Par kuchiki byakuya le 17-12-2007

8

Ces derniers temps, j'étais plutot action et j'espérais trouver en Sola autre chose. Pari doublement réussi car en plus de changer de genre, Sola est un mini coup de coeur. Après un début mitigé, le charme agit, laissant place à une certaine poèsie emplie de mélancolie. Derrière le caractère apparent de nos protagonistes se cache une profonde solitude qui se manifeste sous plusieurs formes et qui les ronge petit à petit. Ainsi, cette série nous mène dans une recherche du bonheur et voilà la raison de mon "mini". Les 8 premiers épisodes sont parfaits mais ceux [...] Lire la critique

AK8.1.11 - Page générée en 0.859 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.40211 ★