The Tower of Druaga - The Aegis of Uruk

The Tower of Druaga - The Aegis of Uruk

Nous sommes dans une ère de légende, les auberges résonnent encore des histoires liées aux hauts faits d'armes de Gilgamesh qui vainquit le terrifiant Druaga dans sa tour. Le héros est devenu roi et dirige à présent le royaume d'Uruk. Tout aurait pu s'achever là mais le mal ne fut vaincu que pour quelques années.

Une nouvelle tour est apparue, encore plus dangereuse. Bien que regorgeant d'opportunités pour les aventuriers, elle amène aussi son lot de calamités et de maux sur Uruk. Depuis son apparition, des aventuriers appelés "grimpeurs" partent à son assaut espérant atteindre le dernier niveau et s'approprier le trésor détenu par Druaga.

Tout les cinq ans, durant une brève période, les monstres peuplant la tour sont affaiblis dans Meskia, la ville bâtie au pied de la tour. Les aventuriers s'y rassemblent donc, comme par exemple le jeune Gil qui veut devenir un grimpeur. Là est le début de notre histoire.

Synopsis soumis par beragon

Fumiko Orikasa (Kaya), Kenn (Jil), Akira Ishida (Karrie), Hozumi Gôda (Meruto), Minori Chihara (Kooba), Risa Hayamizu (A-Mei), Takahiro Sakurai (Niva), Yui Horie (Fatina), Akiko Yajima (Kai), Hiroki Yasumoto (Utu), Masaki Terasoma (Cherub), Risa Mizuno (Etana), Takaya Hashi (Gilgames), Yukana (Succubus)

Il existe un épisode spécial intitulé Jil no bouken (ジルの冒険), reprenant le premier épisode narré du point de vue du reste du groupe d'aventurier au lieu du du point de vue de Jil.

  • The Tower of Druaga - The Aegis of Uruk - Screenshot #1
  • The Tower of Druaga - The Aegis of Uruk - Screenshot #2
  • The Tower of Druaga - The Aegis of Uruk - Screenshot #3
  • The Tower of Druaga - The Aegis of Uruk - Screenshot #4
  • The Tower of Druaga - The Aegis of Uruk - Screenshot #5
  • The Tower of Druaga - The Aegis of Uruk - Screenshot #6
  • The Tower of Druaga - The Aegis of Uruk - Screenshot #7
  • The Tower of Druaga - The Aegis of Uruk - Screenshot #8

Critiques des membres

#Par Yoyan le 02-11-2009

7

J'ai l'habitude d'être déçu par Gonzo depuis quelques années mais pas sur cette très sympathique série. Après l'excellent premier épisode et le très médiocre second, je m'attendais finalement encore à un mauvaise série. Ce n'est qu'à partir des épisodes 3 et 4 que l'on s'attache vraiment aux divers personnages et à l'histoire, bien qu'elle soit très classique. Gil est sans aucun doute le protagoniste le moins intéressant et le plus banal dans ce type de série. J'ai bien aimé l'humour un peu absurde de certains épisodes. C'est peut-être ce qui fait trop contraste avec les épisodes plus sérieux qui, du coup, ne font pas vraiment aussi sérieux qu'il aurait pu l'être. Ma seule grosse [...] Lire la critique

#Par nic la nique le 28-05-2009

6

Je suis bien content d'avoir regardé cette petite série qui m'as rappelé l'univers de Donjons et dragons. Car mes amis, c'est décrété, les séries d'heroic fantasy pure et dure se font rares de nos jours! Voyons voir...Berzerk, Bastard, Claymore et les 12 royaumes peut etre? Heu,Lodoss évidement, et...et bien DRUAGA NO TO, pourquoi pas? Évidement, ça tape dans le second degrés par moments, l'équipe qui nous a pondu ça c'est fait un plaisir a reprendre les clichés du genre, a l'image de ce premier épisode complètement "cliché", mais qui donne le ton de dérision de l'esprit général. Un héros, une quête, une tour, un monstre... Bienvenue dans DRUAGA Par contre l'histoire est bien [...] Lire la critique

#Par kuchiki byakuya le 15-05-2009

6

Le titre m'avait interpellé: Gilgamesh, Uruk, tout pour me plaire. Néanmoins, je n'y ai pas trouvé trouvé ce que je cherchais. J'aime le style héroic-fantasy mais cette saison manque d'originalité. Certes, le premier épisode est peu banal (et il m'a d'ailleurs fait peur ^^) mais le reste est conventionnel. Un héros se révèle au fil des aventures pour conquérir la belle de son coeur. Il est nul au départ puis devient fort et courageux. En fait, il faut attendre les dernières épisodes pour avoir une nouvelle surprise mais cela ne suffit pas pour The Aegis of Uruk car finalement, le rebondissement n'a vraiment lieu que dans la seconde saison. Il y a une foultitude de personnages mais ils [...] Lire la critique

#Par Kenji Endo le 03-04-2009

9

Heroic-fantasy : C'est un genre que je ne supportais plus (hormis Final fantasy). Grace à la saga Druaga no To, j'ai été comblé de voir que le genre pouvait être repris de manière beaucoup plus intelligente. L'humour, la satire (le genre tourné en dérision tout étant parfaitement intégré au genre) et le réalisme psychologique des personnages fait de cette saison 1 un incontournable!!! La série est d'autant plus respectueuse du jeu qu'elle en fait des références ironiques puis des remakes beaucoup plus élaborés. (Je veux parler des personnages, quelques monstres, de répliques clichées, des codes de combat,...) Bref, si vous en avez marre des dernières trente séries animées qui se [...] Lire la critique

#Par Vit Zayder le 02-02-2009

8

Druaga no To : the Aegis of Uruk, c'est à mes yeux un petit chef d'oeuvre d'auto-dérision. Totalement inattendu pour une adaptation de jeu vidéo à succès. Creusons l'idée. On assiste à un premier épisode déjanté où le JDR d'heroic-fantasy, en fait tous les stéréotypes de l'heroic-fantasy sont moulinés et tournés en dérision avec un peu de cassage des stéréotypes du shonen et même du fan service à outrance. Restez bien assis parce qu'ensuite c'est la douche froide...à première vue. Passons la scénario au crible avec les différents clins d'oeil qui seront tourné en dérision par la suite. Ben oui parce que au final on a un jeune héros beau gosse bien nul au début mais au potentiel [...] Lire la critique

#Par beragon le 27-06-2008

7

Tower of Druaga, c'est un peu une grosse partie de AD&D matiné d'un bon RPG tactic. Faut se mettre dans l'ambiance, cela rappelle un peu la partie déjanté de Tom et ses cheumx. Le premier épisode d'ailleurs correspond typiquement à la narration d'un DM (Donjon Master) éthylisé entrainant ses joueurs vers un délire épique. La série assume pleinement ses origines tant par les nombreuses références au jeux d'origine que par les stéréotypes employés. Le premier épisode enfile d'ailleurs toutes les perles et clichés dans un grand délire autoparodique et jubilatoire. La suite laisse place à notre troupe de héros qui, comme dans toute partie d'ADD va s'assembler dans les bas-fonds afin [...] Lire la critique

AK8.1.13 - Page générée en 0.056 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.171402 ★