To The Abandoned Sacred Beasts

To The Abandoned Sacred Beasts

Sur le continent de Patria, la nation s'est séparée en deux avec l'Union de Patria au Nord et la Confédération de Patria au Sud. Plongés dans une guerre civile meurtrière autour de ressources minières, l'Union est en train de perdre le conflit contre les confédérés. Dans une ultime tentative, ils ont recours à une expérience interdite pour transformer des soldats en surhommes qui peuvent se transformer en créatures légendaires tels que les dragons ou les centaures.

Regroupées dans une unité spéciale, ces troupes font rapidement basculer le conflit en faveur du Nord mais ils subissent aussi le contrecoup de ce pouvoir qui les fait sombrer progressivement dans la folie. Une fois le conflit achevé et la paix signée entre Nord et Sud, ces vétérans d'abord considérés comme des héros voire de dieux vont rapidement effrayer la population qui les traitera ensuite comme des menaces à éliminer, des bêtes...

Hank Henriette est l'ancien commandant de cette unité mais, pour conserver leur honneur, il chasse maintenant ses anciens compagnons d'arme pour les tuer avant qu'ils ne deviennent une menace. C'est ainsi qu'il deviendra à son tour la cible de Schaal Bancroft, la fille d'un des soldats qu'il a exécuté et qui veut venger son père...

Synopsis soumis par RadicalEd

Ai Kakuma (Nancy Schaal Bancroft), Kaito Ishikawa (Claude), Katsuyuki Konishi (Hank), Mamiko Noto (Elaine), Yōko Hikasa (Liza), Yûichi Nakamura (Cain)

  • To The Abandoned Sacred Beasts - Screenshot #1
  • To The Abandoned Sacred Beasts - Screenshot #2
  • To The Abandoned Sacred Beasts - Screenshot #3
  • To The Abandoned Sacred Beasts - Screenshot #4
  • To The Abandoned Sacred Beasts - Screenshot #5
  • To The Abandoned Sacred Beasts - Screenshot #6
  • To The Abandoned Sacred Beasts - Screenshot #7
  • To The Abandoned Sacred Beasts - Screenshot #8

Critiques des membres

#Par RadicalEd le 08-08-2020

4
Vacances d'été : n'abandonnez pas les animaux

Cette série, adaptée d'un manga, et produite par le studio MAPPA se révèle être une grosse déception : c'était probablement une production alimentaire pour le studio. Donc, la série s'oriente sur le concept de mélanger un univers relativement moderne, ici la guerre de sécession américaine, avec des créatures légendaires pour pouvoir profiter du côté "cool" des bestioles sans avoir à se borner à faire de la Fantasy classique. On y retrouve un peu le même concept que pour un Gate dans la catégorie Isekai ou, plus proche encore, Fairy Gone de P.A. Works, mis à part que MAPPA a au moins eu l'intelligence de ne pas porter à l'écran ces créatures avec des CGI informes. L'histoire se résume [...] Lire la critique

AK8.1.13 - Page générée en 0.114 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.194724 ★