Vandread

Vandread

Depuis des années, la guerre entre le peuple des femmes et celui des hommes est largement ouverte, ce qui permet aux habitantes de la planète Mejale de s´en donner à coeur joie afin de soumettre leurs homologues masculins.
Hibiki est un jeune pilote de Vanguard, dernière technologie en matière de robots de guerre mis au point par les hommes, qui bien malgré lui se retrouve embarqué et fait prisonnier sur l´un des vaisseaux de ses ennemies. La vie en communauté s´avère alors bien difficile sur le Nirvana, quand l´ombre de la guerre s´étend.

Synopsis soumis par marwen

Hiroyuki Yoshino (Hibiki Tokai), Yumi Kakazu (Dita Liebely), Fumiko Orikasa (Meia Gisborn), Hideki Tasaka (Duero Mcfile), Hisako Kyouda (Magno Vivan), Mayumi Asano (Gascogne Rheingau), Megumi Toyoguchi (Parfet Balblair), Michiko Neya (Barnette Orangello), Mitsuo Iwata (Pyoro), Sayaka Ohara (Ezra Vieil), Tomokazu Seki (Bart Garsus), Yoko Soumi (Buzam A. "B.C." Calessa), Yuu Asakawa (Jura Basil Elden)

  • Licencié : oui
  • Titre français : Vandread
  • Editeur: AB Groupe

Critiques des membres

#Par Nakei1024 le 08-12-2007

5

Il est clair que cette série cumule pas mal de défauts, et non des moindres: un graphisme et une animation médiocres, des personnages déjà-vus et revus, une OST qui ne brille pas par sa qualité...La liste est assez longue, pourtant, l'anime présente quelques points intéressants, même si ceux-ci ont été assez mal utilisés par les développeurs. Parlons déjà du scénario: le synopsis de base parle d'une guerre entre les hommes et les femmes, ça peut faire sourire, mais je pense qu'il y avait tout de même moyen de réaliser une histoire bien ficelée qui [...] Lire la critique

#Par Herbert le 08-12-2006

5

Au risque d’en surprendre plus d’un, je pense que cet anime est mésestimé. Ou tout du moins n’est pas le bide qu’on veut bien nous dire. Alors certes il comporte bon nombre de défauts mais il n’y a pas que du mauvais. Alors de prime abord il semble abracadabrantesque et c’est en partie vrai. Il est clair qu’au vue de cette 1ère saison, puisque critique de cette première saison il s’agit, un certain nombre de zone d’ombres demeurent. Mais elles seront en parties levées dans la 2ème saison. Mais disons que la base, à savoir les hommes et les femmes séparés aboutie à des situations amusantes qui amène le 2ème point l’humour (transition de la mort) Celui-ci est essentiellement basé sur le [...] Lire la critique

#Par marwen le 21-12-2005

1

Que dire sinon qu'on ne peut trouver pire en la matière???    Premièrement, le scénario, évidemment débordant d'originalité (c'est ironique là hein...) où l'on pourrait sans rougir dire que l'on se retrouve face à un Love Hina sauce mecha. Bref, au départ Hibiki est reçu un peu comme une nouvelle espèce zoologique et totalement rejeté par ses "collègues", pour ensuite les faire toutes progressivement tomber les unes après les autres. Le tout dans une atmosphère politique que l'on voudrait compliquée, mais qui n'avance absolument pas, en plus d'une totale banalité. Je ne crois pas m'être réellement intéressée une seule fois à l'intrigue (vu qu'en fait, y'en a pas vraiment, ou un semblant). [...] Lire la critique

#Par HerrV le 25-11-2005

3

Non, non, NON !    Avec un épisode pilote intéressant, qui démarre à 100 à l'heure, l'histoire de Hibiki, jeune prolétaire sur une planète qui sépare strictement les couches en sociales en 2 (nobles et le reste), devient vite lassante.     Deux planètes sont en guerre. celle des hommes, et celle des femmes. En gros, depuis des siècles, les deux sexes font bande à part, et les femmes, sortes d'amazones, pillent et attaquent joyeusement nos bonshommes qui créent des vaisseaux de guerre toujours plus puissants pour tenter de mettre un terme au conflit. Le dernier vaisseau en date se nomme le Vandread.    Hibiki se trouve à bord en passager clandestin (il rêve d'une ascencion sociale [...] Lire la critique

AK8.1.13 - Page générée en 0.061 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.194724 ★