Yume Tsukai

Yume Tsukai

Il arrive parfois que les gens deviennent obnubilés par leurs rêves, à tel point que celui-ci finit par se matérialiser dans le monde réel sous la forme d'un "Akuma", manifestation cauchemardesque.
Lorsque la situation en arrive là, les Yume Tsukai interviennent, elles qui détiennent la sagesse millénaire des anciens Yume Tsukai. Touko est la fille du dernier des grands Yume Tsukai, qui a révolutionné les pratiques ancestrales en créant un nouveau moyen de lutter contre les Akumas : au lieu de placer un artefact quelconque dans son bâton, le yume tsukai y place un jouet de son choix, qui lui permettra de matérialiser une arme dévastatrice.

La série nous propose de suivre les aventures de Touko, de sa tante et de sa petite soeur, flanquées de deux autres Yume Tsukai hauts en couleur, tandis qu'ils tentent de résoudre diverses énigmes.
Cela dit, le destin de Touko est sombre, et elle devra lutter contre ses démons intérieurs, en plus de mener son activité à bien...

Synopsis soumis par watanuki

Aya Hisakawa (Misako Mishima), Ayako Kawasumi (Touko Mishima), Kei Shindou (Rinko Mishima), Mamiko Noto (Satoko Sagawa), Tomokazu Seki (Hajime Tachibana)

Critiques des membres

#Par Starrynight le 18-08-2008

6

Imaginez Harry Potter et ses copains dévaliser Joué Club et Toys’R’us et invoquer des sorts avec leur butin avant de s’attaquer au rayon confiserie. Voici Yume Tsukai. Cette série est un rêve de gosse, une fantaisie orchestrée par un réalisateur facétieux qui a retrouvé une âme d’enfant le temps de la série. Quel gamin n’a pas souhaité combattre des méchants imaginaires avec sa figurine Transformer ou en brandissant un biscuit en forme de pistolet ? Les dessinateurs et scénaristes s’en sont donné à cœur joie en métamorphosant jeux et jouets en armes dantesques et farfelues qui trouveraient facilement leur place dans Men In Black. De même, ils ont rivalisé d’imagination pour matérialiser [...] Lire la critique

#Par watanuki le 13-12-2006

7

Voici une excellente surprise provenant tout droit de chez Madhouse, avec un vieux routier de l'animation à la réalisation : Kazuo Yamazaki a en effet dirigé certains des dessins animés les plus importants de l'industrie, tels que "a Wind named Amnesia", "Five Star Stories", le téléfilm de City Hunter "Goodbye my Sweetheart" ou la série "Maison Ikkoku". Ici, la perfection est de mise : animation correcte superbement mise en valeur par des couleurs splendides, avec des rouges, des verts et des bleus qui claquent, un paradis pour la vue, ce qui se justifie amplement sachant que Touko tient un magasin [...] Lire la critique

AK8.1.13 - Page générée en 0.085 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.166640 ★