Auteur Sujet: Kure-nai  (Lu 7747 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Starrynight

  • Administrator
  • Hero Member
  • ********
  • Messages: 4876
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • Modo à la retraite
Kure-nai
« le: 25 mai 2008, 23:03:33 »
紅 Kure-nai



Fiche AK (j'en ai profité pour ajouter quelques screenshots)

Synopsis :
Citer
Shinkurô Kurenai mène une double vie : en plus d’étudier au lycée, certains soirs il devient un « médiateur » qui remplit des missions musclées sous les ordres d’une femme mystérieuse appelée Benika. Un jour, celle-ci arrive dans la chambre de Shinkurô accompagnée d’une petite fille de 7 ans, Murasaki Kuhôin, et lui confie une nouvelle mission : protéger la fillette, enfant bâtard de l’héritier d’une famille très puissante. Benika, secondée par Yayoi, une jeune femme médiatrice sévère et efficace, vient de la kidnapper suite au décès de la mère de l’enfant.

Se reconnaissant dans l’enfant seul et abandonné, Shinkurô accepte la mission et, à partir de ce jour, héberge la fillette. Mais la cohabitation n’est pas toujours facile car Murasaki est habituée à une vie dans une maison luxueuse entourée de servantes qui exécutent ses moindres désirs.

Anime sorti en 2008, produit par le studio Brains Base à qui l'on doit notamment le très bon Baccano!




Ce que j'en pense :
J'ai vu les deux premiers épisodes à ce jour.
Graphiquement, c'est bien léché et très propre, tant le décor que le chara-design. Le style me rappelle un peu Red Garden, ce qui doit s'expliquer par le fait que Kô Matsuo qui a dirigé Kure-nai a aussi réalisé Red Garden. Certains rôles de personnages aussi : comme Benika qui fait pas mal penser au personnage de Lula dans Red Garden.
L'anime joue pour l'instant sur deux plans : le fossé entre Kurenai qui mène une vie d'étudiant un peu fauché dans une chambre minuscule où il n'y a quasiment rien (avec des voisines triées sur le volet ...) et Murasaki sorti à grand coups de pieds dans le derrière de sa tour d'ivoire (ou de sa prison dorée au choix) et qui a du mal à ne pas considérer Kure-nai comme son domestique.

Les persos sont bien croqués et attachants.

Niveau rythme, à part quelques scènes d'action (1 minute par épisode max), c'est assez lent. sachant que l'anime fait normalement 12 épisodes, j'espère que ça va aller crescendo.


Le générique de début (au style assez décalé) :
http://fr.


Coin culturel :
(désolé si le titre fait pédant, ce n'était pas mon intention)

Kurenai (en japonais : 紅) désigne le rouge écarlate (comme dans Porco Rosso ~ Kurenai no Buta (le cochon écarlate)). Kure-nai est ici égaleemnt le nom de famille du héros.
Le kanji peut se prononcer aussi "beni" comme dans Benika, le nom de la commanditaire de Kure-nai.

Le prénom de Murasaki (en japonais : 紫) désigne une plante, le grémil ou herbe aux perles, de couleur violette et donc par extension également le violet. Ce nom renvoie également à Murasaki Shikibu dame de cour du début du XIème siècle (époque Heian) et auteur du Dit du Genji (Genji Monogatari), chef d'oeuvre de la littérature japonaise encore étudié par tous les Japonais et considéré comme le premier roman du monde. Sur la 4e image ci-dessus, le père de Murasaki passe justement devant un décor sans doute tiré des illustrations du Dit du Genji (ou en tout cas, ça y ressemble beaucoup et cela expliquerait pourquoi la fille s'appelle comme ça).
« Modifié: 26 mai 2008, 08:42:20 par Starrynight »

Lisez les news.

"Je m’intéresse à l’avenir car c’est là que j’ai décidé de passer le restant de mes jours" (Woody Allen)

Diyo

Re : Kure-nai
« Réponse #1 le: 25 mai 2008, 23:21:28 »
Bon... vu le culte que je m'apprête à vouer à Baccano!, je vais regarder Kure-nai même si le synopsis ne m'inspire pas confiance =|
Le générique est décalé aussi... mais... 'tain c'est quoi cette bouillasse sonore? Sur les 15 épisodes de Baccano! que j'ai vus, je n'ai pas zappé une seule fois l'opening. Là, je vais le zapper dès le 1er épisode!

El Nounourso

Re : Kure-nai
« Réponse #2 le: 25 mai 2008, 23:26:23 »
Ce nom renvoie également à Murasaki Shikibu dame de cour du début du XIème siècle (époque Heian) et auteur du Dit du Genji (Genji Monogatari), chef d'oeuvre de la littérature japonaise encore étudié par tous les Japonais et considéré comme le premier roman du monde. Sur la 4e image ci-dessus, le père de Murasaki passe justement devant un décor sans doute tiré des illustrations du Dit du Genji (ou en tout cas, ça y ressemble beaucoup et cela expliquerait pourquoi la fille s'appelle comme ça).
Ah tu me rappelles mes cours de Japon médiéval où on trippait trop sur la sonorité du nom Murasaki Shikibu, Shikibu Shikibu (à chanter sur l'air du Bambino de Dalida). A peu près à la même époque vivait une certaine Sei Shōnagon, auteur féminin des "notes de chevets". A l'époque la littérature japonaise était surtout l'oeuvre de femmes car, dis moi si je me trompe Starry :
- elles maîtrisaient bien une langue qu'elle travaillaient et utilisaient fréquemment, alors que les hommes préféraient le chinois, écriture savante par excellence
- elles n'avaient pas grand chose d'autre à faire ^^'


Euh à part ça l'anime m'a l'air chouette, malgré un générique assez immonde !  ^_^

Starrynight

  • Administrator
  • Hero Member
  • ********
  • Messages: 4876
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • Modo à la retraite
Re : Re : Kure-nai
« Réponse #3 le: 26 mai 2008, 08:40:54 »
A l'époque la littérature japonaise était surtout l'oeuvre de femmes car, dis moi si je me trompe Starry :
- elles maîtrisaient bien une langue qu'elle travaillaient et utilisaient fréquemment, alors que les hommes préféraient le chinois, écriture savante par excellence
- elles n'avaient pas grand chose d'autre à faire ^^'
Oui c'est ça. Murasaki et Shônagon écrivaient en hiragana dont l'usage était alors quasi l'apanage des femmes.

J'avoue que musicalement parlant, l'opening ne restera pas dans les annales  ^_^

Lisez les news.

"Je m’intéresse à l’avenir car c’est là que j’ai décidé de passer le restant de mes jours" (Woody Allen)

The_Fan

Re : Kure-nai
« Réponse #4 le: 26 mai 2008, 08:51:54 »
Kure-nai est une série très sympathique (j'en suis à l'épisode 8 maintenant ^^'). Mais n'attendez pas à un scénario complexe à la Baccano!

Il s'agit plutôt d'un anime du genre slice of life qui développe et caractérise ses personnages et leurs relations entre eux, avec un peu de mystère quant aux leurs backgrounds.

L'opening est totalement inaudible, je le zappe chaque fois que je regarde un nouvel épisode ^_^.

Abho

Re : Kure-nai
« Réponse #5 le: 26 mai 2008, 20:52:06 »
Je viens de commencer la série ; c'est vrai que l'ope est vraiment inaudible, de la "bouillasse sonore" ! Sinon dans le principe, ça se laisse regarder. Je me demandais si les gamines de sept ans plus matures que les adultes c'était le nouveau type de perso que les scénaristes avaient trouvé pour renouveler les stéréotypes de personnage... Bon c'est pas au point de witchblade non plus ce qui fait que ça passe assez bien, mais si je mange encore une série qui utilise ce genre de perso pour faire tourner le scénario autour, je crois que je vais pas bien la digérer ^^"

Starrynight

  • Administrator
  • Hero Member
  • ********
  • Messages: 4876
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • Modo à la retraite
Re : Kure-nai
« Réponse #6 le: 04 juin 2008, 09:13:52 »
J'en suis à l'épisode 4 et je continue d'apprécier cette série.

Ca me fait toujours pas mal penser à Red Garden, tant le chara-design que cet aspect "j'ai quelque chose de spécial, mais je continue de vivre tranquillement ma vie comme si de rien n'était, mis à part la connivence avec ceux qui connaissent mon secret et les méchants à qui je fous une raclée certaines nuits".

Je préviens tout de suite que ça n'a rien à voir avec Baccano!, notamment au niveau rythme (mais aussi pour tous les autres aspects en fait). Kure-nai est une série d'inaction : c'est lent, calme et le héros n'est pas particulièrement un parangon de dynamisme et de forte volonté.

Bonne nouvelle, les personnages sont plutôt bien croqués. Murasaki, notamment, du haut de ses sept ans, n'est pas une gamine ultra niaise et gentille à la voix pleurnicharde (*pense très fort au personnage de Christmas dans Kurau Phantom memory*).

En fait, comme le disait The_Fan, la série tourne essentiellement autour de la cohabitation entre Kurenai et Murasaki d'une part, lui et ses voisines un peu fantasques et farfelues d'autre part et avec ses amis de lycée d'une troisième part, lesquels le considèrent comme un type parfaitement normal (sauf deux d'entre elles qui connaissent sa 2e vie).
Cliquez pour afficher/cacher
Un truc qui me gonfle un peu, c'est le côté shonen de la mentalité de "battant" à grand coups de "tsuyoku naritai" (je veux devenir fort).

Côté musique, à part l'op et l'end que je zappe allégrement, la musique est très style "piano jazz dans bar cosy". On se croirait presque dans Bartender.

Bref, à part un ou deux bémols, ça passe plutôt bien pour l'instant.  :rolleyes:
« Modifié: 04 juin 2008, 09:17:09 par Starrynight »

Lisez les news.

"Je m’intéresse à l’avenir car c’est là que j’ai décidé de passer le restant de mes jours" (Woody Allen)

Starrynight

  • Administrator
  • Hero Member
  • ********
  • Messages: 4876
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • Modo à la retraite
Re : Kure-nai
« Réponse #7 le: 08 juillet 2008, 13:31:30 »
Epsiode 7 maté hier : même si l'anime est très lent, tranquille et rempli de petits touts et de grands riens, quelque chose fait que son visionnage passe très bien : je ne suis pas du tout en train de bailler devant chaque épisode en pensant "mais Kurenai, bouge ton cul !"
La musique (hors opening et ending s'entend), elle aussi apaisante et "Bartender style", doit participer à cet état de fait ^^

Ceci dit, le 7e épisode me laisse penser que ça va un peu plus se bouger par la suite :
Cliquez pour afficher/cacher

Pour les quelques membres qui suivent également cette série et qui sont plus avancés que moi, il y a un peu plus d'action par la suite ? ^^"

Lisez les news.

"Je m’intéresse à l’avenir car c’est là que j’ai décidé de passer le restant de mes jours" (Woody Allen)

The_Fan

Re : Kure-nai
« Réponse #8 le: 08 juillet 2008, 14:03:46 »

Pour les quelques membres qui suivent également cette série et qui sont plus avancés que moi, il y a un peu plus d'action par la suite ? ^^"

Tu auras un peu plus d'action lors des trois derniers épisodes Starry ^^.

Scalix

Re : Kure-nai
« Réponse #9 le: 09 juillet 2008, 02:00:28 »
Bon, je viens de matter le premier, et comme tous ceux qui ont posté, ça passe franchement pas mal pour un anime calme de ce genre là.

Le character-design est bon et les dialogues qui ne sont ni niais, ni surréalistes ni inaudibles donnent un côté crédible à l'anime, mis à part l'attitude effectivement très mature de la petite Murasaki.
La trame se met bien en place, on ne s'emmerde pas du tout et l'on prend plaisir à voir le décor et les protagonistes se mettre en place.

Pour le moment j'adhère, j'attends de voir si ça bouge un peu (quand même), par la suite.

Scalix

Re : Kure-nai
« Réponse #10 le: 11 juillet 2008, 12:57:25 »
J'ai regardé hier soir le deuxième épisode, et là encore, j'adhère totalement.

D'une part, plus ça avance, plus je trouve ça beau. Le character-design est super agréable, l'animation franchement super bonne et les décors peuvent parfois être franchement superbes.

Concernant le développement du scénario, pour le moment tout semble presque crédible. Méga bon point pour le petit passage où Murasaki se fout de la gueule d'une fille de son âge à la télé, qui agît exactement comme les inaudibles gamines que l'on voit dans 90% des animes où y'a des gosses. Ça m'a presque fait du bien ^^'

Bon sinon, les personnages se développent tranquillement, sans que ça n'aille trop vite ni que l'on s'ennuie.

La suite =}

Sirius

Re : Kure-nai
« Réponse #11 le: 20 juillet 2008, 16:55:56 »
Suite à la critique de Nakei au sujet de cette série, je me suis empressé de visionner les 12 épisodes et résultat : je ne suis pas déçu. Ce que j'ai surtout retenu, c'est l'impressionnant caractère de Murasaki dont les crises sont vraiment hilarantes et dont le chara-design est très soigné et accrocheur. Kure-nai c'est un peu une série initiatique pour cette enfant qui n'a jamais vu le monde hors du domaine des Kuhôin et les différentes étapes de son initiation à ce monde inconnu, extérieure sont très réussies.

Très bon doublage, très bonne réalisation pour un scénario ma fois convenu mais assez bien mené. Je suis aussi resté assez sidéré en voyant l'épisode 6 qui semble relativement incohérent et en marge du reste de la série. Mais finalement la comédie musicale est assez réussie et c'est amusant de voir les protagonistes chanter faux.

A voir incontestablement,

watanuki

Re : Kure-nai
« Réponse #12 le: 22 juillet 2008, 20:11:25 »
critique de Nakei
Citer
Il est également regrettable que hormis le héros et quelques personnages aux apparitions brèves, l'ensemble des protagonistes soient des femmes. Sans porter préjudice à la qualité de la série, on ne peut s'empêcher de penser que ce choix a été fait dans le but de ramener un maximum de public masculin (malgré l'absence totale de fan service).

Mais n'est-ce pas justement le but même de l'anime ? Murasaki apprend à être une femme au contact de celles-ci, elle passe d'une société masculine à un univers féminin d'un coup. C'est calculé.
Idem pour Shinkurou : il est le seul homme au milieu des femmes mais c'est encore un ado. Il ne regarde pas les femmes qui pourtant le regarde lui.
Etc.
Tu as dû le sentir : tu dis toi-même qu'il  n'y a pas de fan service, ou plutôt, pas de petites culottes. Chaque femme colle à un type ou stéréotype. Mais c'est une forme légère de fan service.

Matsuo est le réalisateur de Red Garden, une histoire de femmes encore. Je pense que tout cela est soigneusement réfléchi.

Nakei1024

Re : Kure-nai
« Réponse #13 le: 22 juillet 2008, 23:11:44 »
Si tu le dis, mais après tout, ce n'est qu'un point secondaire que j'ai tenu à soulever dans ma critique. Comme je l'ai dit, ça ne porte aucun préjudice à l'anime ou l'appréciation que j'en ai.
L'alcool tue lentement, tant mieux, je ne suis pas pressé...

Les Japonais sont de gros tarés...

Starrynight

  • Administrator
  • Hero Member
  • ********
  • Messages: 4876
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • Modo à la retraite
Re : Kure-nai
« Réponse #14 le: 23 juillet 2008, 08:52:42 »
On peut faire encore une interprétation sur les relations entre Shinkurô et toutes ces femmes (j'en toucherai un mot dans ma critique quand j'aurai fini la série, ce qui ne devrait plus trop tarder) :

Je suis tenté de faire un petit parallèle avec le Dit du Genji où Shinkurô jouerait le rôle du Prince Genji : dans le livre, le Genji passe sa vie à fréquenter les femmes (qui sont pour un nnombre important d'entre elles ses maîtresses, ce qui n'est pas le cas dans Kure-nai, mais malgré tout) et notamment il recueille, élève (aux bonnes manières de la Cour des Heian) et finalement épouse une jeune fille appelée ... Dame Murasaki qui devient un des personnages féminins les plus (si pas le plus) importants du récit, à tel point que la courtisane auteur du livre millénaire a été surnommée Murasaki Shikibu. Dans l'anime, Murasaki parle à un moment de devenir l'épouse de Shinkurô. Le parallèle est tentant.

Attention, je ne dis en aucune manière que Kure-nai est une reprise à la sauce moderne du Dit du genji, simplement qu'il y a un certains nombres de clins d'oeil depuis le prénom de la jeune fille et les décors chez les Kuhôin en passant par cette interprétation des relations entre shinkurô et les femmes dont je viens de parler.


Et sinon, je suis tout à fait d'accord avec Watanuki, il n'y a aucun fan service dans Kure-nai, malgré la quasi omniprésence de la gent féminine, de même qu'il n'y en avait aucun dans Red Garden là aussi pourtant quasi exclusivement féminin.

Lisez les news.

"Je m’intéresse à l’avenir car c’est là que j’ai décidé de passer le restant de mes jours" (Woody Allen)