Anime-Kun - Webzine anime, manga et base de données

Sweet sheeps are made of this

» Critique du manga Golden Sheep par Davenne le
03 Mars 2021

Ne vous fiez pas à la tête de Tsugu, protagoniste de cette histoire, sur la couverture du premier tome, car dans cette histoire, les bons sentiments sont à la fête.

Nombreux sont les thèmes abordés dans ce manga.
Le passage de l'enfance à l'adolescence et ses désillusions
La fuite/l'abandon
Le harcèlement scolaire
Les "violences ordinaires"
Car le début est un peu brutal : Tsugu est partie étant enfant, et revient plusieurs années plus tard, ses souvenirs d'enfance plein la tête. Hors ses amis ont changés, les choses ont évolués, et pas forcément de manière positive.
Mais, le retour au bercail ne va pas chambouler uniquement notre Tsugu, puisque tous ses proches en seront affectés, la jeune fille étant d'un naturel assez aventureux.

Les personnages sont intéressants, parfois durs et distants, parfois faibles et au bord du gouffre. Ils sont profondément humains sous toutes leurs facettes, ce qui donne malgré tout un air de réalisme dans le récit.
Malgré tout, car le scénario est lui un peu évident.

Pour moi le point noir de ce manga, c'est la facilité scénaristique, présente dans toute sa splendeur.

Ah bah finalement, on revient vivre là où on habitait avant hein.
J'me taille à Tokyo et comme de par hasard, je tombe sur la seule personne que je connais sur plus de 9 millions d'habitants (à ce stade là faut faire un euromillion + loto)
J'regarde la télé sur une chaîne au pif, et bim je tombe sur la personne à laquelle je pense
Et j'en passe.
Les facilités scénaristiques vont bon train et c'est parfois un peu lourd.

Mais c'est le seul vrai défaut que j'ai trouvé à ce manga.

Entrainant et émouvant, je me suis même surprise à me passionner fugacement (en même temps ça dure que 3 tomes) pour les aventures de Tsugu et de ses amis, les relations qui se font et se défont, les dramas et les retrouvailles, le tout dessiné avec beaucoup de tendresse et de douceur.
C'est prenant et très facile à lire.

A première vue, le message de l'histoire pourrait être le suivant : quand ça va mal et qu'on se sent enfermé, rien ne sert de s'acharner il vaut mieux tout plaquer et recommencer ailleurs.
Mais je l'interpréterais différemment : quand ça va mal et qu'on se sent enfermé, rien ne sert de s'acharner, il faut prendre du recul.
C'est surement cette belle leçon de maturité que je retiendrais de ce manga.

Le troisième et dernier tome nous gratifie aussi d'une histoire courte du même auteur, Lettre d'amour, qui raconte l'histoire d'une âme qui décide de se lier à une jeune femme. C'est beau mais aussi très triste. Une histoire d'amour particulière, triste et dramatique, avec la même patte graphique de Golden Sheep.
Un bonus très bien venu.

Il s'approche du score parfait, mais butte sur un scénario un peu évident.
9/10

Verdict :9/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (6)
Amusante (0)
Originale (0)

0 membre partage cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Davenne, inscrit depuis le 14/10/2020.
AK8.1.13 - Page générée en 0.035 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.201422 ★