Anime-Kun - Webzine anime, manga et base de données

Critique du manga Dédale

» par beber le
25 Juillet 2016
| Voir la fiche du manga

Petit OVNI que ce Dédale, manga composé de 2 tomes, sortis à l’occasion de la dernière Japan Expo, ouvre très conceptuelle, et diablement bien foutue en ce qui concerne le background, il s’agit là d’une vraie curiosité à découvrir.
Je ne peux malheureusement pas traiter du scénario, car le faire serait bien trop propices à de rapides spoilers malheureux, je vais donc m’attarder sur d’autres aspects de ces 2 tomes.

Le lecteur se trouve plongé, dès les premières pages, dans un monde étranges, aux règles et concepts opaques aux débuts. Reprenant subtilement les codes des jeux vidéo (niveaux, monstres, Bugs, items, portails…), auquel il est fait référence à de multiples reprises, nous allons découvrir en même temps que les héroïnes, toutes les règles qui composent cet étrange monde.

Le caractère des héroïnes accentue ce côté vidéoludique. En effet, Reika et Yokô possède des personnalités diamétralement opposées. Si Yokô est pragmatique et rattaché à la société humaine et à ses codes, Reika est un personnage atypique, sorte d’otaku passionnée de jeux-vidéo qui trouve enfin dans ce monde étrange une occasion de vivre la vie avec enthousiasme, car elle en déchiffre les codes et de ce fait nous permet de nous rattacher au récit en même temps que Yokô.

On se trouve donc à suivre avec enthousiaste les aventures de ce duos, découvrant les tests improbables de Reika, sur tout l’environnement qui l’entourent et dont les conséquences génèrent l’exaspération et ou l’angoisse de sa compagne d’infortune.

Le deuxième tome ouvre une voie différente et fait place à plus de psychologie. On comprend dès lors qu’il y a une vraie tendresse de l’auteur par rapport au personnage. Loin de vouloir se moquer de ses personnages, qui pourtant pourrait être assez vite caricaturés ( en gros, l’enveloppée pas très belle, et l’insociable geekette) développe ces défauts dans ce qu’il y a de meilleur à proposer, tant et si bien qu’on adhère totalement aux deux personnalités dont les codes sont si opposés à la base. On comprend bien que Reikka n’est pas faite pour une vie « normal », alors qu’au contraire Yoko ne pourrait supporter longtemps de vivre dans l’environnement proposé par Dédale.

Petit bémol sur le dessin qui reste sympathique mais qui est loin d'être exceptionnel. Cela étant, curieusement, ça sert assez bien l'ambiance.

Dédale ne fait que 2 tomes, et c’est tant mieux, car il eut été probable que l’on se lassa si l’histoire avait duré plus longtemps. C’est aussi l’une des force du manga, d’avoir su ne pas développer outre mesure une histoire qui se suffisait telle quelle, alors que le background, qui lui aurait peut-être pu justifier d’étendre le récit et le faire traîner en longueur. Au lieu de ça, c’est punchy, sympathique, bien foutu et intelligent.

Une agréable surprise.

Verdict :8/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (9)
Amusante (0)
Originale (0)

3 membres partagent cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

beber, inscrit depuis le 09/10/2006.
AK8.1.13 - Page générée en 0.041 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.126539 ★