Anime-Kun - Webzine anime, manga et base de données

Le Pavillon des Hommes... et le Pouvoir des Femmes

» Critique du manga Le Pavillon des Hommes par Duna le
30 Mars 2014

En avez-vous marre du débat stérile sur le genre ? Du matraquage sur l'égalité entre les sexes et les tenants des diverses orientations sexuelles ? Nous voilà au moins deux. Il ne devrait pas y avoir de polémique là-dessus, mais paradoxalement, c'est rassurant qu'il y en ait une.

Malgré tout, le message de Yoshinaga Fumi m'interpelle, m'amuse et me passionne tout à la fois.
"Et si les femmes avaient politiquement dominé le Japon tout le long de la période Edo ?"
J'eus peur de me retrouver à lire un piètre pastiche historique, ambiance Les feux de l'amour. Et pour mon plus grand bonheur, je me plantai totalement.

Alors voilà ! Au XVIIe siècle, la population masculine baissa drastiquement lorsque frappa la "variole du tengu". Catastrophe ! Comment préserver la postérité du peuple japonais, et son système politique, patrimonial et hiérarchique ? Par la dissimulation. Celle des jeunes hommes, astreints à domicile, celle de la mort des héritiers des daimyos et même du shogun. C'est une question de sécurité intérieure aussi bien qu'extérieure. D'abord, les femmes se travestirent et prirent un nom masculin. Puis, une fois que celles-ci tinrent fermement les rênes du bakufu, elles assumèrent leur sexe. C'est le monde à l'envers : les hommes vendent leur corps, et les plus chanceux et beaux d'entre eux sont appelés à devenir des courtisans au sein du "Pavillon aux Trois mille Ephèbes".

Nous voici embarqués dans une spirale d'intrigues politiques et amoureuses, d'ascensions et de déchéances sociales aussi palpitantes que les meilleurs thrillers. Une criante illustration de ces quelques mots d'un grand homme : Knavery and flattery are blood relations... Si je devais comparer cette série à une autre, je pense d'abord à la série télévisée Rome, ou bien à l'anime Genji Monogatari Sennenki. Dotée d'une belle esthétique, de dialogues ciselés et de surcroît solidement documentée, cette épopée est un véritable hommage à l'Histoire qu'elle se fait pourtant un malin plaisir à détourner.

A suivre absolument.

Verdict :10/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (6)
Amusante (0)
Originale (0)

2 membres partagent cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Duna, inscrit depuis le 29/07/2011.
AK8.1.13 - Page générée en 0.044 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.176029 ★