Anime-Kun - Webzine anime, manga et base de données

Nura : vous reprendrez bien un coktail de Yokai ?

» Critique du manga Nura - Le seigneur des Yokaï par beber le
02 Mars 2016

Prenez tous les montres de notre mythologie occidentale. Prenez les farfadets, le loup du chaperon rouge, la bête du Gévaudan le monstre du Loch Ness, Valérie Damidot. Puis envoyez tout cela en Chronopost chez nos amis japonais. Et imaginez un instants quelle sera leur réaction.

Je vais vous le dire moi !

Leur réaction sera teintée de l’incrédulité et de l’incompréhension. Ils opineront du chef et s’exclameront : « gné ? »

Et prenez en compte le fait qu’il n’auront pas été soumis à l’acte consumériste consistant en l’acquisition d’un ouvrage relié se lisant à l’envers et élaboré en un imbriquement de multiples dessins et autres dialogues plus ou moins cocasses.

Parce qu’à l’autre bout du globe (puis téléportez-vous quelques kilomètres à l’est, sous peine de vous noyer, sauf si vous savez nager -longtemps- alors là d’accord), se trouvent des personnes qui vont acheter une série, dont ils ne vont finalement en saisir qu’une substantifique moelle. A savoir qu’ils vont passer à côté des ¾ du background de l’histoire. Tout en le sachant. Prenons un exemple grâce au témoignage de l’un de ces spécimens. Au hasard. Mais vraiment au hasard, genre, moi.

Alors donc Nura, c’est un peu comme un catalogue du monstre japonais, susnommé « yokaïs », avec les modèles (liste non exhaustive) suivant :

- le monmonstre tout mimi à sa maman
- Le monstre badasse, mi rasta, mi monstre, mi sympa
- La monstrounette sexy et forcément amoureuse du héros (un modèle trééééééééés récurrent)
- Le monstre vieux donc sage…
- Le monstre avec une planche en bois devant les yeux que ça n’a vraiment pas l’air d’être pratique pour marcher.
- Le monstre Naruto mais en femme et dessiné par une Clamp
- Et beaucoup d’autres bestioles zarbs en tout genre …

Et quand je dis beaucoup, c’est vraiment beaucoup (on dépasse facile la centaine). C’est d’ailleurs le grand reproche que l’on peut faire à l’œuvre, car à moins d’être fin connaisseur des mythes et des légendes japonaise, les 9/10 (et encore…) de ces braves yokais ne vous diront rien et ne vous feront qu’accroitre ce sentiment d’accumulation de personnages à n’en plus finir. Or on sent que le but de l’auteur est de faire participer un max de yokais, sorte de cameos d’histoires japonaises. Sauf que moi les histoires japonaises…

Le scénario est somme toute assez basique, axé sur la cohabitation « compliquée » entre yokais – humain, puis prend un tournant à la mi-course, sur des affrontements cette fois ci entre clans yokais. On pêne franchement à s’attacher aux personnages (à la rigueur certains membres du clan du personnage principal sont passables). Je ne m’attarde pas trop sur l’histoire, car elle est dans la droite lignée du shonen de base avec apprentissage de techniques régulier et poutrage de boss avec. Encore une fois, cette fiction n’est que prétexte à balancer du Yokais à la pelleteuse.

Il manque également un enjeu narratif car le danger se fait rarement sentir, alors que l’essentiel du manga est basé sur de nombreux affrontements épiques ou les osore s’entrechoquent (bon les Osore étant principalement composé de vapeur, le terme « d’entrechoque » n’est pas le plus adéquat, mais vous aurez saisi le concept).

Ce qui sauve Nura, c’est que malgré tout il se dégage quelque chose d’assez indéfinissable qui rend la lecture de chaque tome assez agréable. Le dessin n’y est pas etrangé. Quoique brouillon à bien des moments, il rend hommage à une certaine forme d’expression artistique qu’on se plait à imaginer japonaise (alors qu’on n’en sait rien en fait).

Toujours est-il que je ne conseille pas l’achat de Nura, sauf à avoir lu préalablement les comptes de Charlô Perrauzaki, ou de Jacoban et Wilhelmirho Grimmoshima.

Verdict :5/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (2)
Amusante (5)
Originale (1)

1 membre partage cet avis
3 membres ne partagent pas cet avis

A propos de l'auteur

beber, inscrit depuis le 09/10/2006.
AK8.1.13 - Page générée en 0.047 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.112850 ★