Anime-Kun - Webzine anime, manga et base de données

Pluies verglaçantes et neige dès ce soir au nord-est

» Critique du manga Première Neige par Sacrilège le
26 Janvier 2019

Comme bien souvent lorsqu'il s'agit de mangas, je suis tombée par hasard sur cet ouvrage à la bibliothèque de mon quartier. Le one-shot était court et semblait rapide à lire. A peine rentrée chez moi, je me rends sur le site afin de vérifier que je ne l’ai pas déjà lu. Quelle ne fut pas ma surprise de voir que je l’avais à moitié lu : je l’avais classé en « manga abandonné ». Moi qui passe mon temps à lire, comment avais-je pu abandonner en cours de route un si petit ouvrage ?

J’ai très vite compris, pour son aspect au début très contemplatif et descriptif à la Marguerite Duras, tellement de blabla. Voulant cette fois aller au bout, j’ai pu voir que le reste du manga reste dans le même ton mais que l’introduction n’est pas représentative de la suite.

On suit l’histoire d’une jeune femme, mariée assez jeune à un homme qui semble être le seul qu’elle ait connu. Elle n’a pas réellement choisi ses études et a suivi les conseils de ses parents et ne semble pas avoir réellement choisi son mari non plus, précisant qu’elle aurait aussi bien pu dire non que oui à l’église. La personnalité de la jeune femme est ce qu’il y a de plus intéressant dans ce livre, mais dans le même temps elle n’est jamais attachante et il est très dur de s’y identifier, pour ma part en tout cas. A dire vrai, je ne l'aimais pas du tout.

Nous faisons face à une femme ennuyante et qui s’ennuie beaucoup. Manquant clairement d’assertivité, elle passe son temps à ne pas savoir quoi faire, ou quoi dire à son mari comme à des proches, ni même à chercher à rompre la monotonie du quotidien dans lequel elle s’est elle-même enfermée. Elle n’a pas cherché de travail, elle n’a pas passé son permis, elle reste dans leur maison toute journée sans occupation et surtout, sans chercher à s’occuper. Le dialogue au sein du couple est absent mais tous les échanges peuvent très facilement tourner court car elle n’ose jamais être sincère et dire ce qu’elle pense. Je crois à vrai dire qu’elle ne pense pas beaucoup et que ce manga montre plutôt la lente descente aux enfers qui touche les malades de la dépression. Envie de rien, intéressée par rien, sentiment que les autres ne comprennent pas, envie d’en finir avec la vie, mais sans vouloir gêner personne. La dépression semble être le cœur de cette histoire, plutôt que l’amour ou les événements qui parsèment une vie.

Première Neige est un manga à interpréter après lecture et qui peut paraître ardu sur le moment. Les dessins sont beaux, empreints d’une tristesse dès le début, mais comme vus à travers mes anciennes lunettes de myope. Surement en raison du style aquarelle. Les dialogues et descriptions sont souvent écrits là où il ne faut pas et sont peu lisibles, ce qui je pense avait peu me gêner à la première lecture inachevée.

Il n’en reste un bel ouvrage, sensible, empli de tristesse, de mélancolie et de regrets.

Verdict :6/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (4)
Amusante (0)
Originale (0)

0 membre partage cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Sacrilège, inscrit depuis le 27/10/2005.
AK8.1.13 - Page générée en 0.082 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.174925 ★