Anime-Kun - Webzine anime, manga et base de données

Critique du manga Zetman

» par Hunter-saeba le
22 Juin 2010
| Voir la fiche du manga

Zetman ou le manga ultime de Masakazu Katsura. Comment ne pas parler d'un manga qui reste l'apogée de l'auteur et qui aura mis tant de temps à murir dans sa tête pour qu’enfin on puisse s'en délecter.

Ce dernier nous sort une idée qu'il avait mise en place dix ans auparavant dans un recueil d'histoires courtes, mais dorénavant avec un scénario travaillé, des personnages marquants et un style graphique encore plus abouti. Le talent à l'état pur.

Pour les fans de la première heure de Katsura comme moi, on ne peut qu'apprécier le fait que l'auteur passe (enfin) à autre chose que ses histoires d'amours pour se consacrer à un Seinen d'autant plus sombre.

On a là un scénario qui est bien manié, entre de l'action et des mystères scientifiques. Dès le début on est prit dans l’histoire avec ce garçon du nom de Jin faisant partie du projet « ZET ». Enfant il a vécu dans la rue avec juste une sorte de parent spirituel, de ce fait il est assez primitif dans ses réactions et a un caractère bien trempé. Il a tout du héros brun, taciturne, classe et mystérieux au sang qui boue assez vite. Il fait sa justice à sa façon, seul avec ses propres méthodes et son talent inné.

De l’autre côté, on retrouve Koga, le blondinet, bien élevé, héritier et fils d’un multimilliardaire. Il veut œuvrer pour la justice et rêve de devenir le nouveau justicier des temps modernes, un peu le héros lambda qui peut sembler inintéressant et rébarbatif mais ce n’est pas le cas, on sent que l’auteur n’a pas délaissé un personnage au vu d’un autre. On a donc deux facettes de la justice et deux vies qui se rejoignent même si tous les sépare. De plus, il y a toute une palette de personnage secondaire très bien développé, rien n’est laissé au hasard et aucun n’est inutile.

Chaque élément et brique de l’histoire s’enchainent parfaitement et on en comprend mieux l'évolution de chacun des personnages principaux et chacune de leurs motivations. Tous les protagonistes ont leur propre but et leur propre envie mais leur évolution nous prend aux tripes et on n’arrive pas à lâcher. Niveau action on est bien servi, de beaux combats bien mis en scène et très classe. Parfois il faut s'accrocher pour bien comprendre toutes les subtilités du scénario mais Katsura arrive à toujours nous captiver par cette ambiance qui règne tout au long du récit.

Attaquons maintenant le second point et non le moindre, l’aspect graphique du manga. De ce côté la il n’y a rien à reprocher à l’auteur, c’est très beau. Chaque arrivée de Jin est superbe, tous les combats n’en sont que plus beaux, la mise en page est dynamique. On sent que Katsura est bien au summum de son art, et cela permet une meilleure immersion dans l’action. En effet, on accroche encore plus à cette histoire humaine et tragique sur fond de désespoir et d’envie d’identité pour certains. Quand on voit l’évolution par rapport à Video Girl on ne peut qu’être bluffé par le coup de crayon.

Enfin, l’édition de Tonkam est très bonne. On a le droit a des pages couleurs à chaque début de tome, du papier de bonne qualité et une traduction adéquate. Une bonne adaptation pour un manga qui vaut vraiment le coup.

Après 13 tomes, on ne sent pas encore la fin arrivée de si tôt et le seul point négatif que l’on peut dire est la parution assez lente du manga. Mais bon, ne pas lire un tel chef d’œuvre est difficilement envisageable. Katusra nous fait encore rêver et c’est si bon.

Verdict :10/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (0)
Amusante (0)
Originale (0)

0 membre partage cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Hunter-saeba, inscrit depuis le 20/06/2010.
Aucune autre critique
AK8.1.13 - Page générée en 0.049 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.198429 ★