Ai Non-stop !

Ai Non-stop !

Hitoshi Kobe est un lycéen ordinaire, pas doué avec les filles, ni en classe. Sa seule spécialité est l'informatique, avec laquelle il crée des personnages virtuels, surtout des filles. Sa préférée est Satie qui est proche de son idéale féminin.
Un jour, lors d'une erreur, Satie sort de l'ordinateur....

Synopsis soumis par kuchiki byakuya

  • Licencié : oui
  • Titre français : Ai Non-stop !
  • Editeur: Pika Edition

Critiques des membres

#Par Yomigues le 24-02-2011

7

Aï non stop, c’est un peu l’œuvre de jeunesse de Ken Akamatsu. Là où Yaiba s’inspirait de Dragon Ball, Aï non stop semble tenir ses origines de l’excellent Vidéo girl Aï sorti une année auparavant. S’il est vrai que Aï (personnage de Video Girl Aï) sort du téléviseur de Yota et que l’ensemble de son œuvre demeure plus dramatique qu’Aï non stop, on retrouve tout de même un contexte assez similaire avec les personnages de Satie et Aï, toute deux n’existant pas vraiment mais étant pourvues de sentiments et de réactions tout ce qu’il y a de plus humain. L’histoire n’est donc pas franchement originale, au fur et à mesure de nouvelles Aï viendront rejoindre Toshi et on aura droit à une [...] Lire la critique

#Par kuchiki byakuya le 07-10-2006

2

Quand j'ai vu que c'était Ken Akamatsu, je me suis jeté sur ce manga en anticipant mon plaisir. J'aurais mieux fait de rester dormir. Ce manga est paru avant Love Hina avant d'étre réédité un peu après (la nouvelle version contient 8 tomes au lieu de 9) et je dirai que c'est le brouillon avant le chef d'oeuvre. AI non-stop est imparfait à beaucoup d'égards. L'histoire est trop simplette et j'ai eu un sentiment de déjà-vu. Ca vous rappelle rien une fille qui sort d'un écran, un peu cruche et qui fait les 4 volontés d'un héros-looser. Oui c'est bien l'histoire de Vidéo Girl Aï [...] Lire la critique

#Par HerrV le 26-11-2005

5

Ai ga Toremanaï est un grand classique désormais de Ken Akamatsu, qui a été tardivement diffusée en France (après Love Hina en tout cas) par Pika, dans une édition tout aussi soignée.    En 8 volumes, Akamatsu dresse le portrait d'un lycéen doué en informatique qui parvient à matérialiser trois IA féminines... C'est très léger, et en fait, les mêmes défauts de Love Hina ressurgissent ici.     Le coup de crayon de l'auteur n'est pas à remettre en cause, quoique l'oeuvre soit moins aboutie artistiquement que LH... Mais bon, on peut en dire autant des premiers tomes de City Hunter de maître Tsukasa Hojo ! L'histoire en fait n'a pas réellement de scénario, et les personnages qui la [...] Lire la critique

AK8.1.13 - Page générée en 0.028 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.148234 ★