Pluto

Pluto

Dans un monde futuriste où robots et humains cohabitent dans le respect des lois internationales de la robotique, Gesicht, un détective d’Europol, essaye de découvrir ce qui se cache derrière quelques affaires de meurtre similaires.
Qu’il s’agisse du célèbre robot garde-forestier Mont-Blanc ou d’un membre de la société protectrice des robots, la victime est à chaque fois retrouvée avec deux cornes plantées sur la tête. Une simple coïncidence ? De plus, il semble impossible que le meurtrier soit un humain étant donné l’absence de trace sur les lieux du crime et la façon dont le meurtre a été commis. Les lois empêchant aux robots de s’attaquer à l’homme ont-elles été trahies ?
Pluto suit l’enquête de Gesicht qui se verra très vite concerné par cette mystérieuse affaire : il est lui-même l’un des robots les plus performants jamais créés.

Synopsis soumis par Sirius

  • Licencié : oui
  • Titre français : Pluto
  • Editeur: Kana
  • Pluto - Screenshot #1
  • Pluto - Screenshot #2
  • Pluto - Screenshot #3
  • Pluto - Screenshot #4
  • Pluto - Screenshot #5
  • Pluto - Screenshot #6
  • Pluto - Screenshot #7

Critiques des membres

#Par StraightDown le 27-04-2015

9
On aura beau grandir, on sera toujours les enfants d'Astro.

Aborder une œuvre de Naoki Urasawa est toujours une démarche un peu complexe. Peur de travestir le propos de l'auteur, d'être passé à côté de quelque chose d'important voire d'une incompréhension totale du processus de création. Jusqu'à présent, chacune de ses histoires était le résultat d'une création originale et ne nécessitait donc pas l'étude d'un support autre que celui du récit final. En ce sens, Pluto revêt un caractère unique dont comprendre les origines est essentiel afin de l'apprécier à sa juste valeur. Ce n'est un secret pour personne, n'importe quel auteur de manga de plus de 40 ans revendique l'héritage laissé par Osamu Tezuka. Il n'y a donc rien de très étonnant à ce que [...] Lire la critique

#Par El Nounourso le 22-08-2011

8

Dans Pluto, Naoki Urasawa adapte l'épisode d'Astro Boy à l'origine de sa vocation de mangaka. Si l'on retrouve les qualités narratives et psychologiques des précédentes oeuvres de l'auteur, on passe à côté du chef-d'oeuvre. Entendons-nous bien, il s'agit bien d'un excellent manga, mais Urasawa a placé la barre tellement haut que j'ai refermé le huitième volume un tout petit peu déçu. L'histoire s'articule autour des relations humains-robots dans une société futuriste où les hommes ont besoin de scanners pour reconnaître un cyborg haut-de-gamme. C'est un sujet passionnant et Urasawa le traite un peu timidement : un peu de discrimination sociale par-ci, un peu de loi de la robotique [...] Lire la critique

#Par Kimi le 08-05-2010

8

Pluto c'est du gros morceau. Au niveau du casting en tout cas, on a d'un côté d'auteur de thrillers hyper connus, comme 20th Century Boys, Monster ... Et de l'autre Osamu Tezuka s'il vous plaît, un des papas du manga actuel si par hasard vous y aviez échappé. Le scénario est basé à ma connaissance sur une histoire de Tezuka, qui n'aurait pas eu le temps de la mettre en oeuvre. Elle a certainement été bien retravaillée car on retrouve tous les éléments chers à Urasawa : un suspens à couper au couteau, on avance dans le néant, et puis une grosse conspiration qui semble se monter en toile de fond ... Située dans l'univers d'Astro boy (un monde futuriste ou robots conscients et humains [...] Lire la critique

#Par Cloud93 le 07-08-2009

8

Monster et 20th/21st century boys étaient de très bons mangas, même s'ils tiraient franchement en longueur vers la fin. Néanmoins ça reste des mangas de grande qualité. Après avoir lu de tels mangas, on attend beaucoup de la prochaine œuvre d'Urasawa. Pluto ne déçoit pas, il est excellent mais à l'instar de Monster et 20/21st Century boys, il a ses longueurs dans les derniers tomes. L'aspect graphique du manga est excellente, c'est du Urasawa, on reconnait tout de suite sa patte. Les personnages sont attachants, certains sont très mystérieux, le background des personnages est plutôt intéressants, cela leur donne du relief. L'univers est immersif, et on s'y attache facilement. Le [...] Lire la critique

AK8.1.13 - Page générée en 0.044 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.118443 ★