5 cm par Seconde - On attend, on attend, et on attend....

» Critique de l'anime 5 cm par Seconde par Anon le
06 Août 2014
5 cm par Seconde - Screenshot #1

Je déteste les histoires d'amour mais j'adore le travail de Makoto Shinkai. Et malheureusement, si le premier peut aller sans le second, le second va souvent avec le premier.
J'ai donc fichu toute ma détestation des romances dramatiques à la poubelle, et suis partie sur 5 cm par Seconde avec en tête le bon souvenir de The Garden of Words.
Ma conclusion : C'est superbe....mais...c'est tout ?

Le but de ce film d'animation est de nous décrire l'évolution d'une relation entre deux personnages qui ne se croisent que très rarement. Relation qui est visiblement amoureuse sans qu'ils ne puissent jamais la développer, faute de pouvoir rester ensemble.
Principalement du point de vue de Takaki, nous suivons ce dernier de son enfance à son âge adulte, dans la vie qu'il mène et ses quelques rencontres avec Akari. Le tout découpé en 3 histoires, qui racontent trois étapes pour le protagoniste.

Alors, primo, c'est beau. C'est souvent ce qui ressort d'une oeuvre de Makoto Shinkai. C'est juste sublime. Les décors scintillent de partout avec une dimension réaliste impressionnante, les couleurs sont magnifiques, l'animation aussi. C'est une perle; on ne peut que trouver ça superbe. Comme d'habitude avec ce réalisateur, nous sommes plongés dans un film au visuel impressionnant qui ne peut pas laisser indifférent.

5 cm par Seconde - Screenshot #2Bercé par de superbes osts, 5 cm par Seconde instaure une ambiance extrêmement poétique. Soyons clairs, il ne se passe quasiment rien, dans ce film. Pourtant, on ne s'ennuie pas, justement parce que c'est plein de poésie, qu'on s'attache au héros et qu'on a envie de voir comment va s'achever cette relation à distance. Tout n'est que contemplation et émotion. Alors bien sur, quand on aime que ça bouge et que ça explose de partout, ça peut sembler ennuyeux; si vous êtes déjà un peu plus habitué au genre, ça passe tout seul.

Cependant, il y a un hic : la fin.
Comprenez bien, dans 5 cm par Seconde, on ne fait qu'attendre. Attendre la prochaine rencontre de nos deux protagonistes. Ca ne sert à rien d'imaginer que le personnage féminin introduit dans la seconde histoire pourrait s'avérer être une "rivale", le héros ne pensant qu'à son amie vivant au loin. Donc on regarde, on profite, et on attend. Comment cela va-t-il se conclure?
J'ai essayé de prendre la fin de différents points de vue, mon premier faisant que le protagoniste passait pour un idiot et que le spectateur avait juste l'impression d'avoir perdu son temps. On pourrait penser que le réalisateur a voulu donner une dimension tragique, mais le film se conclut explicitement sur une bonne ambiance. Peut-être y a-t-il un aspect philosophique ou émotionnel qui permet de dire de la conclusion qu'elle est magnifique ; si c'est le cas, je ne l'ai pas trouvé. Pour ma part, j'en reste donc sur ma première opinion : celle d'avoir attendu, encore et encore, pour rien.

Je ne vais pas dire que j'ai détesté 5 cm par Seconde. Parce qu'il est beau. Mais cette impression d'avoir un gros vide final gâche tout simplement le plaisir qu'on a pu éprouver à le regarder.

Verdict :5/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (11)
Amusante (0)
Originale (0)

9 membres partagent cet avis
18 membres ne partagent pas cet avis

A propos de l'auteur

Anon, inscrit depuis le 28/07/2013.
AK8.1.13 - Page générée en 0.042 seconde - 8 requêtes ★ DB.8.0.169636 ★