5 cm par Seconde

5 cm par Seconde

5 centimètres par seconde est la vitesse de chute des pétales de cerisier, c'est ce que la jeune Akari apprend à son ami Takaki. Les deux jeunes gens s'apprécient beaucoup et se sentent très proches. Malheureusement au fil de leurs déménagements respectifs, ils se perdent de vue et n'arrivent qu'à entretenir une correspondance limitée. Un jour, au beau milieu de l'hiver, Takaki décide coûte que coûte de retrouver Akari.

3 histoires, 3 moments de la vie de Takaki et d'Akari au cours desquels le réalisateur Makoto Shinkai s'interroge à nouveau sur les effets de l'éloignement sur les relations amoureuses.

Synopsis soumis par Starrynight

Ayaka Onoue (Akari Shinohara), Kenji Mizuhashi (Takaki Toono), Satomi Hanamura (Kanae Sumita), Yoshimi Kondou (Akari Shinohara)

  • Licencié : oui
  • Titre français : 5 cm par Seconde
  • Editeur: Kazé
De l’autre côté des nuages, de jeunes gens solitaires » Publié le 16-02-2009

Lorsque Makoto Shinkai délaisse son appareil photo pour se faire observateur des coeurs. Proposition d'analyse. Lire l'article

  • 5 cm par Seconde - Screenshot #1
  • 5 cm par Seconde - Screenshot #2
  • 5 cm par Seconde - Screenshot #3
  • 5 cm par Seconde - Screenshot #4
  • 5 cm par Seconde - Screenshot #5
  • 5 cm par Seconde - Screenshot #6
  • 5 cm par Seconde - Screenshot #7
  • 5 cm par Seconde - Screenshot #8

Critiques des membres

#Par Alice Devil le 19-03-2014

9
La vitesse d'une chute.

5 centimètres par seconde, la vitesse à laquelle tombe les pétales de cerisier au printemps. Mais aussi la première phrase prononcée par Takaki, figure centrale de ce film éponyme, divisé en trois parties inégales. Ces mots, ils viennent de son amie d'enfance Akari, désormais si loin de lui. Ils incarnent le souvenir d'une enfance heureuse, partagée avec celle qu'il aime éperdument, qui petit à petit s'efface, à un rythme 5 centimètres par seconde... En choisissant un tel rythme de croisière, Shinkai Makoto incite ici tout d'abord sur une lenteur, propice à la contemplation de ce Japon moderne qui s'offre à nos yeux. Chaque plan, chaque image recèle de multiples détails infimes qui [...] Lire la critique

#Par XenRoxas le 16-03-2014

6

Je fais partie de ceux qui ont visionné 5 cm par Second d’un œil circonspect au début, pour basculer dans l’incompréhension et finalement dans l’ennui. On est simplement projeté dans le film sans explications et on attend. Je comprends que regarder notre monde via un anime puisse être une expérience particulièrement originale, mais je fais partie de ceux que cela a laisser sans émotions et même ennuyé par moment. En fait ce qui m’as rebuté dans 5 cm par Seconde c’est justement d’être trop réaliste. Un peu comme si la réflexion sur la réalité que présente l’anime et s’inspirant clairement de notre monde m’avait juste donné envie de dire : "je n’ai pas envie de regarder le monde [...] Lire la critique

#Par N-Harmonia le 07-10-2012

10

Je n'ai aucun mot qui pourrait convenir parfaitement pour décrire 5 cm par Seconde, et d'ailleurs tenter d'un chercher un serait sans but, car 5 cm par Seconde est une oeuvre d'art plus qu'autre chose. Pour commencer, la structure sous forme de trois parties montrant différentes parties de la vie du héros, Takaki Toono, était une franche réussite qui permettait de suivre le fil de sa vie et de ses sentiments dans leur ensemble, permettant d'en recréer le tableau général, précis et synthétique. Deuxièmement, tout le film est empreint d'un romantisme qui, loin de ressembler à ce mélange banal et décrépi que la majorité des productions cinématographiques utilisent aujourd'hui, nous fait [...] Lire la critique

#Par Kanapeach le 15-07-2012

9

5cm/second, Shinkai Makoto et le talent ça fait 1 ! Comment participer au forum d’Anime-Kun et se permettre de critiquer Voyage vers Agartha, She and her cat et La tour au-delà des nuages sans avoir vu ce que beaucoup considèrent comme sa meilleure œuvre ? Difficile d’y répondre et ce n’est qu’un an plus tard que je décide de me lancer dans cette aventure. Alors que dire qui n’ait déjà été dit ? Peu de chose si ce n’est que je m’accorde avec les différents avis positifs qui ont pu être donnés. Bon évidemment, comme on pouvait s’en douter de la part de Shinkai, c’est terriblement beau. Beau à vous en faire crever les yeux. Une réussite totale et sans borne que même un Voyage vers [...] Lire la critique

#Par Ushio le 12-11-2011

9

Voilà un film très étonnant! 5cm per second c'est un film qui commence de manière agaçante! On se dit : ''Oui, c'est vrai c'est beau! Oui, c'est romantique (Au sens premier du terme d'ailleurs)! Mais bon, c'est gnangnan...'' Néanmoins, c'est un sentiment que l'on aura uniquement dans la première partie. Les deux autres parties, d'une beauté saisissante, vont venir éclairer la niaiserie (au finale pas si niaise) de celle ci. Oui! Car au final ce film c'est un TOUT! C'est l'ensemble qui prend sens! Trois histoires d'amour à trois périodes différentes d'une vie! La première : amour d'enfance naïf. La deuxième : amour d'adolescent mélancolique. La troisième : amour d'adulte [...] Lire la critique

#Par dregastar le 08-08-2011

7

Sous le cerisier les feuilles finissent par tomber et s'envolent, emportées par le vent. Takaki et Akari, le lointain face à face des coeurs. Un anime inspiré et une histoire d'amour qui l'est tout autant malgré sa forme et sa narration particulière. Je pense néanmoins que celui ci mettra tout le monde d'accord sur sa qualité graphique, la beauté de ses images, de ses couleurs qui parfois semblent même donner de la texture et du relief aux formes des objets dessinés. C'est impressionnant de ce coté là, chaque dessin est soigné, on est loin de l'anime irrégulier ou bâclé. Le chara design est celui que j'aime pour ce type d'oeuvre, d'une simplicité rehaussant la crédibilité du [...] Lire la critique

#Par Serleena le 27-06-2011

8

Une belle découverte que ce 5 cm par seconde. J'étais méfiante, car le genre tranches de vie, à priori c'est pas tellement mon truc. J'aime le concept mais je trouve ça souvent traité de façon ennuyeuse et monotone. Je me suis lancée dans ce visionnage sans grande conviction, plutôt motivée par son format court qui m'arrangeait bien en cette période de diète animesque. En vérité, j'ai été vite happée et je le recommande sincèrement. Ça commence par une expérience visuelle; il suffit de regarder la pochette du dvd pour comprendre que c'est beau et surtout très onirique. Les décors sont incroyablement travaillées, les couleurs sont douces, rêveuses. A l'inverse, le chara-design est lui [...] Lire la critique

#Par Kisscool le 03-08-2010

9

Les histoires à l'eau de rose, les comédies romantiques et tout le tas de films / séries empreintes de bon sentiments qui fricotent avec la niaiserie ce n'est pas du tout mon truc mais alors pas du tout. C'est pourquoi j'ai évité ce film rien qu'en lisant la synopsis malgré la tripotée d'avis très enthousiastes . Au bout d'un petit moment ( et après avoir lu encore une critque très favorable ) je l'ai regardé et je ne le regrette pas ( je viens de le revoir à l'instant ). Malgré des paysages et des environnements super beaux le chara design est vraiment très simple ( Trop simple ), c'est dommage L'OST est sympathique sans être transcendantale ( l'ending est superbe ). J'ai souvent [...] Lire la critique

#Par Batmanouche le 21-06-2010

6

Ah 5cm per Second ! Si je devais commençer ma critique par trois mots, beauté, légèrté et... frivolité me viendraient naturellement à la tête. A n'en pas douter c'est un animé graphiquement magnifique accompagé d'une OST agréable. Des décors réalistes et variés au possible, lumineux, sombres, bref de véritables perles. Malheureusement une chose m'a véritablement choqué >>> Le Chara-Design, totallement raté à mon goût. Comment peut-on insérer des personnages si peu travaillés, aux traits simplistes et sans la moindres once de charisme dans un environnement comme celui-la ?! Bref un décalage total entre des décors quasi-parfaits et ce choix de Chara-Design. Allez, j'arrête la [...] Lire la critique

#Par lukeichi le 07-03-2010

8

5 centimeter per second est un anime de très haute qualité pour moi. Lorsqu'on m'a proposé de le regarder, je me disais que ce sera q'une histoire à l'eau de rose comme d'habitude dans les shojo. Mais après l'avoir visionner, c'est plus la même chose. Au niveau graphisme on peut presque dire que c'est parfait, surtout les dessin du ciel. La musique est bien choisi (au piano) j'ai très bien aimé. On arrive enfin au scenario, le scenario c'est pas vraiment bien mais reste encore passable, sans compter les images et les musiques, l'anime sera un peu mauvais car le scenario n'est pas au top. Mais ce que Shinkai veut nous montrer n'est pas seulement une histoire d'amour, rentrons dans les [...] Lire la critique

#Par le-crepusculaire le 19-11-2009

5

Introduction : Pour commencer je tiens à dire que au niveau Shojo je n'ai jamais trouvé chaussure à mon pied car je les trouve plus débiles les uns que les autres. Et attention c'est pas que le romantisme m'écœure c'est juste que l'amour au Japon doit être comparé à de la science fiction chez nous... Et pourtant j'aime pas mal les séries du genre ''Frère scott'' ou ''desperate housewives''... Mais figurez-vous que j'ai vraiment pas mal aimé ce petit film. Passons aux détails. Graphismes : Wahou ! C'était vraiment beau ! C'est à regarder en HD, mais attention un petit problèmes au niveau des décors... Il y a souvent des images montrant le ciel mais certaines sont... Très étranges. [...] Lire la critique

#Par ganistra le 01-11-2009

5

5 Centimeters per Second, oui c'est beau, c'est même magnifique là rien à redire, mais est ce que c'est suffisant pour faire un bon anime ? Sans hésiter : non. Je préfère largement un anime moche mais avec un scénario en béton que l'inverse. Dommage parce qu'ici c'est justement le scénario qui fait défaut. Pendant la première demi-heure de l'anime, j'ai dû regarder l'heure je ne sais combien de fois tellement l'ennui était présent. En même temps, voir quelqu'un assis dans un train pendant près d'une demi-heure, ce n'est pas ce qu'il y a de plus passionnant. Il n'y a pas non plus de réelles surprises, l'histoire étant assez linéaire. Bon, il y a des arrêts de train à cause de la neige [...] Lire la critique

#Par Kenji Endo le 07-05-2009

10

On pourra reconnaitre à ce manga une grande puissance dans la beauté des décors, de l'animation et des ambiances. Le scénario nous rappelle un I's (Katsura) version condensé (ce qui est pas plus mal), ce qui ne veut pas dire qu'il n'y a pas de lenteur (juste ce qu'il faut). L'histoire touche à la nostalgie des histoires d'amour d'adolescence qui finissent par se "dégrader" vers la réalité sociale. Les ambiances sonores fourmillent de soin, de perfectionnisme et de touches bien léchées. Les peintures qui construisent ce film vous marqueront à jamais, elles sont comme une sorte de crémaillère géante du Japon (en exode urbain) Soulignons ce qui fait la force anecdotique du manga est que [...] Lire la critique

#Par ColorLife le 26-03-2009

10

Cet anime, c'est une histoire d'amour, celle de Akari (une jeune fille) et de Takaki (un jeune garçon), deux enfants dont les parents déménagent souvent pour leurs travails, et qui se retrouvent dans la même école à Tokyo. Ils partagent les mêmes hobbies, les mêmes pensées, les mêmes promenades... Lors d'une, au printemps, lors de la floraison des cerisiers, Akari apprend à Takaki que les pétales de cerisiers tombent à 5 centimètres par seconde. Puis les parents d'Akari déménagent, puis ceux de Takaki, loin de Tokyo et dans des directions opposées. L'anime se déroule sur trois courts-métrages mis bout à bout, trois histoires, trois régions du Japon, trois moments de la vie de Takaki et [...] Lire la critique

#Par Kaze-no-Sylva le 06-03-2009

10

Critique de présentation de Byôsoku 5 centimeter Adapté d'une chaîne de nouvelles (ou short stories), ce film s'articule en trois chapitres (de 25, 20 et 15 minutes environ) dont le point de départ est l’histoire d'un amour tendre entre deux enfants que la vie va malheureusement séparer et éloigner peu à peu au fur et à mesure de leurs déménagements respectifs. Admirablement bien pensé et bien réalisé ce film est une vraie réussite, aussi bien sur le plan du fond que de la forme. Les graphismes sont magnifiques et la profondeur de cette histoire est rendue de façon tout simplement authentique. Pas de fioritures, pas d'aspects niais, seulement des ressentis et de beaux paysages [...] Lire la critique

#Par emilie le 30-10-2008

9

Une petite pause calme? c'est ici Je vais commencer par sans doute répéter ce qui a déjà été dit: les couleurs sont vraiment superbes. Autant il y en a plein, de tous les tons, pastels, un peu plus "attrape-oeil", autant l'atmosphère de ce film reste calme, posée. Elle véhicule de la nostalgie et un peu de poésie je dirais. Et tout cela est renforcé par la force des décors, pourtant ils changent souvent, ça va du printemps avec les cerisiers, à la neige jusqu'à un paysage sur une île avec la mer. Ce film est calme, l'action n'est pas ce qu'on y trouvera et pourtant il n'est clairement pas statique. Ensuite, l'histoire en elle même, elle m'a vraiment touchée, c'est une histoire [...] Lire la critique

#Par AngelMJ le 11-02-2008

8

Byousoku, dernière œuvre en date de Shinkai Makoto, n'est pas à classer avec la multitude de séries et de films japonais qui pullulent en ce moment. On a réellement à faire ici à une sorte de petit film d'auteur, dont le fond et la forme le rendent prodigieusement beau. On ne le répètera jamais assez, ce film est techniquement une énorme réussite. Les couleurs chaudes et pastels accompagnent des protagonistes au charadesign en trait fin, secondées par des jeux de lumières réalistes et une animation top qualité. Byousoku est un véritable tableau animé et ça, c'est difficilement contestable. La musique n'a rien de transcendant mais c'est tout à fait le genre à passer en musique de fond en [...] Lire la critique

#Par Sacrilège le 25-11-2007

6

J’ai deux points de vue qui se disputent un avis partagé sur cet anime. D’un côté, si je le regarde objectivement je me dis que c’est un petit bijou de l’animation, bien assemblé et merveilleusement dessiné. Face à ça, mon côté subjectif me chuchote qu’il ne se passe rien, que tout est plat et qu’il est inintéressant. Je m’explique. Tout d’abord, il y a beaucoup de paysages, plus de description plus que de paroles, comme un petit documentaire, je voulais le mettre en comparaison avec un livre de Marguerite Duras, c’est beau oui mais ça n’avance pas vraiment, ça dégage une impression de piétinement. Certaines scènes, qui sont bien évidemment là pour appuyer l’effet de silence, de temps [...] Lire la critique

#Par Faustt le 18-11-2007

2

Imaginez cette scène que l'on a tous vécu au moins une fois. Vous êtes invités à la campagne chez des amis. Une fois arrivé, vous regardez la nature devant vous. Vous êtes au milieu de nul part et durant 10 minutes, vous êtes là, ébahit, les yeux grands ouvert, admirant la nature, en vous disant "qu'est ce que c'est beau !". Et puis à la 11ème minute, vous pensez qu'il est temps de rentrer chez vous parce que vous venez de vous rendre compte que vous allez sacrement vous emmerder dans ce coin paumé où il n'y a rien à faire. Et bien c'est exactement la même chose avec cet anime. En effet, la beauté du graphisme laisse sans voix. L'animation est parfaite et les décors géniaux de [...] Lire la critique

#Par Beck le 17-11-2007

10

Toi qui cherches dans l'animation japonaise les combats, l'action, les pseudo romances d'amour, l'humour ou encore les petites culottes, passes ton chemin. Car Byousoku 5 centimeter est tout sauf ça. Byousoku 5 centimeter, c'est cette mélancolie contemplative que l'on peut ressentir devant un coucher de soleil. Byousoku 5 centimeter, c'est toute la poésie que peut dégager les moments simples de la vie. Byousoku 5 centimeter, c'est une vraie histoire d'amour, réaliste et juste. Byousoku 5 centimeter, c'est le dernier ovni de l'animation japonaise réalisé par Makoto Shinkai. Ce dernier, parfaitement entouré pour ce film, fait parler ici son talent à pleine mesure. Chara design, [...] Lire la critique

#Par El Nounourso le 16-11-2007

8

Hoshi no Koe avait un grand potentiel et pourtant il m'a déçu. Reprenant quelques-uns de ses thèmes phares (amour à distance, évolution des sentiments au fil des années...), 5 centimeters per second m'a quant à lui complètement emballé. En fait, cette histoire en trois chapitres aurait difficilement pu être plus réussie. Visuellement c'est clairement une des plus belles productions que j'ai jamais vu, c'est tellement magnifique que je me suis surpris à scotcher sur des paysages, me forçant à revenir en arrière pour lire les sous-titres que je venais de rater ! Difficile de décrire [...] Lire la critique

#Par kuchiki byakuya le 12-11-2007

6

Dur, dur de rédiger une critique sur ce film aux allures d'extraterrestre. Mon sentiment, malgré des qualités certaines, n'est pas aussi élogieux que les précédentes critiques. La seule chose sur laquelle tout le monde s'accordera est le chara-design, proche de la perfection. Rarement un design m'aura autant ébloui. Tout est parfait, des personnages aux mojndres détails, on ne peut que saluer ce travail de titan. Adieu les têtes hideuses, les coiffures fantasques aux couleurs impossibles, les yeux démesurés, place à la beauté artistique. De plus, plus le film avance et plus le chara-design est plaisant. A lui seul, il symbolise la poèsie de cette oeuvre avec brio. Pourtant, je ne peux [...] Lire la critique

#Par Starrynight le 28-10-2007

10

A chaque nouvelle réalisation, Makoto Shinkai réussit à montrer à quel point il a su s’améliorer par rapport à l’œuvre précédente. La barre était pourtant très haute avec Kumo no Mukou, Yakusoku no Basho (lui-même beaucoup plus abouti que Hoshi no Koe), en particulier sur le plan graphique, mais le réalisateur a encore réussi à se surpasser en avançant d’un cran dans l’hyperréalisme. Visuellement, Byousoku est une des plus belles réalisations de l’animation japonaise : à chaque plan, la précision du détail ainsi qu’un choix des couleurs judicieux et une maîtrise parfaite de jeu de lumières et d’ombres (jeu que le réalisateur semble beaucoup affectionner en montrant tour à tour des aurores, [...] Lire la critique

#Par Scalix le 20-10-2007

10

L’animation japonaise parvint à me séduire assez rapidement. Au fur et à mesure des mes visionnages incessants, de mes critiques et de mes dossiers, j’ai pu identifier quelques éléments, formant en partie l’essence des animes, et qui, lorsqu’ils étaient bien travaillés, permettaient à des séries de se distinguer haut la main de la masse d’animes médiocres que l’on se plaît à ignorer avec ostentation. Ignorer Byousoku 5 Centimeter, ce serait un peu comme cracher sur la Joconde, et applaudir du Fan art. Premier point suscitant l’envie, le visuel. Avant le scénario, avant la musique, les Seiyuus et tout le reste, le spectateur prend connaissance du visuel. Au cours des premières [...] Lire la critique

AK8.1.11 - Page générée en 0.135 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.33980 ★