DIE NEUE THESE — Sur les marches de la Place des Grands Hommes

» Critique de l'anime Ginga Eiyû Densetsu : Die Neue These (TV1) par Deluxe Fan le
29 Juin 2018
Ginga Eiyû Densetsu : Die Neue These (TV1) - Screenshot #1

Legend of the Galactic Heroes : Die Neue These est une adaptation d’un roman en dix volumes de Yoshiki Tanaka publié dans les années 80 et qui a déjà reçu une adaptation en 110 épisodes d'OAV à partir de 1988. Cette série mondialement réputée est considérée par beaucoup de fans comme un des Meilleurs Animes de Tous les Temps ; autant dire que les enjeux de ce remake annoncé il y a longtemps étaient élevés et que l’erreur n’était pas permise.

La question principale qui se pose au sujet de ce remake c’est : pourquoi faire ? Quelle raison y avait-il pour revenir sur cette histoire qui déjà bénéficié d’une adaptation considérée comme un des meilleurs animes jamais produits ? En vérité, il n’y a probablement pas de raison autre qu’esthétique. La série de 1988 n’était pas moche et bénéficiait de designs très intéressants, mais d’un point de vue strictement technique elle était complètement dépassée pour l’époque surtout pour le format OAV. Cela ne l’a pas empêchée d’être un immense succès, ce qui prouve à quel point sa narration et sa mise en scène était exceptionnelle, d’autant plus que l’industrie de l’animation japonaise est très discriminante avec les animes laids, qui ne survivent généralement pas à la postérité.

Ginga Eiyû Densetsu : Die Neue These (TV1) - Screenshot #2La valeur ajoutée de Die Neue These est donc essentiellement d’ordre plastique, c’est donc sur ce point que je vais juger la série. Pour plus d’informations et une analyse du scénario, je vous invite à lire ma critique de LOTGH que j’avais publiée sur ce site il y a trois ans. Tout ce que je dirais en supplément, c’est que cette nouvelle série est beaucoup plus fidèle au roman original de Tanaka, et supprime donc les très nombreux ajouts apportés par la version animée de 1988. Certains y verront un manque, d’autres une amélioration, dans tous les cas ça rend les deux animes aussi valables l’un que l’autre.

Lorsque l’on parle d’esthétique ou de direction artistique dans un anime il faut distinguer le design, la cinématographie et l’animation proprement dite. Pour ma part concernant Die Neue These, la réussite est complète sur ces trois points. Il s’agit clairement d’une série conçue dans les conditions d’un OAV, et n’importe qui verra immédiatement la différence. Le chara-design est fin, détaillé et consistant, ce qui est d’autant plus difficile lorsque l’on traite avec des personnages aux proportions et aux traits réalistes. Certes LOTGH n’est pas une série de mouvement et l’essentiel de l’action est constituée de plans fixes sur du dialogue mais cela reste très agréable à l’œil, et il n’y avait vraiment que l’excellent studio Production IG qui soit capable de rendre un tel niveau de qualité visuelle.

Ginga Eiyû Densetsu : Die Neue These (TV1) - Screenshot #3Mais le meilleur selon moi, c’est au niveau de la mise en scène. Si vous regardez attentivement vous verrez que l’anime utilise beaucoup de plans larges, où l’on filme de grands espaces avec les personnages au milieu ou dans un coin. Cela donne une impression persistante de grandeur et d’immensité qui s’accorde parfaitement au sujet et donne un souffle épique à la série. Ajoutons-y le travail superbe sur les paysages, les vaisseaux spatiaux et les designs de science-fiction dans un style futuriste sans être fantaisiste, là aussi en accord avec le sujet de l’anime qui reste une fresque militaro-politique classique dans un contexte juste un peu plus interstellaire que la moyenne.

Le seul vrai manque selon moi c’est la musique, totalement transparente et oubliable. C’est sans doute un détail aujourd’hui, mais la série de 1988 avait fait une partie de son attrait sur sa bande-son intégralement composée de morceaux connus de musique savante qui donnaient cet aspect grandiloquent voire pompeux que cette version moderne choisit d’effacer. A part ça c’est un sans-faute, et je dois dire que le simple fait de voir en 2018 un anime aussi bien foutu et à la pointe est rafraîchissant dans une industrie qui ne cesse de se dégrader du point de vue de la qualité technique, avec des séries finies à la pisse bourrées d’erreurs et de problèmes de plannings.

Il n’en demeure pas moins que cette première saison de Die Neue These n’adapte que le premier roman de Tanaka, c’est-à-dire 10% seulement de l’histoire de LOTGH. Et ce ne sont pas nécessairement les 10% les plus palpitants, puisqu’il s’agit surtout de présenter les personnages et les enjeux. Les complots, les machinations et les morts violentes qui rendent le truc intéressant n’arriveront que plus tard. Faudra-t-il donc se donner rendez-vous dans dix ans pour avoir la réadaptation complète de LOTGH à raison d’un cour par an ? Si la qualité se maintient cela en vaudra largement la peine, mais j’ai moi-même du mal à croire qu’un projet aussi fou puisse être mené à bien. Ce serait comme vouloir reconstruire la Grande Pyramide pierre par pierre, même avec les techniques modernes il ne serait pas possible d’émuler l’ambition des pharaons d’antan ; tout au mieux peut-on l’imaginer, comme un miracle destiné à ne jamais s’accomplir de nouveau.

Verdict :8/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (6)
Amusante (0)
Originale (0)

1 membre partage cet avis
1 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Deluxe Fan, inscrit depuis le 20/08/2010.
AK8.1.13 - Page générée en 0.058 seconde - 8 requêtes ★ DB.8.0.140673 ★