Hades Project Zeorymer – Shô Aikawa contre les chinois de chez Microsoft du futur maléfique

» Critique de l'anime Hades Project Zeorymer par Deluxe Fan le
05 Mars 2017
Hades Project Zeorymer  - Screenshot #1

Salut, ça va ?

T’as acheté une Xbox One à sa sortie, t’as parié sur le Barça vainqueur contre le PSG en Ligue des Champions, t’as voté Fillon à la primaire de la droite et tu te demandes encore combien de décisions pourries tu vas prendre dans ta vie ? T’inquiète cousin j’ai la solution à ton problème de scoumoune chronique. En fait j’ai la solution à tous les problèmes : les OAV de gros robots des années 80.

Bon par contre pour un cas désespéré comme le tien je vais pas pouvoir me contenter de la marchandise habituelle, il va falloir passer au niveau supérieur. D’habitude je réserve ça aux vrais spécialistes, les mecs qui ont des poils au zizi, les hommes quoi. Eux y peuvent regarder ce genre de trucs ça leur fait pas peur, mais sur une fillette comme toi je sais pas quel effet ça peut avoir. Du coup me tiens pas responsable hein, je veux pas d’emmerdes avec les keufs et tout.

T’es toujours partant ? T’as appelé ta famille pour les prévenir que tu vas enfin faire le grand passage pour devenir un mec qui regarder des animes pour hommes ? Ok bon on y va.

Hades Project Zeorymer c’est une série de quatre OAV de 1988, réalisés au studio AIC par des mecs que tu connais pas et de toute façon on s’en bat les couilles, ils sont tous morts. Enfin, ptêt pas tous quand même. Nan parce que au départ Zeorymer c’est un manga classé hentai, avec des scènes de cul et tout. Mais pour la version anime ils ont complètement réécrit le bazar et supprimé (presque) toutes les scènes de baise, mais ils ont quand même gardé des boobs à l’écran, faut pas déconner. Et donc le gars qui a écrit le nouveau scénar il est vivant et il est connu, c’est Shô Aikawa. Bon je dis qu’il est connu c’est sûr toi tu connais rien à rien, mais si je te dis que c’est aussi lui qui a réécrit le scénario de la première série Fullmetal Alchemist, peut-être que là ça te dit quelque chose.

Hades Project Zeorymer  - Screenshot #2Du coup Zeorymer ça se passe dans le futur avec une entreprise qui s’appelle IEB Corporation qui fait tous les ordinateurs du monde, un genre de Microsoft du futur. Sauf qu’en fait c’est une couverture, parce que la société c’est une secte de chinois méchants qui veulent dominer le monde. Et pour ça les chinois de chez Microsoft du futur maléfique ils ont construit des robots géants pour tout péter quand ce sera le moment de dominer le monde. Sauf que un jour un gars il vole un des robots et il le ramène avec lui au Japon pour le cacher. Et quinze ans plus tard le gouvernement japonais il trouve un gamin qui s’appelle Masato pour piloter le robot, parce que les chinois de chez Microsoft du futur maléfique ils ont décidé que c’était le moment de dominer le monde. Donc Masato il rentre dans le robot, et il va se faire un par un les autres robots des chinois de chez Microsoft du futur maléfique pour sauver le Japon et son cul. Bon après ça va vite partir en quenelle totale avec des histoires de clones à la Metal Gear Solid et autres conneries.

Normalement tu vois ça t’as tout de suite un réflexe. Comment ? Tu vois rien ? Bon je vais t’aider un peu : un gamin japonais qui se fait attraper par une organisation louche dans une base souterraine pour piloter un robot géant qui a des pouvoirs divins et qui doit affronter un par un des ennemis qui ont chacun des pouvoirs spécifiques et qui veulent détruire le monde. Et en plus il y a une meuf un peu bonne qui traîne avec lui. Ah ça y est, t’as compris ?

Hades Project Zeorymer  - Screenshot #3Parce que ouais, tout ça c’est complètement recopié sur Evangelion. En fait, on peut dire que Zeorymer c’est le tout premier anime à avoir plagié Evangelion, et autant dire qu’il y en a une tétrachiée même encore aujourd’hui. Et tu sais c’est quoi le plus ouf ? Tu sais c’est quoi ? C’est que Zeorymer est sorti sept ans AVANT Evangelion ! C’est quand même chaud de se dire que Evangelion était tellement en avance sur son temps qu’il a même réussi à inspirer des animes qui sont sortis avant lui…

Si t’as l’impression que je suis en train de me foutre légèrement de ta gueule alors ça veut dire que tu as peut-être un peu plus de jugeote que ce que j’aurais cru au départ. Mais c’est pas ça l’important. L’important c’est de se dire que si Evangelion a un scénario identique à celui de Zeorymer, mais que Zeorymer est passé en premier, ça veut dire que c’est Evangelion qui a plagié Zeorymer. Et du coup ça veut dire que Hideaki Anno et ses potes de Gainax sont des escrocs et que c’est Shô Aikawa le vrai génie qui a révolutionné l’animation japonaise dans les années 90. Et donc tous les articles que j’ai écrit pour sucer la bite de Evangelion c’était de la merde.

Hades Project Zeorymer  - Screenshot #4Bon la vérité est un peu plus compliquée que ça en fait. Zeorymer ça ressemble beaucoup à Evangelion au niveau du contenu, mais l’enrobage il a rien à voir, et en animation japonaise c’est l’enrobage qui compte. Le contenu d’une histoire on s’en fiche, ça pourrait être un manga ou un roman ça raconterait la même chose, ce qui rend un anime intéressant c’est la manière avec laquelle il raconte les choses en tant qu’anime. Mais je t’expliquerai ça un autre jour si tu veux, là j’ai pas le temps.

Pour commencer Zeorymer c’est vraiment du super robot, du coup les combats c’est de la grosse rigolade avec les mecs qui crient le nom de leurs techniques avant de se balancer des lasers et des têtes nucléaires à la gueule, et puis les robots de un kilomètre de haut ils peuvent se téléporter et ils ont une énergie infinie et il en ont rien à battre des lois de la physique. Et puis un des ennemis c’est un mec masqué qui pilote un robot rouge qui s’appelle ROSE C’EST LA VIE (le robot, pas le mec) et le héros il termine tous ses combats avec une Super Technique Sortie De Son Trou Du Cul et ils les défonce en un seul coup. Ensuite comme Zeorymer c’est que quatre épisodes, y peuvent pas passer trop de temps à développer les personnages, du coup on s’en fiche un peu de leurs histoires. On sait juste que chez les chinois de Microsoft du futur maléfique tout le monde veut niquer avec tout le monde, alors que chez les gentils japonais le héros il a une double personnalité et il nique tout le monde au sens figuré. Et quand il a fini de tous les niquer il y a un ultime twist avec la princesse des chinois du futur maléfique de chez Microsoft et c’est fini.

On dirait je me moque mais franchement Zeorymer c’est marrant quoi. C’est du pur nanar, mais ça se prend tellement ultra au sérieux que t’es obligé d’apprécier, surtout si tu vois les références et tout (on appelle ça l’intertextualité, mais t’es trop petit pour comprendre). Et puis c’est archi bien réalisé aussi, comme tu peux le voir sur les screens de la version Blu-Ray qui illustrent ce texte. Les designs sont vraiment cools, et c’est encore mieux quand c’est animé, franchement rien à redire quoi. Quand tu kiffes cette esthétique rétro-vintage tu peux que être content, on est dans le haut du panier de l’époque.

Donc voilà pour Zeorymer, l’anime le plus important et influent que personne n’a jamais regardé. Un pur produit de l’animation des années 80-90, mais qui ne prend sa vraie valeur qu’une fois éclairé de tout son héritage jusqu’à aujourd’hui. Quand à toi fillette, le jour où tu voudras repasser du côté des hommes qui regardent des vrais animes, tu m’appelles au magasin, j’ai encore deux ou trois marchandises hardcore dans mes stocks.

Verdict :7/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (9)
Amusante (12)
Originale (5)

1 membre partage cet avis
1 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Deluxe Fan, inscrit depuis le 20/08/2010.
AK8.1.13 - Page générée en 0.057 seconde - 8 requêtes ★ DB.8.0.118841 ★