Critique de l'anime Tylor - The Irresponsible Captain (TV)

» par Nakei1024 le
15 Juin 2009
| Voir la fiche de l'anime

T-TIC est un anime que j’avais repéré depuis quelques temps déjà, mais que je n’avais pu visionner du fait de l’absence totale de vidéos fansub sur le net (et ce malgré des heures de recherches). Autant dire que lorsque j’ai trouvé un site de distribution mettant en vente la série complète pour un prix plus qu’attractif, je n’ai pas hésité longtemps avant de me le procurer, et j’ai plié la série en moins d’une semaine…

Pour une production datant de 1993, je dois dire que l’ensemble a très bien vieilli, avec un graphisme et une animation de très bonne qualité (même par rapport aux séries actuelles) le tout accompagné par une bande son particulièrement convaincante. L’histoire n’est pas en reste et bien que le fond soit classique (l’humanité doit une fois de plus repousser une invasion alien et c’est un jeune héros à bord d’un cuirassier d’allure douteuse qui va mettre tout le monde d’accord), le traitement se veut parodique à l’extrême : imaginez un peu Albator ou le Capitaine Flam (en moins charismatique) remplacés par un blanc-bec dépourvu d’expérience et dont les motivations sont plus que discutables. Ajoutez-y un équipage totalement incontrôlable (composé essentiellement de truands, charlatans plus quelques bimbos) et des supérieurs qui frisent l’infarctus à chaque nouvel exploit de cet anti-héros et vous comprendrez alors qu’il devient futile d’espérer retrouver la moindre logique dans les évènements qui nous sont présentés. D’autant plus que ce conflit opposant Humains et Raalgons semble n’avoir pas de justification autre que le fait qu’une bande de généraux décrépis issus des deux camps souhaitent se mettre sur la gueule pour leur seule gloire personnel et le pouvoir… difficile dans ces conditions d’aborder sérieusement le conflit qui se profile à l’horizon.

Parlons maintenant des personnages et commençons par le camp des Humains ; de manière générale, tous possèdent une personnalité bien définie, relativement aisée à cerner au premier coup d’œil et dont on peut remodeler le passé sans trop de difficulté. En gros, il y a deux écoles : d’un côté on a les troufions et quelques sous officiers qui ne pensent qu’à s’amuser et à mettre le bazar sans prévoir les conséquences de leurs actes, et de l’autre une poignée d’officiers et amiraux qui essaient (d’un bout à l’autre de la série) de maintenir l’ordre à tout prix (y compris par des méthodes discutables), mais ils découvriront vite que c’est peine perdue. Et au milieu de tout ce petit monde, on retrouve Tylor qu’on est forcé de classer dans les inclassables : à chaque fois qu’on croit comprendre son mode de fonctionnement, il parvient toujours à surprendre et au final, on ne sait plus si c’est simplement un glandeur truffé de chance, un jeune homme possédant malgré tout une morale propre et un sens des responsabilités trop abstraits pour être compris par le public, à moins que ce ne soit finalement qu’un homme légèrement rêveur et utopiste pour qui la vie militaire et l’ordre qu’elle sous-entend sont totalement inadaptés. Impossible finalement de trancher pour l’un ou l’autre de ces facettes et en tout dernier recours, le terme « irresponsable » reste finalement la seule option que les protagonistes ont pu trouver pour qualifier ce capitaine excentrique qui ne ressemble à rien avec son vieux manteau abîmé qu’il ne quitte jamais. Pour ma part, je dirais plutôt que c’est un personnage profondément humain et altruiste qui se rend rapidement compte que devant l’absurdité de la guerre, seul un comportement encore plus absurde et marginal lui permettra de conserver son intégrité et sa droiture, quitte à prendre le risque de passer en cours martiale (ou devant un peloton d’exécution).

Côté Raalgon, force est de constater que c’est un peu moins bordélique, pas de fortes têtes ni de tire au flanc : outre leur supériorité technologique évidente, la flotte qu’il possède est bien formée et parfaitement ordonnée, une véritable merveille de machinerie militaire, peut-être trop justement pour pouvoir déjouer les stratégies (je dirais plutôt les intuitions et coup de poker) du jeune capitaine. Et parmi tous ces vétérans aguerris et avides de batailles, la jeune impératrice Azalyn (16 ans) trouve que son peuple (à quelques exceptions près) vit une existence bien morne et austère, dénuée d’une quelconque recherche du bonheur hormis celui du plaisir des batailles, ce qui est loin de lui plaire. Heureusement pour elle, sa rencontre avec Tylor va lui faire découvrir d’autres facettes de son existence, pas toujours agréables certes, mais qui lui permettront néanmoins de voir sa propre vie de manière moins négative qu’auparavant et d’attacher davantage d’importance à certains éléments (bref, retrouver le plaisir de vivre).

Au final, il s’agit d’une très bonne série à voir et revoir sans bouder son plaisir (malgré quelques longueurs sporadiques), n’ayant pas pris une ride et au message plein d’optimisme toujours aussi percutant. Un must qui mériterait d’être aussi connu que les quelques séries citées plus haut et autres classiques de l’animation Japonaise, dommage vraiment qu’il soit passé autant inaperçu auprès du public occidental. Attention tout de même : même si l’ambiance est particulièrement comique, ce n’est pas un humour à la School Rumble ou Hare+Guu, animes devant lesquels les situations hilarantes s’enchaînent à un rythme fou…

PS : Un dernier mot concernant la version distribuée sur DVD, qui ne fait malheureusement pas totalement honneur à l’anime ; les sous-titres et résumés présentent quelques fautes d’orthographe (quant il ne s’agit pas d’erreur d’inattention comme remplacer le mot « virus » par « antidote » dans un épisode), et j’ai vraiment été obligé d’appuyer longuement sur le bouton du volume de ma télé avant de pouvoir profiter de la bande son… Mais malgré tout, c’est un achat que je ne regrette pas.

Verdict :9/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (2)
Amusante (0)
Originale (0)

1 membre partage cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Nakei1024, inscrit depuis le 05/01/2007.
AK8.1.13 - Page générée en 0.049 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.187528 ★