Je voudrai un Double Fate Burger siou'plait.

» Critique de l'anime Fate/Apocrypha par GTZ le
20 Février 2019

Ouais avec servants, thaumaturges, oignons, tu mets tout.

L'histoire ? Ah la sauce.

Un truc bien gras, qui fait pas du bien au cœur, un drame ouais. Mais avec plein de cholestérols, tellement que je comprends même pas ce que ça raconte, juste les émotions. Quelle gamme ? Ah tu les mets toutes.

La sauce blanche, la harissa, la sauce américaine, mais surtout tu me fous de la sauce soja. Ouais je veux un truc nawak, qu’à pas de sens. Mais je veux du low cost, des sauces déjà utilisées, faut pas déconner, c’est la viande qui compte.

Cimer ma gueule.

Pas de serviettes, j'ai pas besoin. Faut que ça en fout’ partout, genre ça gicle et tout. De la belle tatanne ouais, où ça se met vénère, genre au poing, à l’épée, avec des super pouvoirs, un croiseur interstellaire et des flèches, ouais je veux du bordel. Pour ça que j’ai pris un double.

Ouais je suis connaisseur.

La boisson ?

Un truc plein de sucres, mais genre du sucre quoi. Ouais file ce sucre liquide là. Tu les mets toutes.

Ouais je bois de la merde et alors. Tant que c’est du sucre et que ça fait des bulles, c’est cool non. Voilà t’as compris. Donc tu me verse une romance mignonette, un truc plein de sucres. Tu me mets aussi des sous intrigues inutiles, des explications on s’en fou, ouais, des bulles, pleins de bulles, un truc gazeux, mais genre tu fais des gros prouts après. Ouais je suis un dégueulasse, aucune hygiène de vie.

Comment ça, ça n’a pas de cohérence, ça s’allie pas avec ta sauce, mais y en plein des sauces. De toute manière ça l’est, y a que du sucre et des bulles. Et pis c’est moi qui paie, si j’aime ça c’est mon problème. T’inquiète y va plaire ce menu, prend des notes tu pourras en vendre d’autres.

Si je veux du sel aux patates avec ? Ouais file moi la dose.

Je veux plein de persos, un max. De tous genres, tous, en double, mais tu mets la même que dans les autres Menu Fate Burgers, j’aime pas quand ça change de goûts. Mais t’en mets beaucoup. J’ai une dalle de dingue.

Ouais je veux deux Shirou ouais. J’en veux un méchant et j’en veux un gentil. Mais le gentil Shirou, on ne dira pas que c’est un Shirou, un Shirou patatoes ouais, un homonculus quoi, une patate qu’existe pas. C’est génial, ça.
Il est pareil que le vrai Shirou, tu sais le roux, la patate aux paprikas, ouais tu sais les faire je sais. C’est pas dur de faire des patates je te rappelle, donc tu te détends hein. Mais il est pas roux le gentil Shirou, il a les cheveux blancs. Et tu lui rajoutes une missouille, une blonde, comme d’hab, pour pas qu’il s’ennuie, on va l’appeler Ruler, la chef des patates. Voilà t’as tout compris.
Le méchant Shirou aussi il a les cheveux blancs. Pourquoi, mais parce que c’est stylé. On s’en fou de son but, faut quand y parle ça soit classe, c’est tout.

Y a trop de sel ? On dirait une parodie ? T’as une déontologie tu ne peux pas me donner ça à manger, je risque d’en mourir.

Mais j’ai pas fini en plus ! C’est les trois premières frites ça, j’en veux trois cornets XL de ce bordel. Je veux un merdeux à lunettes qui sert à rien qu’à une sœur handicapée et toute la famille qui va avec, la base. Je veux pleins de fous, de gens qu’ont pas de sens, un kebab quoi. Pas tous dingos, on est d’accord, mais les servants ils le sont tous, t’as droit de sauver que quelques patates. Mais pas trop hein.

T’as foutu des légumes ?!

J’ai vu que t’en a planqué, la carotte Chiron et le couple de tomates, t’as pas mis de sel dessus je t’ai vu. Bon je te l’accorde, t’as raison c’est pas bon pour l’estomac, faut deux trois légumes pour digérer.
Pis c’est un couple de tomates nécro-arthurien, donc je te pardonne.

Mais tu fais ça vite hein, j’ai pas le temps, te prend pas la tête sur les patates. Travaille juste sur les légumes, oublie pas les tomates, je te connais.

Ouais t’as tout compris, tu sais ce que je veux. Je t’ai demandé du max, je vais te lâcher de l’oseilles pour ton menu gras là, pour que tu puisses aller en vacance aux Seychelles.

Donc tu vas lâcher les biftecks.

J’en veux deux ! Je veux de la tatanne de classe prestige. Oui monsieur !

Je veux de l’indécent, no limite, on s’en fout du respect, je veux que ça parte en vrille. Je veux que ça bouge, je veux que ça saigne, tu m’envoie du sakuga du vrais, du malade. Tout ce bordel que je t’ai commandé c’est pour habiller ma viande. M’en fou pourquoi y se fout’ dessus, mais je veux que ça y aille vraiment, à bloc, avec plein de couleurs. Ouais tu me file tes deux gros steaks que tu planques et tu me les mets saignants, hop, hop de chaque côté et tu me les sers. Avec de la musique de dinguerie et tout.

Pour ça que je te le demande qu’à la fin. Rien à foutre que dans un burger le steak y doit être à point, c’est la viande que je mange moi, rien d’autre. Le reste c’est pour la faire glisser, en faire ressortir le goût. Le goût du sang.
Ouais je veux de la baston de dingue, j’en veux beaucoup, au début, à la fin. Au milieu tu balances ta sauce et ton bazar, mais parce que tu me sers mon deuxième steak après.

Dans cet ordre. La dernière bouchée passée, faut que je me souvienne que de ça. Que c’était de la bonne bidoche, bien juteuse.

Comment ça t’es dég’. T’avais un vrai truc à raconter et qu’elle est bien ton histoire. Non elle l’est pas.

C’est cuisiner avec les pieds, tu sais pas faire ça mec, oublie. Ouais y a de la bonne volonté, ça va, ça passe. Ça nourrit, ça tient au corps, c’est épicé et plein de saveurs, ça se mange vite sans se poser de questions, parfois c’est même goûtu et ça fait chouiner parce que ça pique. C'est mangeable quoi.

Mais c’est un peu lourd quand même. C’est grossier, la présentation de ton burger elle est naze, c’est pas équilibré, t’as oublié des bouts et t’as pas goûté pour vérifier. Tes produit y sont pas tout frais ni tout propres et tu bâcles la finition.

Déjà elle ne fait pas de mal ta sauce, elle gâche pas la viande, alors soit content.

Par contre tu sais faire de la tatanne.

Je reviendrai mec, tu sais faire tourner la broche et en chanson.

T’as du talent pour ça.


6.5 le 0.5 pour la musique qui cartonne.

Verdict :7/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (4)
Amusante (8)
Originale (5)

5 membres partagent cet avis
1 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

GTZ, inscrit depuis le 09/06/2010.
AK8.1.13 - Page générée en 0.057 seconde - 8 requêtes ★ DB.8.0.154476 ★